Pré-achetez Cuba Démasquée, le livre photographique qui présente le regard de Viseth Chaing sur cette île paradisiaque des Caraïbes

Large_cuba_cover-1476227372-1476227383

Présentation détaillée du projet

Cuba a toujours été étroitement synonyme de Rhum, Cigars, Salsa, plages paradisiaques, « carros americanos », ainsi je pourrais vous décrire le Cuba paradisiaque galvaudé par les ouvrages de voyage, mais il n'en sera rien. Non je ne ferais pas non plus le procès d'un système dont je ne connais pas suffisamment les tenants et aboutissants.

 

 

 

Bien entendu comme beaucoup de touriste, je suis, de suite tombé sur son charme, sa joie de vivre, sa bonne humeur. Mais là n’est pas la question.

A travers une errance d’un peu plus de 2 semaines, durée probablement trop courte pour se faire une idée précise et claire de Cuba, je parviens néanmoins à épingler les travers d’une société sclérosée et meurtrie: répression des anti-conformistes, mouchards, rationnement, marché noir.

 

 

 

Dès lors, il est peu surprenant que les Cubains, asphyxiés par un régime oppressant, cherchent un peu d’air frais à l’extérieur si tant est qu’ils le peuvent.

Toujours est-il qu'il ne s'agit pas non plus de relater de la fiction mais bien de rester fidèle à ma réalité.

 

 

A Cuba, rares sont ceux qui osent parler ouvertement des problèmes du pays, nombreux, sérieux, fiévreux. Alors cette question lancinante: sur tes 13 millions d'habitants combien s’accommodent de règles de vie injustes et insensées. Probablement tes 7 millions d’agents de l'ordre dont seule la moitié s’affiche en tenu officiel, rendant de fait, l'exercice plus difficile. L’aspect positif de cette surveillance, c’est évidemment que Cuba est un pays sûr pour les touristes. Pour tes habitants c’est une toute autre histoire... Une “violence” inextricable et sournoise sévit sur ta population étrangement trop docile. Ta jeunesse qui rêve d’une vie meilleure en dehors de tes frontières, se retrouve malgré elle otage d’une politique migratoire absurde. Par exemple si on ne naît pas dans une ville et qu'on y vit, c'est qu'on y est forcément propriétaire.

 

 

Certains touristes ont dû économiser une année pour te rendre visite. Véritable paradoxe puisque vivre à la "cubaine" ne coûte rien si on accepte certaines règles du jeux.

Et que dire de cette ineptie de double monnaie qui oblige à tenir deux comptes bien distincts pour les touristes. Infligeant fatalement à ton propre peuple un train de vie bien différent de celui de tes amis touristes. On y verrait presque un semblant de l'Allemagne berlinois d'avant 89 sans frontière bien marquée. Dans cette bizarrerie, tu finis par fabriquer ton économie parallèle, ton système D, l'apanage des pays en voie de développement. Résultat d’un régime communiste éculé, la grande majorité de ta population doit se satisfaire d'un salaire indécent. Rassures-toi, cela ne transparaît nullement sur leur visage paisiblement souriant.

 

 

 

Mais cette levée imminente de l’embargo américain marque une tournant historique, propulsant Cuba au rang de pays aux multiples opportunités commerciales. Et qui signera peut-être la fin de cette situation irrationnelle. Affaire à suivre…

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

Avant tout chose, cette collecte n’est en aucun cas un appel à l’aide, encore moins celui à la charité. Il s’agit de faire connaître mon travail en tant que photographe amateur par le biais de cette plateforme de contribution participative. De fait, c’est une manière efficace de toucher un plus large public que ceux de Facebook, et de pré-financer en grande partie l’impression du livre photo (le coût estimé pour un tirage étant de 35 euros).

Par ailleurs 8% de la collecte sera reversée à Kiss Kiss Bank Bank.

 

Si la somme collectée dépasse l’objectif fixé, l’excédent permettra de croître le nombre de tirage et de vous offrir un tirage de meilleure qualité encore.

 

 

L'ÉDITEUR:

Des retours positifs m’amènent à considérer Matisseo pour l’édition de ce livre. Un travail de qualité combiné à des délais de livraison raisonnable sont les raisons de ce choix.

http://www.matisseo.com/

 

 

RETRO-PLANNING:

# mi-novembre 2016: fin de l'appel à contribution sur Kiss Kiss bank bank

# début décembre: commande et impression du livre

# mi/fin décembre: remise du livre sur Paris ou Nancy, en exclusivité pour les kiss kiss-bankers.

Pour ceux ne pouvant se déplacer, on trouvera bien un moyen :-)

# mi-avril 2017: lancement de l’Expo "Cuba démasqué" à Saint-Max

 

 

En effet, bonne nouvelle, je viens d’avoir confirmation des dates de ma future exposition sur “Cuba démasquée” qui aura lieu du 18 au 27 avril 2017 à Saint-Max (près de Nancy). Plus de détails dans les mois qui viennent!

 

expo_confirmation.PNG

 

 

 

 

Thumb_slack
viseth.chaing

Consultant en architecture IT de 35 ans, éclectique, humaniste, autodidacte. Il a toujours aimé les belles images et les voyages. C’est finalement fin 2014, suite à un fâcheux accident sportif qu’il finit par croiser le chemin de la photographie. Dès lors, il abandonne progressivement ses passions sportives, pour devenir photographe amateur. Avec cette... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
J'arrive tard...mais mieux vaut tard que jamais !!! Bon courage Viseth go go go !!!
Thumb_default
J'espere que ton projet prendra forme car tes photos sont super !
Thumb_default
Continue Viseth !! Tu es doué!