Financez les costumes de danses populaires cambodgienne pour une série de représentations à partir du samedi 24/09/2016 à la mairie de Paris 13e.

Large_14302900_10208776390220909_2036187587_n.png-1473328806-1473328816

Présentation détaillée du projet

401177_248170338592496_52758349_n-1473238321

 

Française d’origine cambodgienne née en 1970, Roshane Saidnattar-Dumont (photo: en vert avec une caméra à la main, avec son équipe d'ACACK de Phnom-Penh) est cinéaste diplômée de l’Université Paris-8. 

Après un début de carrière avec de grands réalisateurs (Jean-Jacques Annaud, Bertrand Tavernier...) et journaliste-reporter pour France 3 et RFI, elle a réalisé plusieurs films dont un long-métrage «L’Important c’est de rester vivant» qui a été couronné par de nombreux prix. Roshane Saidnattar est aussi engagée dans la défense des arts traditionnels du Cambodge et le soutien aux enfants défavorisés au travers de l’association ACACK qu’elle a fondée.

 

L'ASSOCIATION pour la Conservation de l’Art et de la Culture Khmers (ACACK), a été créée en 2005 à Phnom Penh à l’initiative de Roshane SAIDNATTAR-DUMONT avec la collaboration des professeurs de l’Université des Beaux-Arts de Phnom Penh ; puis elle s’est étendue en France sous la dénomination d’ACACK-France, en 2011.

ACACK a pour but d’apporter aux enfants démunis de Phnom Penh une aide matérielle leur permettant de se vêtir, de se nourrir et également participer l'enseignement de la danse et la musique traditionnelles khmères. Ces activités artistiques contribuent à consolider le pont de l’amitié et de la solidarité existant entre la France et le Cambodge. 

A Paris, ACACK-F aide les artistes khmers à se produire sur scène et trouver un public. Dans le passé, elle a déjà mis en place 5 spectacles de danses classiques khmères avec les artistes du BCK et avec l'aide financière de la mairie de Paris 13e.  

 

Projet:

Pour cette édition de la Fête de la Lune à la mairie de Paris 13e, qui comprendra des spectacles de différents pays d’Asie, ACACXK-F a l’accord de la Mairie pour y représenter des danses du Cambodge le samedi 24 septembre avec les danses de l’Inde, mais seulement à condition de trouver les moyens financiers nécessaires par nos propres moyens, car la mairie n'a plus de budget pour financer les spectacles et l'entrée est obligatoirement gratuite. Les autres pays bénéficient du soutien de leur ambassade, mais malheureusement pas le Cambodge.  

Notre association fait appel aux artistes de l’Association des Artistes Associés Khmers, une école de danse, pour mettre en lumière les danses populaires folkloriques khmères et surtout pour ne pas apporter les mêmes danses classiques déjà vues.

Les spectacles montrant plusieurs danses populaires cambodgiennes sur scène devant le public français sont extrêmement rares, il n'y a pas de costumes disponibles en location, contrairement aux costumes utilisés par les danses classiques. 

Nous sommes obligés de commander et faire confectionner ces costumes et accessoires au Cambodge et les transporter en France.

 

ACACK-F (Association pour le Conservation de l’art et de la Culture Khmers en France) organise une collecte  pour réunir une somme de 3000€, qui représente le strict nécessaire.

Si nous n'obtenons cette somme avant le 18 septembre, nous ne pourrons pas nous produire le 24 septembre, mais nos l'espérons plus tard (la mairie remplacera notre programme par un spectacle d'un autre pays). Etre présent à cette Fête de la lune est une opportunité pour que les danses populaires khmères fassent leur première avec les spectacles des autres pays. 

 

 

À quoi servira la collecte ?

L’argent collecté servira

- d'une part à financer les costumes qui serviront en premier temps au spectacle du 24 septembre, et

- d'autre part à acquérir ces costumes et ces coiffes nécessaires, qui serviront aussi aux spectacles futurs que nous tenterons de mettre en place (comme pour le festival des danses de Paris en février, le nouvel an khmer en avril, festival des danses d'Asie en avril, Fête des ancêtres en octobre et Fête de la lune 2017). 

 

Détails de dépenses pour un total de 3000€:

 

Danse des montagnards, costumes et accessoires: 350€

Danse des ombrelles, costumes et accessoires : 250€

Fleurs pour les cheveux : 50€

Danse de poans : Costumes + plumages : 900€

2 têtes de poans : 200€

Danse de coco : Coques de noix de coco + costumes : 450€

Danse de la pêche : costumes + accessoires (anrout, chhneang) : 400€

Danse de Krab : costumes et accessoires : 400€

 

NB:

Si la collecte dépasse la somme demandée, nous pourrions utiliser le surplus pour les frais des repas et de transports des artistes et soutenir les enfants artistes d'ACACK Cambodge.

 

 

 

 

Thumb_logo_2-1472995965
ACACK-F

L’Association pour la Conservation de l’Art et de la Culture Khmers (ACACK), a été créée en 2005 à Phnom Penh à l’initiative de Roshane SAIDNATTAR-DUMONT avec la collaboration des professeurs de l’Université des Beaux-Arts de Phnom Penh ; puis elle s’est étendue en France sous la dénomination d’ACACK-France, en 2011.
 ACACK a pour but d’apporter aux... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo Roshane, à très bientôt. Alain et Marie-Christine Lanavère