Soutenez ce récit passionné sur la vie d'un jockey. Voyagez dans le monde fascinant des courses hippiques. Disponible sur Amazon et fnac

Large_de_l_avoine_plein_les-1424743777

Présentation détaillée du projet

                         Photokk1-1426378475

 

 

    

 

 

 

Voyage au cœur des courses hippiques à travers la vie d'un jockey.

 

 

En 2011, à la suite d'une chute, je mettais un terme à mes 24 années de carrière de jockey.

 

Passant désormais de nombreuses heures sur la ligne SNCF Lisieux-Paris, je me suis alors lancé dans cette nouvelle aventure : celle de l’écriture, convaincu qu’avec un mélange d'inspiration, de souvenirs et de volonté, mon projet verrait le jour.

 

 

A travers mon ouvrage, je vous invite à découvrir la vie authentique d'un jockey dans ce monde de passionnés.

Je vous autorise à vous asseoir sur mon nuage pour partager mes émotions, ma sensibilité et les histoires qui font une vie. Passez par mon apprentissage difficile, mes souvenirs de courses et mes plus belles victoires que sont l'adoption de nos filles en Colombie.

 

 

J'ai donc besoin de vous pour donner vie à cet ouvrage.  Devenez mes partenaires en choisissant votre contrepartie qui me servira à financer ce projet.

Alors en plus d'un ouvrage :

 

Rendez-vous sur les lieux de tournage pour retracer le parcours de ces acteurs qui se donnent chaque jour sans compter pour leur passion.

 

Rencontrez des professionnels qui vous conteront leur passion et une multitude anecdotes.

 

Visitez un haras, goûtez à l’ambiance d’une écurie de courses, assistez à une séance d’entraînement sur les pistes, vivez une journée de courses sur un hippodrome.

De bons moments en perspective où vous pourrez vous faire  alors votre propre opinion sur cette profession et cette filière.

 

                20150121_103042-1__1_-1422911371                                 Centre_entrainement_deauville-1424652111

 

 

 

Admirez la relation homme-cheval et ce véritable spectacle qui font les courses hippiques.

Suivez- moi, vous verrez, c’est beau et magique !  

 

J’ai donc besoin de vous dans l'ultime ligne droite pour que ce projet  passe la ligne d 'arrivée.

 

170 pages sur la vraie vie d'un jockey, les régimes, les accidents, les concessions et les sacrifices pour réussir, mais aussi les victoires et les coupes de champagne 

 

 

 

Participez et misez gagnant sur cette histoire de vie !

 

Bon voyage et merci pour votre soutien...

 

 

                                     2015-01-07_12.05.00__1_-1426685308

 

 

 

Extraits :

                                                        DE L’AVOINE PLEIN LES VEINES

 

         

 

Rouen. Une ville qui vous évoque sans doute Jeanne d’Arc, son cheval, ses blancs moutons et sa fin tragique sur un bûcher. C’est pourtant un tout autre événement historique que le chef-lieu de la Haute-Normandie fait resurgir de ma mémoire. Le 16 octobre 1988, je brûlais, moi aussi, mais d’impatience, de clamer haut et fort mon triomphe et le début d’une carrière, certes modeste, mais ô combien riche en émotions. Après de longues et difficiles années d’apprentissage, je remportais enfin ma première course en tant que jockey - vous savez, ces petits bonshommes qui se livrent bataille, recroquevillés et comme en suspension sur le dos de leur cheval… A force de courage, de travail et de persévérance, les portes du succès s’entrouvraient enfin. Pour le gamin que j’étais, ce moment extraordinaire récompensait une partie des efforts consentis pour atteindre mon rêve. Cette impression de décrocher la Lune a été déterminante dans la formation du sportif mais aussi de l’homme que j’allais devenir. J’ai alors emprunté ce long et passionnant couloir appelé carrière, enjambé dans la foulée quantité d’obstacles dans l’unique espoir de goûter, encore et encore, ces quelques minutes d’adrénaline et d’intense bonheur que procure chaque victoire....

 

 

1) Premier voyage en train. Destination : l’enfance.

 

Le train démarre, ainsi que mon histoire... La musique, choisie avec soin, masquera le bruit sourd du fer sur les rails. Durant ce premier voyage, c’est la talentueuse chanteuse Loreena McKennitt, dont j’adore la voix et l’univers celte, qui m’inspirera. Des ailes me poussent dans le dos et je prends mon envol, appréciant chaque note qui tente d’accompagner chaque mot.

 

 Je me déchausse, histoire d’être plus à l’aise, puis recouvre mes oreilles du casque. Calé dans ma bulle, j’observe attentivement les visages de tous ces passagers qui n’ont pas accès au bonheur qu’offre l’union particulière des sons et de l’écriture.

 

La musique est mon alliée. Certains morceaux sont associés à un moment précis de ma vie, quand un album complet l’est plutôt à une période. Je me revois encore, gamin, insérant dans mon premier magnéto ces cassettes que j’ai toutes gardées afin d’entretenir la nostalgie. Je ferme les yeux, je rembobine et je bascule dans mon lot de souvenirs. Même chose pour les bandes originales de films dont je suis si friand. Je ne les achète que pour ressusciter, au moment où je les réécoute, les scènes qui jadis ont touché mon cœur. Un roulement de tambour annonçant le coup de feu fatal, l’archet qui glisse tandis qu’un gamin gambade ou trois notes de piano effleurées d’une main douce, suscitant le désir de caresser le corps d’une femme…

 

Dans le milieu hippique, les conversations tournent souvent autour des origines et du pedigree des chevaux. Pour définir mon pedigree à moi, j’emprunterai sans hésiter cette formule empruntée au jargon équin : « je suis par fagot et bout de bois ». Façon de parler, bien entendu, puisque je ne compte aucun bûcheron ni garde-forestier parmi mes ancêtres........

 

 

2) Naissance d’une vocation

 

Aaron en live, salle Pleyel m’accompagne lors de ce voyage. J’adore et pas seulement parce qu’une de ses chansons s’intitule  « Lili » le  prénom d’une de nos filles…

 

Gamin, ce n’était pas les cubes ou les Lego que je m’amusais à empiler, mais les Paris-Turf. J’y découpais d’abord tous les articles sur les professionnels que j’admirais, puis l’exemplaire du jour rejoignait les précédents, jusqu’à  former une tour plus haute que moi qui finissait alors au grenier. 

 

      Turfiste enragé, mon père achetait régulièrement la presse spécialisée pour augmenter ses chances de décrocher la timbale. Chaque fin de semaine, la table de la salle à manger croulait sous les derniers numéros de Paris-Turf, Weekend, la Casaque de l’Ouest et Spécial Dernière. Outre les pages courses et pronostics, Spécial Dernière proposait également quelques faits divers et surtout, la photo d’une jeune et jolie femme dont la lingerie entraperçue sous la casaque largement entrouverte me brûlait les yeux. La Casaque de l’Ouest, quant à elle, nous permettait d’étudier avec minutie les performances des concurrents et déterminait le choix de la réunion.....

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                       Lolo2-1426378951

                                                                       2015-01-07_12.03.55__1_-1426605916

À quoi servira la collecte ?

 

 

 

                                                   Deauv5-1424509306

 

 

- Financer et organiser toutes les journées de rencontre et de visite.

 

- Réceptionner et accueillir tous les kisskissbankers pour passer de mémorables moments (petit  déjeuner, souvenir, dédicaces...).

 

- Organiser et promouvoir la sortie du livre (journée de dédicaces, affiches, flyers, articles de presse..).

 

- M'acquitter des contreparties.

 

- M'acquitter des 8% de frais du site. 

 

- Financer le livre (correctrice, imprimeur...).

 

- Financer les frais d'expédition des ouvrages pour tous les kisskissbankers qui ne pourront  se déplacer aux contreparties.

 

Pour l'édition :

 

- J'ai opté pour l'autoédition, cofinancée par vous sur ce site, en passant par une campagne de promotion sur les réseaux sociaux pour orienter du monde vers cette page. 

 

Bonne lecture et bon voyage

 

 

                                               205-1426685808

 

.

Thumb_photoune-1422228262
Laurent GERARD

Je suis né en Mayenne en 1969. Gamin, fréquentant les hippodromes de l'ouest, le rêve de devenir jockey s'est tranquillement propagé dans ma petite tête. Après des débuts difficiles, ce rêve a fini par voir le jour en 1988. D'abord stagiaire à 13 ans puis apprenti jockey pendant 3 ans, j'ai par la suite traversé 24 années de carrière qui se sont... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Pour clôturer !!!!!!
Thumb_default
Hâte de lire votre livre !
Thumb_default
Ça y est presque !! A bientôt