Organisation d’une exposition artistique et itinérante autour de la danse orientale égyptienne - gratuite et ouverte à tous

Large_s_r_nit__annick_amabile_d

Présentation détaillée du projet

 

Le projet

La volonté de ce projet est de faire redécouvrir la danse orientale égyptienne, sublimée par d’autres formes d’arts. L’objectif est d’accompagner ce changement de regards, de mentalité sur cette danse, qui est un art à part entière.

 

 

Voiles2_sandrine_rossignol

Tous droits réservés Sandrine Rossignol

 

 

Descriptif

Le projet Danse et Regards est de réaliser une exposition itinérante axée sur la découverte et la mixité. Découverte ou redécouverte de la danse orientale dans sa forme égyptienne ; mixité des regards, des techniques artistiques et des publics visés.

 

La danse orientale égyptienne est généralement perçue par les non-initiés comme une danse « trop sensuelle », où les femmes parées de leurs plus beaux atours, se trémoussent « dénudées », attirant le regard et l’envie de l’homme. Une danse qui, selon l’âge auquel on la pratique, peut être vue comme une danse socialement non correcte.

 

Bien au contraire, comme les danses dites « reines », telles le classique, le modern’jazz et le contemporain, et même d’autres danses tels le flamenco ou le tango, elle possède ses propres codes, sa propre esthétique, sa propre essence, sa propre rigueur technique, ses propres émotions et expressions, totalement liés à sa musique. Autant d’aspects qui en font plus qu’un simple sport, un art à part entière.

 

La danse orientale égyptienne, sans évacuer son aspect sensuel, est un véritable dialogue entre l’âme, le corps et la musique. Ce n’est pas seulement « se dandiner », mais se mouvoir en fonction des instruments, des rythmes, de la voix.

 

Une exposition de photographie et de peinture, reliées par l’écriture, a semblé être un bon moyen pour rééduquer le regard et de le questionner : rendre compte d’un art grâce à d’autres arts, faire se croiser regards d’artistes, de danseuses, d’élèves, de connaisseurs et de non connaisseurs afin de faire évoluer l’image réductrice collée à cette danse. Une exposition qui met en valeur non pas la danseuse mais la danse en elle-même : le travail rigoureux du corps, le mouvement, l’esthétique, la grâce, et l’énergie. Un défi également pour les artistes d’arriver à retranscrire cela au moyen de leur art. Enfin, par le biais de l’exposition et de son caractère itinérant, de permettre à des femmes de se rendre compte qu’elles peuvent oser danser sans honte, s’affirmer dans leur corps féminin sans être jugées.

 

 

Voiles_sandrine_rossignol

Tous droits réservés Sandrine Rossignol

 

 

Les artistes exposés

En faisant appel à des artistes d’horizons différents (photographie, peinture et écriture), l’envie était de provoquer un croisement des regards entre artistes, modèles et spectateurs.

 

Les photographes

-         Annick Amabile, sur le thème des éléments, des impressions et des sensations

-         Sandrine Rossignol, sur le thème du mouvement et de la couleur

-         Damien Tomasi, sur le thème du travail du corps et de la transmission

-         Peggy Verlet, sur le thème du détail et de l’expression.

 

Le peintre

-         Anne-Marie Bangil Boulain, sur le thème de l’esthétique et du mouvement.

 

L’écrivain

-         Pascale Falco, sur le thème des éléments.

 

De nouveaux artistes pourront être intégrés au projet au fur et à mesure de son évolution.

 

 

Calendrier temporaire

-         Jusqu'à août 2014 : travail des artistes et prises de vue

-         Septembre/Octobre 2014 : préparation et choix des œuvres à présenter

-         Novembre 2014 : lancement de la première exposition avec le premier vernissage à Marseille

-         Jusqu'en avril 2015 : présentation de l'exposition au sein des autres lieux d'accueils (exposition itinérante) accompagnée d’actions spécifiques en fonction de ces lieux : CRIJPA, Kawatei (association Mains Libres) Marseille, Cadre et Art Aubagne, Association DCE13 Auriol.

 

D’autres lieux d’accueils sont également prévus dans le département 13.

 

 

Les soutiens et partenaires principaux

-         Conseil Général : Bourse Initiative Jeune 13IJ

Bourse attribuée au projet le 2 avril 2014 par un jury, en attente de validation par une commission d’élus.

 

-         Association Danses et Horizons – entre Orient et Occident

Célia CALABRESE, Coordinatrice association Danses et Horizons – entre Orient et Occident, danseuse et professeur de danse orientale égyptienne :

Expertise en danse orientale égyptienne sur le projet.

 

-         A la croisée des Arts Auriolais

Pascale FALCO, Présidente de l'association A la croisée des arts auriolais :

Ecrivaine.

 

-         Sandrine ROSSIGNOL

Photographe :

Expertise photographie sur le projet.

 

 

_ventails_sandrine_rossignol

Tous droits réservés Sandrine Rossignol

À quoi servira la collecte ?

L’objectif étant de valoriser le travail des artistes mais également d’organiser des actions culturelles en lien avec le projet, ce dernier nécessite d’autres financements. Nous faisons appel  à votre générosité pour nous soutenir et nous aider à mettre en place le projet dans les meilleures conditions.

 

Vos fonds permettront notamment de contribuer :

- à l’achat de matériels techniques et logistiques pour la scénographie de l’exposition,

- aux frais de location de certaines salles payantes (exposition itinérante),

- et au défraiement des artistes.

 

Merci à tous!

Thumb_s_r_nit__annick_amabile_d
Danse et regards

TISF (Technicien de l’Intervention Sociale et Familiale) de profession, mon métier s’exerce auprès des enfants, et plus particulièrement des familles. Il consiste à travailler dans le quotidien, avec l’autre, à le valoriser. J’accompagne des personnes qui peuvent se trouver en difficultés face à leur rôle et à leur responsabilité en tant que parent.... Voir la suite