Aidez nous à atteindre les 8000€ pour pouvoir accueillir des super moutons qui vont faire fuir les campagnols qui mangent nos arbres !

Large_shaun-1459319569-1459319585

Présentation détaillée du projet

Bonjour !

 

Nous sommes le 19 mars 2016 et aujourd’hui, grâce à 112 généreux kisskissbankers dont vous faites peut être partis, nous avons réussi à atteindre le montant initial de notre collecte de 5000€ !

 

Les mots me manquent mais certains diront juste qu'un merci suffit. Nous nous pensions seuls mais nous nous rendons compte que 112 personnes croient en nous et sont là pour nous accompagner dans notre projet et j'espère que ce n'est pas fini.

 

J'avoue que quand la cagnotte a été lancé le 1er mars, le seul sentiment qui m'envahissait, c'était la peur, peur de ne pas y arriver, peur de demander de l'argent, peur de voir ce projet tomber à l'eau.

 

On a rapidement vu que vous étiez formidablement investi dans cette histoire et en 18 jours, le tour était joué. 

 

Merci de nous montrer que la solidarité existe, que des gens sont prêts à donner juste parce qu'ils croient en un projet, en une idée, en un mode de vie ou une vision différente des standards.

 

Maintenant que ce projet est "validé", nous nous devons de vous donner le meilleur de nous même et nous commençons, non sans peine, à chercher nos futures brebis.

 

Aujourd'hui, il nous manque encore des fonds pour pouvoir mener à bien ce projet de la manière dont nous nous l'étions fixée au départ car le site nous avait conseillé de ne pas demander une trop grosse somme pour éviter l'échec. 

 

Pour arriver à laisser les moutons gambader sur la totalité de notre surface et pouvoir adopter plus de brebis, il nous manque encore environ 3000€. 

 

Cette somme nous permettra également d'acheter du petit matériel d'élevage comme des râteliers ou une tondeuse pour la laine.

 

Bref, vous l'aurez compris, c'est là que vous intervenez, un clic, un partage sur les réseaux sociaux ou un don, et cet objectif pourra peut être être atteint grâce à vous.

 

Définitivement merci ! 

 

Amande et Pierre

 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 

 

Nous, c'est Amandine 32 ans et Pierre 35 ans. Jeunes arboriculteurs en agriculture biologique, nous sommes installés depuis maintenant 6 ans à la tête des  Vergers de Beaudignies.

Issus d'une formation commerciale, nous ne nous destinions pas forcément à l'agriculture mais la vie en a décidé autrement.

 

1983324162_b971288770z.1_20131029191917_000_grs1e46dp.1-0-1456512843

 

En effet, les parents de Pierre étant arboriculteurs, prendre la suite de l'exploitation familiale a fait lentement son chemin et après une formation agricole nous avons décidé de franchir le cap et de nous installer.

 

Pour ne pas faire les choses à moitié, nous avons accueilli notre premier enfant dans la foulée, Adèle, 6 ans aujourd'hui. Ensuite, ont suivi Basile 4 ans et Margaux 2 ans.

 

Sam_0379-1456513895

 

n'oublions pas Apple, le labrador et  Vanille et Nina les ânesses.

 

Ça n'a pas toujours été simple mais nous œuvrons depuis 6 ans à construire petit à petit un verger et une famille à notre image.

Aujourd'hui nous faisons appel à vous pour que vous puissiez nous aider à continuer à avancer dans notre démarche de verger préservé en nous permettant d'accueillir un troupeau de moutons de race Shropshire afin de maîtriser l'herbe et aussi de réguler la présence de rongeurs sous terrain qui font de plus en plus de dégâts chaque année.  

 

Le projet :

 

P4055047-1456378691

 

Les Vergers de Beaudignies c'est tout d'abord une envie et une éthique commune, celle de proposer aux amateurs des fruits de qualité produits dans le plus grand respect de la nature.  

 

Le verger :

 

C'est 14 hectares de biodiversité riche et variée.

 

Ici, on trouve presque tout ce qui peut pousser dans notre région : pommes, poires, prunes, cerises, pêches, groseilles, mûres, noix...

Et tout ça implanté au sein d'un terroir reconnu pour sa richesse : l'Avesnois...   

 

 

Notre agriculture :

 

Installés sur un verger conventionnel, l'agriculture biologique s'est imposée à nous comme une évidence. Même si nous étions inquiets au début, nous avons essayé d'être le plus à l'écoute possible de notre verger et nous avons rapidement pu constater le résultat du travail fourni.

Nous essayons chaque jour de conserver une ligne de conduite visant à respecter, la terre, l'environnement, le sol, la végétation et les hommes pour vous proposer chaque année une récolte meilleure que la précédente.  

 

Dsc05624-1456378764

 

Notre + :

6 hectares de vergers bio-diversifiés entourés par des pâtures avec de nombreuses espèces, des haies, des bandes fleuries, des nichoirs…

8 hectares de prés-vergers qui nous permettront d'être autonome en foin et de continuer à préserver des variétés anciennes.

 

Notre - :

Le verger est enherbé entre chaque route ce qui favorise la matière organique du sol, mais un couvert permanent attire aussi des nuisibles qui viennent manger les racines et radicelles de nos arbres.

Chaque année, nous retrouvons des arbres dévastés et à chaque fois que nous faisons de nouvelles plantations, nous constatons un pourcentage de perte assez important

 

Actuellement, nous essayons de piéger un maximum mais cela est long et fastidieux et les pièges sont très coûteux.

De plus, des hivers comme celui que nous sommes entrain de vivre font que le sol est tellement humide qu'on ne trouve pas les galeries afin de poser les pièges.  

 

On a donc essayé de réfléchir à des solutions et de voir ce qui se faisait chez nos collègues.

Et on a trouvé une solution : des moutons dans le verger !  

 

Macey_tour_043-1456378618

 

Le mouton comment ça marche :

 

Le concept est assez simple : on choisit une race de moutons adaptée à notre activité à savoir le Shropshire, mouton d'origine anglaise ayant la particularité de pâturer dans les vergers sans s'attaquer aux écorces des arbres.   

 

Les moutons auront également besoin d'un abri pour se protéger du vent et des intempéries mais surtout mettre bas au sec quand arrivera la période des agnelages.  

 

La présence des moutons nous permettra de maintenir l'herbe et d'éviter les interventions mécaniques pour désherber mais le plus important est que leur piétinement répété (10 moutons X 4 pattes) permettra de déranger la population de rongeurs et de les chasser progressivement du verger.

A l'avenir, le troupeau s'agrandira naturellement.

 

De plus les moutons apporteront de la matière organique qui stimulera naturellement le verger.

 

A terme, peut être accueillerons nous des oies dans le vergers, celles ci mangeraient les fruits tombés et ainsi briseraient le cycle de reproduction des insectes et des maladies qui nuisent aux fruits.

 

C'est pour ça que nous avons besoin d'un petit coup de pouce de votre part !

 

Installés depuis 6 ans, nous avons dû faire des prêts et de nouveaux investissements pour renouveler du matériel obsolète ou hors d'usage, c'est là que kisskissbankbank nous permet de rassembler des personnes qui sont sensibles à notre travail, aux produits bio et à une autre idée de l'agriculture.

Ces personnes, c'est peut être vous, qui pourrez nous aider à ne pas perturber l'équilibre financier de notre exploitation. 

 

Alors, vous êtes partants ? On se remonte les manches et on y va pour construire ensemble le verger de demain. 

À quoi servira la collecte ?

Collecte_moutons-1456824706

Thumb_22007305738_3eee582e29_o-1456379945
Les Vergers de Beaudignies

Nous c'est qui ? Amandine et Pierre, une rencontre au lycée qui date de plus d'une dizaine d'années, une rencontre amoureuse mais aussi une envie commune, celle de pérenniser le savoir-faire familial avec ce que nous savons faire dans le respect de la nature avec des moyens intermédiaires, sans produits phytosanitaires. 3 ans plus tard, Pierre à la... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
En espérant voir bientôt les copains de Shaun le mouton et de Timy dans votre verger. Elise et Cédric.
Thumb_22007305738_3eee582e29_o-1456379945
Bonjour à tous, merci pour tous vos commentaires, ça nous fait chaud au coeur ! On avance bien dans notre projet qui, comme vous avez pu le voir, est plutôt bien engagé, normalement les brebis et le bélier arrivent à l'automne. Nous en avons trouvé 2 dans le Nord et le reste proviendra d'une exploitation belge. Ce fut plus compliqué que prévu car le Shropshire est une race recherchée donc soit les agneaux sont vendus à prix d'or, soit ils ont déjà trouvé acquéreur. Bref, après de nombreuses recherches infructueuses nous pensons tenir le bon bout ! Il ne reste "plus qu'à" commander et poser les clôtures, bref, on ne risque pas de s'ennuyer ! La saison des pommes est terminée, nous devons finir de tailler les vergers, de greffer et après place aux clôtures avant que la nouvelle récolte arrive. Le projet final devrait avoisiner les 10000€ (4000 de moutons et 6000 de clôture) car les moutons sont plus chers que prévu, et nous avons décidé de faire des clôtures un peu plus hautes afin d'empêcher les chevreuils de nous rendre visite et de se délecter des bourgeons des fruitiers. Voilà pour aujourd'hui, on vous tient au courant dès qu'on a du neuf ! En attendant passez un bon dimanche ensoleillé !
Thumb_default
Très belle initiative ! Bravo