Mi-cologues, mi-nomades. Le lancement d'une petite entreprise de cueillette des champignons.

Large_sans-titre-9

Présentation détaillée du projet

La cueillette aux champignons: de la passion à la vocation professionnelle. 

 

Nicolas apprend avec son père (un médecin mycologue), quand il est petit. L'automne 2013, il décide d'y retourner avec Esther. Epique le duo!

 

_jf21996_copie

 

 

Dans les bois ardennais les deux curieux cueillent cèpes, chanterelles, pieds de moutons, girolles et autres pieds charnus au rythme des découvertes et bercés par l’excitation. 

 

Tant de formes, de textures, de couleurs et d'odeurs à découvrir, à repérer et à examiner!

 

Champignon-dictionnaire-adolphe-millot

 

...chacun de nos sens sont sollicités. L'expérience est extraordinaire!

 

Les locaux questionnent avec envie. "Comment avez vous fait pour réaliser une si belle récolte?"

Instinct, lecture et persévérance sont nos plus grands alliés! On n'oublie pas la règle d'or: ne jamais révéler son coin. 

 

La récolte est tellement belle que l'étape du séchage s'avère être une micro-entreprise plutôt complexe. Pour mettre notre récolte sur son 31, nous nous attelons au nettoyage et au découpage, rencontrons nombres d'ennemis envahissant: les vers. Il faut faire preuve de créativité et multiplier les expériences. 

Tous les moyens y passent: du plus aérien (séchage sur le toit en période venteuse), au plus ridicule (entrainant la perte de quelques kilos de cèpes dans le tambour d'un lavomatique), sans oublier le plus envahissant (quand le salon de l'appartement se transforme en séchoir géant), et enfin le plus fonctionnel (hop un petit coup au four léger et tout est sec).

 

On y retourne? Evidement! Tous les week-end! On remplira nos semaines à perfectionner nos connaissances avec de nombreuses lectures, et nos paniers le weekend.

 

Le goût chaleureux de nos champignons séchés ravit quelques papilles d'amis. "Vous prendrez bien encore un peu de pâtes avec la crème aux cèpes? » , "Quelle taille pour les croquettes de pieds de mouton?" "J'mets quoi comme vin dans  le risotto de laccaires tu crois?",  " Des brushettas des forêts pour ce soir ça vous va?"

 

La saison prend fin, la vie sans cueillette reprend ses quartiers (bruxellois) mais la passion continue de courir dans nos esprits. "On y retournera aux printemps pour les précieuses morilles", se dit-on.

 

L'hiver gentillet et doux nous invite, dès le mois de mars, à repartir à la cueillette, aux morilles cette-fois. Première sortie dans les Ardennes, rien, trop tôt... Nous sommes bien impatients!

 

Très vite nous découvrons que la morille pousse partout dans les forêts brûlées du Canada, que c'est le paradis des cueilleurs que nous sommes devenus: cèpes, girolles, chanterelles, pied de moutons, matsutake, lactaires, dermatose des russules poussent "à profusion" ou presque. On apprend aussi que la cueillette n'est pas partout suffisamment valorisée dans ces régions, que les cueilleurs et leurs initiatives sont les bienvenus! 

 

TABERNACLE, c'est l'illumination!  

 

En quelques semaines, on localise tous les feux de l'année passée, au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest, au Québec, on compare avec les cartes topographiques, géologiques, biologiques, on trouve des contacts de cueilleurs, des comptoirs d'achat, on dessine des plans de séchoirs, on accumule les témoignages. Nous voulions changer de vie? Allier passion et travail? Promenons-nous dans ces bois tant l'champignon pousse là-bas! Le projet sort sa petite tête du sol (comme un champignon somme toute): nous partons quatre mois au Canada pour y commencer notre petite entreprise de cueillette. 

 

Nous commencerons la cueillette dans les forêts brulées des Territoires du Nord Ouest pour les morilles de feu, continuerons la saison en Colombie Britannique pour les chanterelles, les cèpes et les girolles, et terminerons dans les forêts du Québec, à la recherche du matsutake. Ainsi nous suivrons les pics de poussée saisonnière dans les différentes régions.

 

Trajets

 

Pour finir, voici un petit aperçu d'une expedition à la cueillette des morilles, imaginez..c'est à ça que nous ressemblerons dans peu de temps:

 

 

À quoi servira la collecte ?

Cueillette rime avec campette. Nous camperons les quatre mois de la saison! Avoir un matériel de camping suffisant est donc prioritaire. 

 

La collecte des dons nous permettra de financer le matériel de camping, de cueillette et de séchage des champignons (cf détails plus bas pour les curieux).

 

Proximité avec la nature, nomadisme, expérience de la cueillette comme mode de vie alternatif sont les idées conductrices de ce projet. 

 

Cueillir un champignon c'est toucher un peu d'essentiel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour le camping

- 1 tente Hubba Hubba HP - MSR    339 €

- 2 matelas de sol Bocamp 3.8         88,90 € (2 x 44,9 €)   

- 1 filtre à eau Katadyn Vario            130€

- 1 réchaud Whisperlite International Combo 121 €

- 1 popote scout alu ptfe de marque CAO      29,90 €

- 2 cordes dépannage de marque CAO          4,40 € (2 x 2,20 €)

- 1 set de flacons bec verseur Nalgene          3,90 €

- 6 spray anti-ours                            80 € (6 x 35 €)

- 1 bache pvc sol                              8,50 €

 

Pour la cueillette et le séchage

- 2 couteaux à champignons Herbertz      34 € (2 x 17 €)             

- 2 bâches plastique 2 x 6 m                     17 € (2 x 4,5 €)

- 1 toile moustiquaire fibre de verre 1,20 x 5 m   25 €        

- Divers                                             20 €

 

 

 

 

                                                   

 

 

Thumb_10248890_501286659975861_1331393497_n
Nico&Esther

Nicolas recherche la raison de toute chose et en particulier leurs raisons dernières. Peut-on y voir la raison même de sa passion pour la photographie ou de son envie de travailler avec des personnes en difficulté sociale? "Ca, j'm'en méfie" y répond Nicolas. Un classique du philosophe! Pas seulement le nez dans ses bouquins ou l'oeil derrière son... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
parce que j'aime les rêveurs, mais surtout quand ils réalisent leurs rêves! Je soutiens à 200%!