Une petite fille, une morte, un escalier, un cauchemar, une maison que l'on vide et que l'on quitte pour toujours...

Large_ok-1426790128

Présentation détaillée du projet

 

mise à jour du 3 avril :

 

Notre objectif est atteint !

Merci, immense merci à tous !

 

La somme perçue au delà de cet objectif sera utilisée pour rendre le film visible au plus de monde possible, par des moyens différents : envois de DVD, création de site internet, présence aux festivals...

 

En aidant à la création de mon film, vous avez fait de moi une réalisatrice heureuse. Et c'est déjà beaucoup.

En participant maintenant, vous ferez peut-être de moi une réalisatrice dont le film sera vu, partagé, recommandé, discuté...

 

Merci encore.

 

---------

 

Rose passe quelques jours avec son père dans la maison de sa grand-mère qui vient de mourir. Elle y fait toutes les nuits le même cauchemar : un immense escalier, qu'elle doit descendre. Malgré ce qui s'y passe, malgré les volées de marches sans fin, malgré le mystère de ce qu'il y a en bas…

 

Rose et son père sont en train de vider un lieu qui a appartenu à quelqu'un qu'ils aimaient et c'est leur vie et celle de la morte qui ressurgissent.

 

Je veux parler des peurs qui nous accompagnent et avec lesquelles nous apprenons à vivre. Derrière chaque peur d'enfant, chaque peur cauchemardesque, se cache bien sûr une peur plus profonde. L'ambiance inquiétante que je souhaite créer répond à nos peurs à tous, celles qui se cachent en bas, tout au fond.

 

Le film est né de mon envie d'évoquer le deuil de manière visuelle, poétique et de nous rappeler grâce aux images et aux sensations qu'elles dégagent la douleur qui est liée à la perte. Qu'elle soit d'un être aimé ou de son enfance.

 

Le projet des Choses Fragiles est né l'été dernier, d'une impatience qui s'installait de raconter une histoire, de créer sans attendre.

De conter une histoire un peu bizarre, un peu fantastique, un peu différente.

 

J'avais aussi envie de me lancer dans cette aventure qu'est le financement participatif.

Et profiter de la liberté totale que cela apporte, en oubliant un instant le paquet de problèmes que réaliser des films hors des circuits suppose.

Je suis moi-même très à l’affût de projets sur les plate-formes de crowdfunding ou assimilées. Je n'ai aucune idée de comment tout cela va se passer, mais je suis impatiente de tenter ma première expérience sur kisskissbankbank.

 

Je vais également profiter de cette page pour vous tenir informés de l'avancée du projet. Pour suivre l'aventure avec nous, rendez-vous dans l'onglet «actualités». Photos, vidéos, petits comptes-rendus : vous nous accompagnerez tout au long de l'aventure du film !

 

De ma part, de la part de l' équipe qui va pouvoir déployer tous les talents que je lui connais et ceux que je ne lui connais pas encore, MERCI !

 

Marion

 

Quelques questions-réponses...

 

Combien de temps va durer le film ?

Environ 8 minutes.

 

Combien de jours de tournage sont prévus ?

Quatre en tout. Deux dans la maison et deux en studio pour l'escalier du cauchemar. 

 

Qui compose l'équipe ?

En plus des gens présentés plus bas, toute l'équipe est composée d'individus à la fois professionnels et amis. C'est parce qu'ils sont les deux à la fois que l'on peut faire ce projet. Nous serons 15 sur le plateau, et beaucoup plus encore à s'affairer avant le tournage et entre les deux sessions. J'espère que le film sera pour tous l'occasion de s'essayer à de nouvelles choses, de découvrir ses propres talents.

 

Quel est l'avenir de ce genre de projet ?

Le film sera visionnable gratuitement en ligne. Il sera inscrit à tous les Festivals imaginables. Et, pourquoi pas, il donnera peut-être l'envie à un producteur de s'occuper du suivant !

 

Et après le tournage ?

Le montage image va s'étaler sur le mois d'avril. En mai, ce sera au tour du montage son et du mixage. Le film devrait être finalisé cet été.

 

Pourquoi ce titre ?

En fait, c'est le titre d'un recueil de nouvelles de Neil Gaiman, dont je vous recommande chaudement la lecture. L'auteur explique avoir choisi ce titre à l'écoute d'une chanson. « Il m'est apparu qu'il s'agissait d'un fort bon titre pour un recueil de nouvelles. Il y a tant de choses fragiles, après tout. Les gens, tout comme les rêves et les cœurs, se brisent si facilement ».

 

Comment je partage ce lien ?

En envoyant un mail, en message Facebook ou un tweet avec le lien de cette page.

 

l'équipe du film

 

La réalisatrice : Marion Hourst

C'est moi.

Ce sera mon premier film.

Que vous dire ? Il paraît que les références, c'est bien, alors sachez que j'aime Neil Gaiman, Charlie Kaufman, the Kinks et la pop anglaise en général, Jonathan Coe, Ricky Gervais, Hubert Mingarelli, Joon-ho Bong, Nick Drake, Charlie Chaplin, Michel Gondry, Ernest Pignon-Ernest, James Thierrée, Kurosawa(s), Magritte, The Dresden Dolls, Miyazaki, Douglas Adams et plein d'autres.

 

Marion_et_gerry-1426789134

 

Rose : Adèle Hourst

Le rôle de Rose sera tenu par Adèle. Il se trouve qu'on a le même nom parce que c'est ma nièce. Ce népotisme dans le cinéma est insupportable, je suis d'accord avec vous.

J'espère percer un jour grâce à ses relations.

Adèle a déjà joué dans des pièces et un court métrage. Ce sera son premier rôle principal !

 

Ad_le-1426789214

 

 

Le papa : Benoît Jahény

Le rôle du papa de Rose sera tenu par Benoît Jahény, comédien de rue, marionnettiste, lanceur de couteaux… Bref, un homme talentueux.

 

Benoit-1426789316

 

La directrice photo : Sandrine Dezalay

Sandrine est photographe. Vous pouvez voir une partie de son travail ici : http://www.dezalay-lanneau.fr. C'est aussi elle qui a fait la photo d'illustration de cette page. Ce sera son premier film !

 

Sandrine-1426789498

 

La compositrice : Anne Gastine

Anne est une pianiste et compositrice que je fais plus qu'affectionner.

http://picturmusic.com/WordPress/?cat=14#3

 

Anne2-1426789545

 

 

et également :

 

l'ingénieur du son, monteur, mixeur : Stéphane Isidore

 

l'assistante réalisatrice : Lætitia Galouchko

 

la scripte : Christine Chen

 

la chef décoratrice : Emmanuelle Gauthier

 

le chef constructeur : Clément Hourst

 

la  maquilleuse FX : Julie Cristodoulou

 

la régisseuse : Élise Coffinières

 

le monteur image : Damien Labbé

 

À quoi servira la collecte ?

 

Le coût du film est de 2800€. J'ai besoin de vous pour en financer une partie.  

 

Voilà à quoi servira votre argent :

 

1/ à construire l'escalier et le reste du décor : l'escalier idéal demande de la largeur, une possibilité de déport et une longueur conséquente pour pouvoir y faire des plans intéressants. Compliqué à trouver.

Et comme un escalier, après tout, ce n'est pas grand chose de plus que quelques planches (…), nous avons décidé de le construire. Toutes les séquences le concernant seront ensuite tournées en studio.

COÛT : 900€

 

 

Scalier-1426789794

 

 

 

 

2/ aux effets spéciaux Il s'agit d'effets de maquillage, mais je n'en dis pas plus...

COÛT : 200€

Thumb_marion_et_gerry-1426788616
Marvinette

Ce sera mon premier film. Que vous dire ? Il paraît que les références, c'est bien, alors sachez que j'aime Neil Gaiman, Charlie Kaufman, the Kinks et la pop anglaise en général, Jonathan Coe, Ricky Gervais, Hubert Mingarelli, Joon-ho Bong, Nick Drake, Charlie Chaplin, Michel Gondry, Ernest Pignon-Ernest, James Thierrée, Kurosawa(s), Magritte, The... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne chance, Marion.
Thumb_default
Avec un peu de retard, mon soutien au jeune cinéma français en lutte :)!!!!
Thumb_default
si on explose l'objectif, tu nous diras de quoi parlera le prochain film ? enfin quand tu auras le temps. Bon tournage aujourd'hui !