Aidez nous à réaliser notre oeuvre éphémère, soutenez la création par le créadon.

Large_affiche_5-1485989193-1485989267

Présentation détaillée du projet

 

 

 

 

Titre0-1484602449

 

8287_1683492465227948_4889237664864613391_n-1484587482

 

Christophe  professeur d'électrotechnique au lycée Louis Armand dans le 15ème arrondissement de Paris depuis 2001.  J'ai 39 ans et je suis passionné par les arts et la photo. je conduis régulièrement des projets artistiques avec différentes classes de la section d'enseignement professionnelle du lycée .    "L'art est un fabuleux outil de médiation et d'ouverture sur le monde et les autres."  

 

L'opportunité du déménagement pour rénovation du lycée, a ouvert mon champ d'action et m'a permis de construire ce projet "Crysalide".  Il s'adresse et fait participer toute la communauté éducative. Il invite au partage et la construction d'un devenir positif et se propage bien au delà des murs de l'établissement.

 

Je vais vous raconter l'histoire de ce projet...

 

Titre1-1484588249

 

 

Un chapitre se termine

 

Depuis sa création dans les années 75 le lycée Louis Armand a accueilli des dizaines de milliers d’élèves.

 

 

Comme tous les lycées, il est un symbole d’élévation des connaissances et du développement personnel, un tremplin pour la poursuite d’études ou un levier pour l’insertion professionnelle. Nonobstant, ce lieu de vie et de rencontres nourri par la diversité de ses publics l’élève au rang de la singularité.

 

 

En septembre 2017, pour la durée des travaux de rénovation l’ensemble du lycée sera accueilli au Lycée François Villon dans le 14ème arrondissement de Paris.

 

 

Complètement désossé, rhabillé et réorganisé jusque dans ses moindres espaces, il laissera place à un nouveau lycée, un nouveau départ, et débutera alors une nouvelle histoire pour cet établissement de plus 40 ans.

 

Titre2-1484588396

 

La chrysalide a débuté : nous sommes entrés dans une période de transition entre l'avant et le devenir,  une période de transformation positive et de renouveau. 

Cette dernière année d’utilisation des locaux se présente à nous comme une occasion unique

 

« Faire de ce déménagement un événement exceptionnel »

 

S’emparer des lieux le temps de la transition. Concevoir et réaliser une œuvre éphémère positive afin d’anticiper et préparer un futur optimiste pour notre nouveau lycée.

La transition, l’attente sont des périodes de doutes, de questionnement et d'incertitude qui nécessitent une attention de tous et tous les jours.

 

Accompagner les élèves, les personnels pendant la période de transition, maintenir et accroître le dynamisme et l’attractivité de l’établissement par la création et l’intelligence collective sont les ambitions de ce projet.

 

L’art peut s’associer à l’originalité, la générosité, la gratuité mais c’est surtout le siège de perspectives d’expression et d’épanouissement sans limite pour l’individu.

 

Titre5-1484596328

 

Site_internet2-1481501455

 

L'oeuvre éphémère sera réalisée en partie dans le cadre d'un concours de street-art qui débutera en mars 2017.

Les élèves participants auront jusque début juin pour finir leur performance.

 

Les murs, le sol et les plafonds du double couloir du premier étage de l’établissement seront les supports de la création. En tout, plus de 700m² de surface sera à disposition de la création.

 

Ce concours est ouvert aux élèves de l’établissement sur inscription. 

 

Les personnels de l'établissement hors concours sont eux aussi invités à investir les murs et exprimer leur créativité.

 

Deux artistes  reconnus du graff Serty31 et Jordane Saget mettent à notre disposition leur talent et rejoindront les élèves dans cette phase de transformation de l'établissement

 

 

Jordane interviendra à l’extérieur notamment sur la statut de Berto Lardéra qui trône au milieu de la cour quant à Serty31, il travaillera à l’intérieur et viendra mêler son art à celui des élèves participants au concours.  

 

Titre3-1484588997

 

Jordane Saget

 

A 35 ans, Jordane Sajet, fait son entrée sur la scène artistique parisienne. Après une période d’introspection et de recherche, ses lignes sont sorties de ses carnets de dessins. Besoin de liberté et d’expression, il part se confronter à la ville, au béton, aux couloirs du Métro, armé simplement d’une craie blanche. Avec une gestuelle proche d’une danse rituelle, il trace trois lignes blanches qui s’entremêlent librement et envahissent l’espace. En soulignant les lieux par ses interventions éphémères, il offre aux passants une nouvelle vision de leur quotidien.

 

Metro-1481508369

 

« La craie s’est imposée d’elle même rapidement : je ne voulais pas utiliser la bombe de peinture, je trouve ça agressif. Je souhaitais vraiment ne pas déranger voire effrayer les gens. C’est aussi pour cette raison que je n’utilise pas de masque, alors que j’ai des problèmes pulmonaires... J’aime la craie car la sensation quand je dessine se rapproche de la plume, il y a une résistance avec la pierre qui est très agréable. Même si la durée de vie moyenne d’une oeuvre est 3 jours, la craie est beaucoup moins éphémère qu’on ne l’imagine : parfois, la craie se fossilise dans la pierre et laisse une marque fantôme assez fascinante... » Interview Télérama 28 août 2016

 

Serty31

 

Né en 1978, Serty31™a grandi et passé son enfance dans le quartier métissé du Chinatown Parisien, où la culture asiatique fut sa principale source d’inspiration avec ses enseignes lumineuses, ses codes typographiques imposants, ses mangas colorés, ses super héros aux allures robotiques, et ses dessins animés futuristes.

Il découvrit le graffiti au milieu des années 80 sur les palissades qui entouraient les grands travaux d’aménagement du Musée du Louvre. L’impact fut instantané ! Dès lors, il sut que le Graffiti prendrait un tournant dans sa vie. Il s’imposa à lui comme une révélation, et devint par la suite son mode d’expression consacré à travers lequel il s’identifia, le medium qui lui permettait d’exprimer sa vision.

 

Serty31-365x425-1481502744

 

Img_20160814_123003-1481502988

 

Festival-de-la-jeunesse-graffiti-design-4-by-serty-312014_1276-1481508432

 

Après avoir fait ses premiers pas en 1989 au détour des rues de son quartier en véritable autodidacte, il se lança sous le nom de « Serty » en 1992. Il rejoint en 1994 les membres du célèbre collectif de Graffiti/Writers. Il aborda alors le graffiti avec une démarche de plus en plus constructive, ce qui lui valut d’être reconnu pour son style graphique aux lignes nettes et précises. On reconnaît ses œuvres que l’on pourrait qualifier de graffico-abstraites, faisant appel à des couleurs vives et contrastées, des lignes pures entrecroisées, des plans déstructurés par des explosions de formes graphiques, et par l’utilisation de peinture phosphorescente qui révèle son travail dans l’obscurité par une double lecture ultra graphique donnant à celles-ci un aspect vraiment unique.

 

 

- PERFORMANCE POSCA AU CENTQUATRE /// BY SERTY31™ 

 

 

 

- TEASER EXPOSITION "SPECTRA ATMOSPHYR" /// BY SERTY31™

 

 

 

- EXPO SPECTRA ATMOSPHYR by SERTY31™  

 

 

- FINISSAGE EXPOSITION "SPECTRA ATMOSPHYR"/// BY SERTY31™  

 

 

- RIDERSLIKESPRAYERS /// BY SERTY31™ :   

 

Riders like sprayersPosca Life Custom - Il est en ligne ! Le film Riders like sprayers qui conjugue deux arts de rue au présent que sont le roller et le graffiti est disponible pour tous. Vous pourrez découvrir la ville de Barcelone sous un autre angle, accompagnés de l'artiste Serty31 et du crew de roller KSB...  

 

Titre4-1484589094

 

Une exposition débutera en juin et sera ouverte au publique jusqu'en juillet. 

 

Le vendredi 9 juin 2017 à l'occasion du vernissage de l'exposition une performance sera réalisée sur la porte d’entrée du lycée.

 

L’exposition sera enrichie par le travail de reportage photographique sur la mémoire du lycée. Ce travail a été réalisé par les élèves en photographie du lycée Brassaï Paris 15.

 

Titre5-1484589152

 

 

Titre6-1484598262

 

Titre7-1484598363

 

Titre8-1484598459

 

Titre9-1484598533

 

Titre10-1484601676

 

Cliquez ici pour nous trouver

 

À quoi servira la collecte ?

Les fonds de la collecte iront à l'association MDL "la Maison Des Lycéens" du lycée Louis Armand dans lequel j'enseigne.

 

Ils serviront uniquement à financer le matériel nécessaire à la réalisation de l'oeuvre éphémère :

 

Bombes-peintures0jpg-1484602019

 

 

Pour couvrir l'intégralité de la surface du couloir nous aurons besoin de 700 bombes de peinture soit 3000 €

 

 

Parce que nous sommes engagé dans une démarche éco-responsable et que les performances seront réalisées à l'intérieur du bâtiment nous choisirons des bombes de peintures respectant l'environnement et préservant la santé des personnes.

 

Color-1484600561

 

Nous aurons aussi besoin d'adhésif, de marqueurs à encre acrylique pour les finitions, et de peinture pour les grandes surfaces pour une valeur de 1000€

 

Si vous vous montrez généreux... 

... Nous pourrons acheter plus de bombes de peinture...

Alors

... Nous investirons les étages supérieurs du bâtiment, inviterons d'autres Street Artistes et étudiants des écoles d'art parisiennes à nous rejoindre sur le projet.

Le bâtiment compte en tout 4 étages et peuvent être investis de la même façon.

 

Merci-1484605864

 

Thumb_g9018-1484066095
ChrysalideLouisArmand

Christophe SOLARCZYK, j'ai 39 ans et je suis professeur d'électrotechnique au lycée Louis Armand Paris 15 depuis 2001. Passionné par les arts et la photo j'ai conduit plusieurs projets artistiques avec différentes classes. "L'art est un fabuleux outil de médiation et d'ouverture sur le monde et les autres." L'opportunité du déménagement a... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Un super projet. J'espère de tout cœur qu'il verra le jour.
Thumb_default
Super idée!
Thumb_default
J'espère que ce chouette projet pourra être mis en oeuvre... Bon courage! ;)