Soutenir les artistes venant du Sénégal, Nigeria et RDC avec le projet DEBOUT et leur participation au concours DANSE ELARGIE!!!!!

Large_ali_debout

Présentation détaillée du projet

Naissance d'un projet chorégraphique sur Mohammed Ali et son match la plus extraordinaire RUMBLE IN THE JUNGLE - ZAIRE 1974

 

En 2013, Christina Towle et Djino Alolo Sabin se sont rencontrés à l'Ecole des Sables au Sénégal, dirigé par la mère de la danse contemporaine en Afrique, Germaine Acogny. Ils ont conçu un projet chorégraphique qui célèbre le sport de la boxe, et la personnage mythique Mohammed Ali. Cet projet né au Sénégal est aujourd'hui sélectionné pour participer dans la prestigieuse concours chorégraphique au Théâtre de la Ville en Juin 2014 : DANSE ELARGIE !!!!!!

 

DEBOUT est la seule projet sélectionné dans le concours qui représente des artistes du continent african. 

Ecole_de_sables

 

 

Dans ce photo prise lors la fin du stage dirigé par Christina Towle à l'Ecole des Sables il y a plusieurs jeunes danseurs qui participe au projet DEBOUT notamment : Isreal Akpan Sunday, Ibou Ngom, Dame Bay KC, Kewe Lo et Djino Alolo Sabin

 

 

Le coeur du projet chorégraphique DEBOUT: 

 

Dans une piece chorégraphique pour six danseurs, nous réinvestissons la mémoire du personnage mythique Mohammed Ali dans son match de boxe le plus spectaculaire, intitulé “Rumble in the jungle”. Ce match a eu lieu à Kinshasa en 1974 entre le massif Georges Foreman, considéré comme imbattable, et Mohammed Ali. Ali a vaincu, véritable artiste de la boxe, faisant de son match un spectacle chorégraphique. Par sa stratégie, son rebond, et sa virtuosité il accomplit le geste surhumain de rester debout ... Quarante ans plus tard, nous réincarnons ce match dans une chorégraphie qui revendique cette posture, cet acte de s’ériger, ce combat contre la gravité. Elle s’intitule “Debout”.

 

Djino Alolo Sabin dans la peau de Mohammed Ali ...Un artiste congolais incarne un personnage qui a marqué l’histoire de son pays 

 

Né sous le régime de Mobutu, Djino Alolo Sabin, danseur/rappeur congolais s’imprègne du personnage d’Ali pour évoquer la lutte qu'il a mené pour s’en sortir. L’ex-Zaire, aujourd’hui République Démocratique du Congo est un pays toujours assommé par le poids des violences et de la corruption hérité du régime de Mobutu et maintenu par ses successeurs. Dans un pays qui a la tête sous l'eau, il est difficile de se construire. La danse et la musique se sont présentés comme la seule forme de résistance, et la seule manière dans canaliser la colère contre l'injustice. 

 

Comme dirait l'écrivaine Joyce Carol Oates dans son livre "De la boxe" : "La boxe a fondement quelque chose à voir avec la colère. C'est même le seul sport dans lequel la colère est mis en oeuvre, anoblie. C'est la seule activité humaine dans laquelle la rage peut être transposée, sans équivoque, en art." (p. 60, Editions Tristam 2012)

Ali5

Cette lutte contre la pesanteur de touche à la fois au singulier et à l'universel, elle se trouve dans la boxe, elle se trouve dans la quête individuelle de Djino Alolo Sabin et aussi dans le monde contemporain. Deux mille quatorze est un année marquée par le soulèvement des peuples contre les pouvoirs qui les écrasent en Ukraine, en Egypte, et par le 20eme anniversaire de l’abolition de l’Apartheid. Cette pièce est un hommage à Mohammed Ali mais aussi un hommage à Nelson Mandela qui nous a quitté cet année. Deux individus forts qui ont fait se déplacer les plaques tectoniques de nos pensées et de nos actes par leur élan - DEBOUT met en scène comment la puissance surhumaine  d’un l’individu qui lui fait garder pied malgré les circumstances, peut faire évoluer la conscience collective d’une société.

 

Extrait du discours de Nelson Mandela au ONU le 16 juillet 2010:

“Il restera toujours une tache indélébile sur l’histoire humaine que représente l'existence de l'apartheid. Il restera toujours une accusation et un défi à tout homme qui a pris autant de temps à se mettre débout et à dire ça suffit.”

 

Djino_en_avant

 

Qu'est-ce que c'est le concours DANSE ELARGIE? 

 

En 2010, Boris Charmatz, directeur du Musée de la danse, et Emmanuel Demarcy-Mota, directeur du Théâtre de la Ville-Paris, imaginent ensemble un événement singulier : le temps d’un week-end, le concours Danse Élargie ouvre le grand plateau du Théâtre de la Ville aux désirs les plus singuliers d’artistes de toutes disciplines et de toutes générations, avec pour seules règles une durée (dix minutes maximum) et un nombre d’interprètes (trois minimum).

En 2014, forts des deux premières éditions, et avec le partenariat renouvelé de la Fondation d’entreprise Hermès, le Théâtre de la Ville et le Musée de la danse organisent la 3e édition du concours Danse élargie, les 14 et 15 juin 2014 au Théâtre de la Ville à Paris.

 

319 DOSSIERS REÇUS, 37 PAYS REPRÉSENTÉS

20 FINALISTES !

Site de Danse Elargie!

 

Nous sommes ravi d'être parmi les 20 finalists. Maintenant il faut réaliser notre projet ! 

 

Debout_repetitions

 

Un présentation de notre équipe international:

 

DJINO ALOLO SABIN (République Démocratique du Congo) - Conception/ Chorégraphe/Danseur

CHRISTINA TOWLE (Etats-Unis) - Conception/ Assistant Chorégraphe

DANSEURS : Isreal Akpan Sunday (Nigeria), Ibou Ngom (Sénégal), Dame Bay KC (Sénegal), Kewe Lo (Sénégal), Hédi Zammouri (France) et Leonardo Maietto (Italie)

 

Nous avons voulu faire partager le plateau entre les artistes européens, américaines  et africains. Nous avons invités Hédi Zammouri et Leonardo Maietto à participer à DEBOUT, deux danseurs d'exception que Christina a croisé lors ses stage en France.  Puis  Djino Alolo Sabin et Christina Towle tiennent à avoir des danseurs d’origine africaine dans notre projet, qui sont eux aussi porteur de cette histoire qui a fait vibré l'Afrique. Danse Elargie est un tremplin international qui reflète la diversité et la vitalité de la jeune création contemporaine aujourd’hui et la participation des artistes africains à cet événement valorise leur contribution à l’histoire et la création actuelle en danse.

 

Le concours DANSE ELARGIE ne donne aucun subvention pour les projets sélectionnés, les artistes venant de l'étranger viens à leur propre frais. C'est bien pour cela que nous sollicitons votre aide à soutenir notre projet! 

 

Les dossiers pour postuler pour la competition DANSE ELARGIE était envoyé  le 3 mars, un réponse positif nous avons été donné le 1er Avril, seulement deux mois et demi avant le concours !

 

Il est impossible de demander du soutien des institutions culturels dans cet court délai, nous nous comptons déjà heureuse que la Fondation Hermès participe au frais de voyage de Isreal Akpan Sunday et que l'Institut Français, l'Ecole des Sables et l'Ambassade de Senegal ont soutenu le venu de Ibou Ngom et Dame Baye KC pour un stage de trois mois en France, et ont accepté de prolonger leur séjour pourque ils peuvent participer au projet. Djino Alolo Sabin est en France actuellement pour travailler dans le projet "Souls" d'Olivier Dubois, de cet manière la venue de Djino en France pour participer au Danse Elargie est rendu possible grace au CCN de Roubaix. Kewe Lo est actuellement en formation au RIDC à Paris. 

À quoi servira la collecte ?

Votre soutien nous permettra de couvrir des frais de voyages, de logement, les costumes ainsi que de studios de répétitions pour notre projet !

 

Nous avons le soutien très généreuse de la Fondation Hermès pour le voyage de deux de nos danseurs ! 

 

Il nous reste malgré cet soutien de payer un aller - retour pour Djino Alolo Sabin. 700€

 

Des Studios de Répétition pour une semaine et demi à Paris 466 €

 

Frais de location d'appartement pour héberger les interprètes venant de l'étranger pour deux semaines 500€

 

Sept pairs de gants de boxe 49 x 6 = 294€ 

NOTRE BUDGET TOTAL POUR CET PROJET EST 1 960 €

 

Thumb_featuredimage
Anitsirhc

Mohammed Ali - le trait d’union d’un rencontre entre un Congolais et une Américaine   : Christina Towle rencontre Djino Alolo Sabin alors qu'elle enseigne à l’Ecole des Sables au Sénégal 2013. Depuis, elle a eu l’occasion d’enseigner aux danseurs à Kisangani, RDC  (Aout 2013). Avec Djino, ils cherchent à explorer une danse qui exploite un potentiel... Voir la suite