Participez à la dernière étape de notre création "Dans la chaleur du foyer": après Marilyn, la Cie du Double questionne le mythe de Phèdre.

Large_dans_la_chaleur_couv-1422377768

Présentation détaillée du projet

G_n_rique-1422054556

 

Titre : DANS LA CHALEUR DU FOYER

 

Auteur et metteur en scène : Amine Adjina

 

Collaboration artistique : Emilie Prévosteau

 

Création lumière : Azéline Cornut

Scénographie : Maxime Kurvers

Création son : Fabien Nicol

Costumes : Tomoyo Funabashi

Administration: Clotilde Nauwelaers

 

Avec :

Pauline Dubreuil - La Mère

Romain Dutheil - Le Fils

Mikaëlle Fratissier - Nour

Guillaume Mika - L'Ami, l'Enfant et l'Annonciateur

Maxime Mikolajczak - Le Père

Emilie Prévosteau - Le Double

 

 

Production La Compagnie du Double,

avec l’Aide à la Résidence de la DRAC Centre, avec le soutien de la Ville de Saint-Ay, de la Ville de Noyon, du Théâtre de la Fabrique et de la Compagnie du Faux Col à Meung-sur-Loire, du Jeune Théâtre National et du Théâtre de Vanves dans le cadre du Festival JT14 soutenu par l’Arcadi Île de France et l’Onda, du 232U - Théâtre de chambre à Aulnoye-Aymeries, avec l’aide d’Arcadi Île de France dans le cadre des plateaux solidaires.

 

Durée : 1h45

 

Public : à partir de 12 ans.

 

 

Biographie Amine Adjina: 

 

Amine-1422110257

 

Il se forme à l'ERAC jusqu'en 2011 auprès de Robert Cantarella, Alexandra Badea, Youri Pogrebnitchko, Valérie Dréville et Charlotte Clamens, Elisabeth Mazev, Guillaume Levêque et Béatrice Houplain.

Ensuite, il joue dans la mise en scène de Bernard Sobel, L’Homme inutile ou la conspiration des sentiments, au Théâtre National de la Colline et au Théâtre Dijon-Bourgogne. Puis avec Alexandra Badéa dans la mise en espace du texte Je te regarde, à Mains D'Œuvres.

Il joue  également dans Les damnés de la Terre de Frantz Fanon, adapté et mis en scène par Jacques Allaire, au Tarmac en novembre 2013 et en tournée en 2014. 

A l'automne 2014, il joue dans Femme non-rééducable de Stéfano Massini, mis en scène par Vincent Franchi au Théâtre de Lenche, à Marseille.

Il est également auteur et metteur en scène au sein de la Compagnie du Double créée avec Emilie Prévosteau.

Il écrit également pour Robert Cantarella (Musée Vivant), Azyadé Bascunna (Amer), et Coraline Cauchi (Clean Me Up).

   

Biographie Emilie Prévosteau:

 

Emilie-1422110147

 

Après avoir commencé le théâtre avec la Compagnie du Faux Col à Meung-sur-Loire, elle entre au Conservatoire d'Art Dramatique d'Orléans à l'âge de seize ans, et continue ses études en hypokhâgne à Orléans puis en licence de Lettres Modernes par correspondance à Paris III.

 Elle intègre le Cycle d’Enseignement Professionnel Initial Théâtre (CEPIT) au Conservatoire d’Orléans sous la direction de Christophe Maltot puis de Fabrice Pruvost : elle travaille avec Redjep Mitrovitsa, Jean-Marie Villégier, Christiane Cohendy, Philippe Lebas, Philippe Lardaud, Mazen Kiwan, Frédéric Maragnani, Bernard Pico... Elle obtient son Diplôme d’Etude Théâtrale (DET) en mettant en scène et jouant Créanciers d’August Strindberg. 

 En 2008, elle entre à l'Ecole Nationale Supérieure d'Art Dramatique de l'ERAC, promotion 19. Elle travaille avec divers intervenants tels qu’Elisabeth Mazev, Valérie Dréville, Charlotte Clamens, Youri Pogrebnitchko, Robert Cantarella, Hubert Colas, Béatrice Houplain, Alain Zaepffel, Albert Jaton, Michel Corvin…

 Elle devient élève-comédienne à la Comédie Française pour la saison 2011-2012 où elle travaille avec Christophe Rauck, avec Eric Ruf, avec Jérôme Deschamps, Anne Kessler, Muriel Mayette, Eric Génovèse, Laurent Stocker...A cette occasion, elle créé Sur-Prise avec Amine Adjina, au Théâtre du Vieux Colombier - monologue autour de Marilyn Monroe - qui marque le premier projet de la Compagnie du Double. Aussi, elle joue sous la direction de Suzanne Aubert (Princesse Maleine), Hubert Colas (ZEP), Michael Marmarinos (Phèdre), Guillaume Mika (La confession de Stravroguine), Philippe Lanton (Rose is a rose is a rose is a rose), et Marjolaine Baronie (Anatole et Alma).

 

 

Quoi de mieux pour comprendre le projet, que d'en suivre les différentes étapes ?

 

 

Calendrier2_-1422047513

 

                L__criture-1422045760

 

Il y a eu deux versions précédant cette troisième et dernière version sur laquelle nous travaillons.

 

En juin 2011, après trois années à travailler sur toutes les versions dramatiques du mythe de Phèdre (Euripide, Sénèque, Garnier, Racine, Sarah Kane, Enquist...) à l'ERAC, avec Valérie Dréville et Charlotte Clamens, j'écris une première version du texte - réécriture personnelle du mythe - et l'offre à toutes les personnes de ma promotion à l’ERAC (promo 19) pour conclure nos années d'enseignement ensemble. 

Le texte portait le titre : Un rêve de Phèdre.

 

Avril 2012, une deuxième version qui porte toujours le titre Un rêve de Phèdre. Pour cette version, environ 80% du texte est réécrit. On pense avoir fini. Mais non, il faut laisser reposer encore un peu pour qu’apparaissent les défauts. Le travail d'Emilie Prévosteau en tant qu'actrice dans Phèdre de Racine mis en scène par Michael Marmarinos à la Comédie Française, va permettre un contre-point enrichissant.

Et on recommence…

 

Avril 2013, troisième et dernière version qui cette fois-ci porte le titre Dans la chaleur du foyer.

Pour cette version, il a fallu se poser la question : Qu’est-ce que j’ai vraiment envie de raconter avec cette réécriture ? Comme la rapprocher de soi, de ce que l’on sent ? Qu’est-ce qu’on veut raconter d’aujourd’hui ? Comme sortir des influences, sous quels axes prendre ce mythe ? Quelles sont les choses qui n’ont pas été abordées ?

Presque tout le texte a été réécrit pour cette nouvelle version. Même le nom des figures a été changé.

C’est avec cette version que nous commencerons le travail.

 

La première lecture du texte confirme la sensation que cette fois nous tenons le bon matériau.

 

                     Trait-1422046600

                                       R_sum_-1422046412

 

Le Père part. Ce n’est pas la première fois. Mais aujourd’hui, il demande au Fils de s’occuper de sa Mère – enfin sa belle-mère, pendant son absence. Elle, délaissée, est amoureuse d’un autre, elle cauchemarde beaucoup, Nour l’accompagne, encore. Le Fils n’est plus au foyer depuis bien longtemps. Politisé, il préfère les Frères, sa communauté, à l’écart. Mais aujourd’hui, il va accepter l’ordre du Père, du Roi, de rester avec la Mère, la Reine. Et si l’amour dans cette famille ne donnait rien de bon ? Et si l’obéissance n’amenait aucune réalisation ? Et si le Père – cet Homme d’exploits, de conquêtes et de jeux de cartes – était resté trop longtemps loin de la chaleur de son foyer ?

 

                     Trait-1422046600

 

Très vite une première bonne nouvelle :

Nous sommes sélectionnés pour participer au festival JT14 en mars 2014 organisé par le JTN, le Nouveau Théâtre de Montreuil, le Théâtre de la Cité Internationale, le Théâtre de Vanves, Arcadi et l’ONDA.

 

                Jt14-cf393-1422048630

 

 

Au_plateau-1422046120

 

Du 27 janvier au 8 février 2014 : Première rencontre avec le public.

 

1ère résidence au 232U à Aulnoyes-Aymeries. Pour commencer le travail de création, souvent il est bénéfique de partir en résidence loin du lieu de vie de chacun. Pour permettre une immersion plus grande dans le projet. Une rencontre forte entre les membres de l’équipe.

Cette première étape nous a permis d’avancer chronologiquement et de définir les contours de ce que nous allions présenter au Théâtre de Vanves tant sur le jeu, la scénographie, la création lumière que la création son.

Rencontre et travail avec l'atelier amateur du lieu autour du texte et pour finir, une présentation a eu lieu le 8 février devant un public invité pour l’occasion. 

L'émotion était inattendue. La famille comme coeur actif dans la pièce est une porte qui semble ouverte aux spectateurs.

 

Ensuite retour à Paris et pause car certains membres, pris par d’autres engagements.

 

Aulnoye_2-1422049978

Une partie de l'équipe à la gare d'Aulnoye-Aymeries / La première scénographie au 232U

 

 

Du 17 au 22 février 2014 : Les répétitions continuent - la recherche du pouls.

 

Répétitions dans les locaux du JTN. Retour sur ce que nous avons fait à Aulnoyes et travail plus en détails à l’intérieur de chaque séquence. Recherche d’un rythme global à donner à cet objet.

Pas de présentation. On se retrouve la semaine prochaine avec Emilie et Guillaume en moins.

 

Dans_la_chaleur_jtn-1422048954

               Clarence et Joe - les copains de table

 

 

Du 24 février au 1er Mars : Retour au travail à la table pour continuer à approfondir le sens.

 

Répétitions à la Fabrique MC11 grâce au dispositif des plateaux solidaires mis en place par ARCADI.

L’espace est plus petit et ne correspond pas exactement à nos besoins. Le choix se porte sur un travail à la table pour continuer à creuser et démêler certains nœuds qui persistent. Travail vraiment bénéfique, en petits groupes. Ça avance bien !

 

Maintenant rendez-vous au Théâtre de Vanves pour la présentation de cette maquette.

C’est la course ! Nous partageons le plateau avec une autre équipe ce qui ne laisse pas beaucoup de temps pour être prêt.

 

Nous présentons cette première maquette publique les 7 et 8 Mars 2014 au Théâtre de Vanves.

Salles pleines, et suspense garanti: nous présentons les 2/3 de la pièce. Ca se finit comment ? Le Père est mort ? Que va devenir l'Enfant ? Suite au prochain épisode !

 

Dans_la_chaleur_vanves-1422049137

Photo Colin Guillemant / Prologue avec Pauline Dubreuil, Maxime Mikolajczak et Romain Dutheil - Scène filmée du casino avec Guillaume Mika et Maxime Mikolajczak.

 

 

Du 22 au 30 Avril 2014 : Au Théâtre du Chevalet à Noyon, première présentation publique de Dans la chaleur du foyer.

 

Nous sommes accueillis en résidence par le Théâtre du Chevalet à Noyon.

Première décision importante, on coupe une partie du texte qui ne fonctionnait pas lors de la maquette. Le texte toujours en mutation, des coupes, des ajouts et ce jusqu’au jour de la première.

Nous travaillons la suite de la pièce. L’objectif affiché est de pouvoir présenter la totalité du texte. 

La création lumière et la création son se peaufinent comme nous le souhaitions.

Pour la première fois, l’entièreté de la pièce est éprouvée puis présentée devant un public. 

 

Pour cette résidence nous avons été soutenus par la Drac Centre.

 

Noyon-1422053474

Espace de la fin de la pièce: un espace-ruine, avec Maxime Mikolajczak et Mikaëlle Fratissier / Répétition sur la scène de l'aveu avec Romain Dutheil, Amine Adjina et Pauline Dubreuil.

 

 

Nous nous quittons sur cette présentation avec le sentiment que nous ne sommes pas loin mais qu’il y a encore des choses à trouver.

 

 

16 novembre 2014 : A la Salle François Villon de Saint-Ay - Répétition ouverte: 

 

Sur l'invitation du Maire de Saint-ay, Frédéric Cuillerier, et dans le cadre des Journées artistiques de Saint-Ay, la Compagnie du Double, qui est implantée dans cette même ville, présente une répétition ouverte de Dans la chaleur du foyer. 

L'objectif pour nous est de relancer le travail avec les acteurs, et de proposer une forme qui puisse permettre aux spectateurs agyliens de se retrouver au coeur de notre processus de travail, avant pour eux de découvrir la création finale en avril 2015 dans la ville voisine, Meung-sur-Loire.

Premier contact pour les spectateurs avec le sujet de la pièce, notre manière de travailler le texte, les personnages, les images. La répétition ouverte dure 1h, suivi d'un échange avec les spectateurs.

 

 

Repetition_saint_ay-1422053492

 

Répétition ouverte à Saint-Ay, le 16 novembre 2014 avec Maxime Mikolajczak, Guillaume Mika, Emilie Prévosteau, Amine Adjina, Pauline Dubreuil et Romain Dutheil.

 

 

                                 Trait-1422046600

            Affiche_crea-1422053502

 

Du 6 au 18 avril 2015: Dernière résidence et Création Dans la chaleur du foyer au Théâtre de la Fabrique, à Meung-sur-loire.

 

Accueilli par la Compagnie du Faux-col, voilà à quoi nous servira ces derniers temps de création.  Continuer à creuser. Chercher encore. Réécrire certains passages précis. Finaliser la scénographie, les lumières et le son. Et trouver le rythme juste du spectacle.

 

La première aura lieu samedi 18 avril 2015 à 20h30

 

                                  Trait-1422046600

 

En attendant nous continuons le travail de dramaturgie avec Emilie Prévosteau, de scénographie avec Maxime Kurvers et des costumes avec Tomoyo Funabashi.

 

La note d'intention, l'extrait du texte, et toutes les autres informations sur le site de la Compagnie du Double...

 

 

Le temps séparant ces deux dernières résidences nous permet de re-questionner ce que nous avons fait et d’y apporter les changements nécessaires pour toujours plus de justesse, de profondeur. 

Pour les dernières précisions à venir sur le spectacle, nous avons besoin de vous !

C’est pourquoi nous faisons appel à vos dons !

Nous espérons pouvoir faire exister véritablement ce projet comme nous le rêvons, dans toute son ambition, grâce à vous !

 

Alors par avance UN GRAND MERCI à ceux qui pourront contribuer à cette aventure !

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Nous sommes à la dernière étape de création. Afin de boucler notre budget de production, nous avons besoin de vous !

 

D_tails-1422047407

 

Si nous réussissons cette collecte à hauteur de 5000€, voilà comment vos dons sublimeront le spectacle:

 

 

 

-        4000 euros pour la scénographie

 

Nous travaillons sur l’élaboration d’une boîte bleue en molleton que nous faisons fabriquer pour qu’elle corresponde exactement aux dimensions que nous souhaitons.

Un sol en pvc gris.

Six mètres de table avec une nappe en molleton bleu également.

Acheter des lots de vaisselle pour continuer à augmenter la quantité de vaisselle sur la table.

Un système d’accroche pour faire tomber les pendrillons de fond de scène et laisser apparaitre l'espace final.

 

Sur les photos que vous pouvez voir plus haut, nous travaillions avec les pendrillons des théâtres qui nous accueillaient, ce qui explique la raison pour laquelle ils sont noirs.

 

Nous espérons grâce à vous pouvoir leur donner une nouvelle couleur.

 

 

Vue_scene-1422051222

Scénographie de Maxime Kurvers.

 

 

 

-        1000 euros  pour les costumes.

 

Certains costumes ont déjà été trouvés l’année dernière, d’autres nous avaient été prêtés.

 

Les costumes agissent comme des révélateurs de ce que chaque figure traverse. Parfois il emprisonne et parfois il est l'instrument de la libération. Il peut signifier l'état, la place de chacun, l'époque.  Les costumes agissent en confrontation les uns avec les autres. (Le Double, par exemple, porte une robe XiXème, au col haut, taille serrée et manches longues, en référence à Sarah Bernhardt - pour son interprétation de Phèdre de Racine, en confrontation avec la robe bleue-grise, brodée de perles scintillantes et de sequins, bras nus pour la Mère). 

 

Nous espérons pouvoir habiller tous les acteurs car il commence à y avoir des jalousies dans le groupe.

 

Nous comptons sur vous, car il y a six acteurs et pour certains plusieurs tenues !

 

 

                          La_mere-1422053525

             Pauline Dubreuil - la Mère / Costume de Tomoyo Funabashi

 

 

 

 

MAIS SI nous dépassons cette collecte, GRÂCE A VOUS, nous serons dans les conditions d'une super-production :

 

 

 

-        500 euros : pour tous les frais nécessaires au lancement de cette collecte.

 

Frais bancaire, et frais de fonctionnement prélevés par KissKissBankBank.

 

 

-    1000 euros : location d'un gîte pour 8 personnes, pour les 2 semaines de résidence à Meung-sur-Loire.

 

 

-        1000 euros : Achat d'un vidéoprojecteur, nécessaire au spectacle.

 

 

Budget Total = 7500 €

 

 

                         Videopro-1422052286

          Scène de l'Annonciateur avec Guillaume Mika et Romain Dutheil.

 

 

 

          Merci-1422113699

 

 

 

Précision importante: 

Notre Compagnie peut délivrer des reçus fiscaux pour les dons reçus au sens des articles 200-1-f et 238 bis-1-e du CGI. Tout don que vous aurez la générosité de nous adresser pourra donc être déduit de vos impôts à la hauteur de 66%. 

Pour en bénéficier, nous vous adresserons un reçu fiscal par courrier sur simple demande.

 

 

 

On a hâte de partager avec vous la fin de cette aventure !

 

 

 

Pour suivre toutes nos actualités, n'hésitez pas à aller sur: http://www.lacompagniedudouble.fr

ou sur Facebook: Cie du Double

 

 

Thumb_ci
La Compagnie du Double

La Compagnie du Double est une compagnie théâtrale professionnelle qui prolonge la collaboration artistique entre Amine Adjina et Emilie Prévosteau. Créée en 2012 à Saint-Ay, dans le Loiret (ville d’origine d’Emilie Prévosteau), sa première création Sur-Prise a lieu au Théâtre du Vieux Colombier, à la Comédie Française, à Paris, en juillet 2012.... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
un supplément des grands parents Versini
Thumb_default
Thomas Volteli est avec vous les gars ! Bon courage :)
Thumb_default
Hâte de voir le résultat les copains.