Aidez PENSE-BÊTE à être diffusé aux quatre coins du monde!

Large_phrase-1477424868-1477424898

Présentation détaillée du projet

La campagne PENSE-BÊTE est un succès et ça continue jusqu'au 30 novembre! Nous avons encore besoin de vous! Ensemble, déplaçons des montagnes!

 

Les généreux premiers contributeurs ont démarré la campagne en lion et la Caisse Desjardins de la Culture a versé 500$, tel que promis, à l'atteinte du seuil des premiers 1000$. Tout ceci, dans le cadre de la sélection officielle de PENSE-BÊTE par la Biennale Internationale des Arts de la scène CINARS et par la Caisse de la Culture pour la promotion de la créativité d'Anne Lapierre et le soutien à la diffusion internationale de sa création PENSE-BÊTE.

 

Nous avons atteint l'objectif de départ fixé de façon raisonnable à 3000$. Joie! Nous sommes ainsi maintenant assurés de toucher la somme de vos contributions. La bonne nouvelle, c'est qu’on a encore jusqu’au 30 novembre! Nous continuons donc sur cette lancée, car les frais encourus par le projet s'élèvent à plus de 6000$.

 

Corbeau_300_dpi-1477425961

 

Bienvenue dans l'univers de PENSE-BÊTE !

 

À l’ère du braconnage des rhinocéros, du cul-de-sac capitaliste et des crises migratoires, un spectacle de théâtre pour adultes qui met en lumière les absurdités de la bête humaine par la voie de la parole animalière. Un espace de réflexion, loin de la langue de bois!

Phrase-1476290514

 

Mot de la créatrice, Anne Lapierre:

 

J'aime PENSE-BÊTE d'amour! Je me suis investie dans cette création depuis plusieurs années sans compter ni le temps, ni l'argent, ni l'énergie, car j'ai la conviction que chaque geste compte pour enrichir le bien commun et contribuer à un monde meilleur. C'est un manifeste passionné. C'est un acte dénonciateur de la bêtise humaine, certes, mais c'est aussi une ode à la beauté et à la poésie de la vie. Une énergie de lumière dans un monde trop souvent assombri. C'est un spectacle qui cumule mes passions artistiques et mes expertises professionnelles, au service d'un message empreint de mes valeurs et de mes croyances de citoyenne du monde.

 

Partie de mes convictions personnelles, j'ai cherché à ouvrir sur l'universel et j'ai conçu un spectacle destiné à la tournée internationale. Je l'ai écrit, mijoté, pensé, conçu avec mes tripes. Puis je l'ai mis en scène, accompagnée de concepteurs et de conseillers talentueux. Et je porterai ce message, longtemps j'espère, sur les scènes du monde entier.

 

Sabine_en_ombre-1476387594

 

La campagne KissKissBankBank

 

Le projet consiste à amasser de l'argent pour l'étape cruciale de la promotion du spectacle en vue de sa diffusion internationale. Une activité incontournable s'imposait à nous: la Biennale Internationale des Arts de la Scène, CINARS, du 14 au 20 novembre à Montréal, où convergent les diffuseurs internationaux. Une représentation de PENSE-BÊTE a eu lieu le 15 novembre devant des diffuseurs internationaux, puis un kiosque de promotion au marché CINARS et une foule d'activités de réseautage concrétisent les contacts potentiels pour la tournée internationale.

 

J'espère de tout coeur que la teneur du projet touche une corde sensible chez vous et que vous aurez envie de contribuer à la campagne. Votre aide est inestimable à cette étape. Vous ferez une réelle différence. À noter: le spectacle du 15 novembre ayant déjà eu lieu, le tirage de billets et les places réservées ne s'appliquent plus dans les contreparties et nous ne peuvons plus les modifier dans le système puisque plusieurs ont déjà été accordées tel quelles. Nous espérons jouer PENSE-BÊTE à nouveau à Montréal dans un avenir rapproché et nous nous engageons à faire valoir votre privilège de billets tirés ou accordés en contrepartie lors de cette concrétisation de diffusion.

 

Sabrina_le_monde-1477496422

 

La p'tite histoire de la création de PENSE-BÊTE:

 

Pense-bête (définition) : aide-mémoire, moyen pour ne pas oublier quelque chose.

 

Mon PENSE-BÊTE nous rappelle que nous, humains, sommes la cause du cul-de-sac subi par l'ensemble des êtres vivants et que, surtout, nous tenons la solution entre NOS mains! Une solution toujours plus pressante puisque nous vivons déjà en déficit écologique sur notre planète si riche et si vivante. Une solution qui passe par le respect de la dignité, de l'équité, de l'égalité et de la liberté. Par le respect de la nature. Méchant contrat, direz-vous!

 

Chaque geste compte. Le mien est artistique, créatif. C'est ce que je sais faire de mieux. Il est humble, mais sincère. Je n'ai ni la plume d'Albert Memmi, ni l'influence de Naom Chomsky, ni l'oeil cinématographique de Ken Loach, ni la notoriété de Ai Weiwei. Mais je suis convaincue que PENSE-BÊTE peut apporter un peu de lumière dans ce monde morose de dictatures et de semblants de démocraties. Au nom des loups arctiques, des wapitis, des renards argentés, des bisons sauvages, je plonge dans mon animalité pour ouvrir un espace de réflexion. Au lieu de chialer sur le coin de ma table de cuisine, je flirte avec l'anthropomorphisme et l'animisme et je livre ma vision sur des enjeux sociopolitiques de manière poétique, onirique, comme un devoir de mémoire. Je mets MES mains de marionnettiste, mon âme d'artiste et ma sensibilité d'actrice au service de la cause.

 

Photo_mdc_plateau-1476386925

 

Je rêvais de jouer un spectacle solo signifiant, important, à la fois comme actrice et comme marionnettiste. Tout naturellement, les animaux se sont imposés à moi. Est-ce l'influence de mon enfance à la campagne, où les acteurs de mes premières inventions étaient tous quadrupèdes? Est-ce l'héritage familial inattendu de plusieurs manteaux de fourrure magnifiques? Est-ce la pureté et l'authenticité des animaux qui me touchent en plein coeur dans des émotions que l'humain tend à délaisser? Dans tous les cas, dans ma volonté de discourir sur la bêtise humaine, je me suis tout naturellement entourée de bêtes.

 

J'aime les animaux profondément, ils touchent mon âme. Chaque fois que je prends connaissance de la sauvagerie des humains envers eux, soit par exemple le braconnage des éléphants pour leurs cornes, soit la tuerie des dauphins pour leurs ailerons, soit les usines à chiots, soit les animaux domestiques abandonnés, ça me chamboule. Tout autant que l'état du monde avec l'embrigadement de la jeunesse dans des idéologies totalitaires, la tuerie des civils dans des conflits dirigés par des intérêts financiers, l'éducation à la dérive et le Dieu $ qui continue son oeuvre de destruction... Et à l'ère des communications, de surcroit! Au su et au vu de tous! Je n'arrive pas à rester indifférente, je ressens une responsabilité et une urgence d'agir.

 

Capture_d_e_cran_2016-04-11_a__15.03.30-1477498461

 

Je suis donc retournée aux origines populaires de la marionnette en créant des marionnettes à effigie animale à la langue bien pendue, destinées au public adulte, friand de ce médium trop rare. Puis j'ai plongé dans l'interdisciplinarité qui caractérise mon parcours artistique pour explorer différentes facettes de la "marionnette contemporaine", qui gagne en popularité partout dans le monde depuis quelques années...

 

082_sans_cadre_noir-1478133625

 

J'ai créé des jeux d'ombres corporelles en interactions avec mes projections d'animaux nordiques. J'ai imaginé un théâtre d'objets avec des fourrures détournées de leur fonction première (par exemple des chapeaux de fourrure qui deviennent des bouches volubiles). Tout ceci, en symbiose avec mon théâtre visuel métaphorique, où les images valent mille mots. Bref, je me suis créé un terrain de jeu où je pouvais enfin juxtaposer deux de mes fascinations en art : l'énergie de l'art vivant et le pouvoir d'évocation des arts visuels.

 

Capture_d_e_cran_2016-01-30_a__21.39.40-1476386843

 

Dans cet univers poilu, j'ai inventé une histoire. Ma première écriture dramatique solo!! La dramaturge Pascale Rafie (La recette de baklavas, Cabaret Neiges Noires co-écrit avec Wajdi Mouawad et Dominique Champagne, Charlotte Sicotte) m'a guidée dans cette aventure. Des collaborateurs chevronnés se sont acoquinés à PENSE-BÊTE. La conception sonore organique a été confiée à Antoine Bédard (Quills, m en sc. Robert Lepage et Jean-Pierre Cloutier, Rouge Gueule, m en sc. Claude Poissant). La conception d'éclairage aux accents nordiques à Benoît Dubord (Marie Chouinard Danse, Cie Finzi Pasca). La captation des animaux à la directrice photo Claudine Sauvé (Stealing Alice, 1:54, Minuit le soir,19-2, Tromper le silence). Les projections vidéo à Vj Olilouya (Olivier D Asselin, réalisateur documentaire: Pipelines, pouvoir et démocratie) et Philémon Crête (monteur cinéma: Pouding Chômeurs, Un paradis pour tous). Les accessoires ont été conçus par Jean Cummings. Et je salue l'oeil aguerri de Myriame Larose et de Nadine Meloche. Leur créativité et leur engagement à tous ont donné du oumf à PENSE-BÊTE, ont calmé mes doutes et m'ont nourrie d'énergie.

 

Capture_d_e_cran_2016-01-30_a__15.46.09-1477498384

 

Tout au long du processus d'essais-erreurs, de doutes et de moments de grâce, je fus accompagnée par le conseiller artistique principal de PENSE-BÊTE, un conseiller artistique hors normes: mon complice de création et amoureux dans la vie, l'artiste visuel et réalisateur de cinéma documentaire Bruno Chouinard (mon co-créateur des Boîtes de la paix et d'installations visuelles; sa filmographie: Paolo Ramoneur, Pouding Chômeurs).

 

Nous sommes les producteurs et les diffuseurs de PENSE-BÊTE. Grâce au soutien des institutions publiques (SODEC, CALQ, CAC) à nos oeuvres passées, ainsi qu'à la reconnaissance de nos pairs, nous avons obtenu pour PENSE-BÊTE une bourse d'écriture de la SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques) ainsi que des résidences de création dans les Maisons de la Culture Plateau-Mont-Royal et Frontenac du Réseau Accès Culture de la Ville de Montréal. Sans quoi, PENSE-BÊTE n'aurait jamais vu le jour. (Anecdote financière: Il est à noter que lors de ma dernière demande de bourse de création au Conseil des Arts et des Lettres du Québec, le projet fut "...évalué au mérite par un jury formé de pairs"... À cet égard, il a été "...recommandé, mais n'a pu être soutenu compte tenu du budget disponible." C'était 20 000$ ou zéro. Ce fut zéro. La vie d'artiste!)

 

Nous avons investi près de 30 000$ de nos poches au cours de la création et de la production: achat d'équipement-costumes-accessoires, location d'équipement et d'espaces de création et de répétition, cachets des collaborateurs, coûts de conception, sans jamais se verser aucun salaire au fil des ans. Ceci n'est pas une complainte, nous faisons un choix de vie. (Mais choisit-on vraiment l'art ou est-ce l'art qui nous choisit?) Une chose est sûre, nous sommes habités par la créativité artistique et nous désirons nous en servir pour faire une différence.

 

Crinoline-coyote-cage-1477788601

 

Confiants de conquérir le monde!

PENSE-BÊTE est complété et mûr pour aller à la rencontre du public. Nous croyons fermement à son potentiel à l'international. Sur le plan technique, nous l'avons conçu en toute connaissance de l'état précaire de l'industrie culturelle à l'échelle planétaire. Il est léger et économique à voyager : trois valises en surplus de bagages (pas de gros coûts de transport cargo) et une petite équipe (1 interprète / 2 techniciens). De quoi plaire aux diffuseurs! De plus, il est vendeur sur plusieurs aspects... Son propos est criant d'actualité. Notre nordicité (neige, loups, wapitis) est un atout de séduction. La multidisciplinarité du spectacle est tout à fait dans l'air du temps. La marionnette pour adultes est une offre originale. Il sera offert en français et en anglais.

 

Nous avons beaucoup d'expérience en matière de rayonnement à l'international. Nos installations en arts visuels ont traversé les frontières et nous ont emmenés à prononcer des conférences à l'étranger (http://www.boitesdelapaix.com/boitesdelapaix/artvisuel.html). Les Boîtes de la paix ont été présentées dans des salons de prestige en Amérique du Nord et dans des expositions en Europe (http://www.boitesdelapaix.com). Les films documentaires de Bruno ont été vus sur quatre continents dans des festivals importants (http://www.lesfilmselgaucho.com). Notre communication est aussi empreinte de passion que nos créations. (http://www.boitesdelapaix.com/boitesdelapaix/presse.html)

 

Nous visons les festivals de théâtre, les festivals spécialisés en marionnette, en ombres, en théâtre d'objets, en formes hybrides, ainsi que les théâtres de création aux quatre coins de la planète.Il est temps de faire connaitre ce "joyau" aux diffuseurs potentiels à l'échelle nationale et internationale. Mais tout ça engendre de nouveaux investissements et nous sommes "saignés" financièrement!

 

Nous sommes des créatifs, mais nous ne sommes pas aussi magnétiques avec l'argent que plusieurs d'entre vous. Je vous demande votre support pour la prochaine étape de vie de cette bête lumineuse.

 

C'EST ICI ET MAINTENANT QUE VOUS POUVEZ JOUER UN RÔLE CLÉ!

 

Jetez un coup d'oeil à la bande annonce (teaser) de 2 minutes destiné aux diffuseurs...

 

 

Aidez-nous...

 

Pour faire rayonner l'art québécois à l'international.

Pour encourager la créativité.

Pour contribuer à changer le monde.

Par amour pour les animaux.

Et pour être, vous aussi, un joueur sur le grand échiquier. Parce que chaque geste compte !

C'est à nous tous de jouer.

 

Merci à l'avance!

 

Anne Lapierre

 

Pb_113-h_graphiste-1479752207

À quoi servira la collecte ?

L'objectif de la campagne aurait pu être de plus de 6000$ pour couvrir tous les frais, mais nous sommes demeurés raisonnables pour s'assurer d'atteindre notre objectif. Aidez-nous au-delà de l'objectif, nous sommes convaincus que c'est la chose à faire pour l'envol de PENSE-BÊTE.

 

Le montant de 3000$ que nous avons réussi à amasser à ce jour (Youpi!) est le coût du Studio-théâtre Alfred-Laliberté pour le spectacle Off-CINARS, le 15 novembre (ceci inclut la journée de montage, la représentation, le temps de démontage avec 3 techniciens et une équipe de placiers). C'est une salle magnifique, parfaitement adaptée à PENSE-BÊTE et judicieusement localisée pour CINARS.

 

Au-delà de l'objectif de départ de 3000$, l'argent récolté servira aux autres frais du spectacle:

 400$ Location d'équipement

 600$ Équipe technique du spectacle (éclairagiste et sonorisateur pour pré-production et jour du spectacle)

 600$ Système de traduction simultanée en anglais durant le spectacle (location d'équipement et technicien)

 500$ Captation vidéo, montage et sous-titrage en anglais (outil de vente après CINARS)

2100$

 

Si nous dépassons 5100$, l'argent récolté servira aux frais de promotion de CINARS:

1000$ Kiosque à la salle d'exposition de CINARS + 2 accréditations

 400$ Outils de promotion (affiches, cartes postales, dépliants, décoration du kiosque, électricité, etc)

1400$

 

Pour un total de 6500$.

 

(NB: Nous ne nous versons pas de salaire pour notre semaine complète de travail à CINARS à deux, ni de cachet pour la performance de Anne en spectacle le 15 novembre. L'argent sert uniquement à couvrir les dépenses encourues.)

 

Merci MILLE FOIS aux généreux Kissbankers! Votre aide est extrêmement précieuse financièrement et s'avère aussi un très grand encouragement dans notre démarche artistique.

 

Merci, merci, merci!!!!

Loups_p-b-1476389623

Thumb_sabine_en_ombre_2-1476385787
Anne Lapierre

Je suis actrice, marionnettiste et artiste visuelle. Au cinéma, j'ai joué dans Les signes vitaux de Sophie Deraspe, L’heure bleue de Sara Bourdeau, Ce qu'il reste de Jérémy Comte, RESSAC de Pascale Ferland et Plus rien ne vouloir de Anne Émond (démo de jeu: www.vimeo.com/180938548). Comme marionnettiste, j'ai fait de la tournée de nombreuses années... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne chance Anne dans ton projet et dans tout tes projets
Thumb_default
:) pense-bête "un beau rappel de ce que j'ai à faire, moi catherine dans ma société ! Merci , Anne continue !!!!xx
Thumb_sabine_en_ombre_2-1476385787
Nicole, quelle belle surprise! (Merci à Josée, lien indéfectible!) Unies par les arts, Nicole, je sais que tu comprends exactement ce que ce projet peut représenter pour moi! Merci beaucoup! Vraiment!