Aidez nous à rendre possible un projet de Solidarité Internationale dans une région très isolée et montagneuse au Népal !

Large_nepal_ii

Présentation détaillée du projet

Ce projet est né en 2010. Il a été initié par six étudiants en deuxième année de médecine à l’Université Paris 13 ayant un attrait commun pour l’Asie, et plus précisément pour le Népal.

Cette année, nous sommes cinq étudiantes : Mathilde BAUDIN, Dorine CANU, Leila JULIEN,  Anais MATHON et Héloise PRIE à avoir manifesté le désir de reprendre et développer ce projet.

 

Nous souhaitons ainsi diversifier l’action d’ASIEMBO au Népal, tout en prenant soin de conserver la cohérence initiale du projet. Grâce à la démarche prospective du groupe parti l’année passée, à leurs conseils et informations ainsi qu'au dialogue qu’ils ont instauré et maintenu avec plusieurs contacts locaux, nous avons pu identifier un certain nombre de nouveaux axes d’action. C'est grâce à cela que nous avons conçu et proposé des solutions concrètes à réaliser sur place, au cours du mois de juillet 2013.

 

L’équipe est toujours en lien avec les contacts principaux et guides de l’année dernière : Rupendra Karmacharya et Santos Gurum. Ceux-ci sont restés disponibles tout au long du séjour et souhaitent reconduire ce projet afin de permettre la construction de fours et de latrines dans les villages de Bayadada et de Lyamdaar.

 

 

Les actions qui seront menées sur place pour ce projet peuvent se diviser en 2 catégories principales :

 

  - Construction de fours à bois ICS (Improve Cooking Store, fours mis au point par le gouvernement népalais dans le cadre de son Improved Cooking Stove Program pour pallier aux problèmes de Santé Publique liés à l’utilisation de fours à foyer ouvert) à bon rendement et avec un système d'évacuation de la fumée vers l'extérieur. En effet, dans ces villages, les habitants utilisent pour cuisiner des fours à foyers ouverts. Ces derniers ont un mauvais rendement et dégagent des fumées toxiques qui se répandent dans toute l'habitation, entraînant de graves problèmes de santé pulmonaire chez les habitants, et en particulier chez les femmes et les enfants souvent à l'intérieur des habitations.

 

Il est prévu de construire 12 fours ICS à Bayadada et 10 à Lyamdaar.

 

Cette action est en accord avec deux des objectifs du millénaire : l'objectif 5 qui est d'« améliorer la santé maternelle » et l'objectif 4 dont la cible est de « réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans », la pneumonie représentant au Népal 30 à 40 % de la mortalité des enfants de moins de 5 ans. 

 

 

531161_134412293373079_993213181_n

       Four à foyer fermé

 

 

 - Construction de latrines (une pour une ou deux habitations), apportant un assainissement de base de l'environnement.

Ces latrines permettront d'éviter la défécation à l'air libre, et par là de diminuer le taux de maladies à transmission fécale-orale, et notamment les maladies diarrhéiques souvent létales chez le jeune enfant.

Le gouvernement népalais ayant récemment déclaré la région de Chitwan comme « open toilet free zone ». Ainsi, des toilettes et tuyaux sont fournis par le District Drinking Water Department à chaque ménage qui doit alors aménager les toilettes par ses propres moyens. Cela n'est envisageable que par les personnes les plus riches du village, les autres n’ayant pas les moyens d’acheter le ciment et de payer la main d’œuvre nécessaire.

Bayadada en est une illustration parfaite où cuvettes et tuyaux ont été fournis par le gouvernement, mais les matériaux indispensables et coûteux tel que ciment et l'étain ont été laissés à la charge des villageois.

 

Il est prévu de construire 12 latrines à Bayadada et 10 à Lyamdaar.

 

Cette action contribue à « réduire de moitié, d’ici 2015, le pourcentage de la population n’ayant pas accès à des services d’assainissement de base », répondant à l'objectif 7 du Millénaire.    

 

 

2146_134412266706415_1179185703_n

 Construction de latrine a Kholar (projet 2012)

 

 

Enfin, nous souhaiterions mettre en oeuvre l'initiation d’une dynamique éducative internationale en faisant découvrir et en valorisant  la Solidarité Internationale aux jeunes citoyens de notre département.

 

Nous pensons que notre projet peut servir de support à un échange international entre des écoles locales et népalaises. Nous avons réalisé des animations d’Éducation Au Développement dans deux classes de 5ème du collège de l'Europe à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) lors des cours d'éducation civique de M. Presle, dédiées à la Solidarité Internationale.

Les thématiques du projet Népal ont permis d'aborder de façon ludiques les questions de la santé dans le monde et des inégalités, notamment en Asie du Sud-Est.

 

  

Intervention au collège de Dammartin-en-Goële, le 25 avril avec une classe de 5ème

 

Ce projet ne serait pas possible sans l'aide précieuse apportée par nos collaborateurs népalais, aussi bien pour la préparation que pour la rélisation du projet sur place !

 

 -  Rupendra Karmacharya, ornithologue de formation, nous avait été recommandé il y a deux ans par une association française ayant pu travailler avec lui. Lors de la définition du projet initial en 2010, Rupendra avait accueilli l'équipe, puis celle de 2011-2012 et a gardé contact avec ASIEMBO depuis.

Ces deux projets s'étant très bien déroulés, il a proposé cette année d'accompagner à nouveau ASIEMBO dans la définition et la validation des besoins locaux, ainsi que dans la préparation et le déroulement du séjour.   

 

 -   L'association Books4Nepal est une association locale qui travaille dans les villages, au contact direct de la population. L'équipe du projet 2011 avait pu la rencontrer sur place et discuter des besoins qu'elle avait identifiés et des solutions les plus pertinentes à apporter en fonction de nos moyens.

Nous sommes en contact avec cette association par l'intermédiaire de Rupendra Karmacharya, qui en est devenu le président en Septembre dernier.  

 

-   Le docteur Bharat Kumar Shrestha, ingénieur rencontré par la précédente équipe d'ASIEMBO à Upardang Gadi. Il est coordinateur du district de Tanahun pour le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies et a été conseiller technique spécialisé dans le cadre du projet d'approvisionnement en eau et d'assainissement pour l'association CARE en 2005 et 2006.

Il a accepté de nous aider dans la construction de latrines, en nous fournissant de meilleurs plans et en nous suggérant l'utilisation de nouveaux matériaux. Ceux-ci nous permettraient de rendre les latrines plus efficientes, plus accessibles et surtout plus économiques pour la population. Il a accepté de nous accompagner durant 9 jours sur place, afin de nous guider et d'initier le chantier.

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à payer un ingénieur et un artisant pour la construction de fours et de latrines. La majeure partie de ce projet est déjà financée par la FSDIE de l'Université Paris 13, ainsi que par le Conseil Général de Seine-et-Marne et la Fondation Abbé Pierre.

 

Nous avons également réalisé 8 ventes de gâteaux dans l'Université Paris 13, ainsi que des papiers cadeaux entre le 30 novembre 2012 et le 5 janvier 2013 à Appache et à la Fnac de Paris Bercy.

Thumb_affiche_asiembo__embl_me_
AsiemboNepal

ASIEMBO est une association de loi 1901, créée en 2004 par des étudiants de la faculté de Bobigny (Paris XIII). Elle a pour objectif d'aider les étudiants à monter des projets de Solidarité Internationale dans diverses régions du monde. Le projet Népal fut créé en 2011, et reprit en 2012 et en 2013. Nous sommes cette année 5 étudiantes en 2ème année...

Derniers commentaires

Thumb_default
Avec tous mes encouragements
Thumb_default
Un très beau projet :) J'espère que la collecte marchera !