Fabriquer et installer des ruches d'abeilles avec des élèves de collège. Récolter et vendre le miel au parents et personnels de l'établissement.

Large_visuel_ruche_-1488729568-1488729596

Présentation détaillée du projet

 

 

Je m’appelle Jean Christophe Tonicello, j’ai 61 ans et je suis professeur de menuiserie en lycée professionnel. Je suis aussi apiculteur amateur et, à ce titre j’exploite une dizaine de ruches.

 

                                             001-1488782605

 

 

Le hasard des mutations a fait que depuis quelques années j’enseigne en SEGPA, avec des élèves présentant des difficultés d’apprentissage et d’importants retards scolaires.

 

 

084-1488782738

                                            

 

Au fil des années, j’y ai avancé l’idée, auprès de plusieurs principaux de collège, de créer un rucher dans l’enceinte de leur établissement qui permettrait de familiariser des élèves volontaires avec le métier, tout en commercialisant une petite production de miel par l’intermédiaire de l’atelier vente de la section. Un des objectifs, très important pour ces élèves de 4ème et de 3ème en recherche d’orientation, étant de susciter des vocations par la pratique concrète auprès des abeilles.

 

                                            004__2_-1488787744

 

 

A chaque fois, J’ai essuyé des refus, certains très catégoriques !... La sécurité étant la raison le plus souvent invoquée, un élève allergique pouvant être piqué, cela engendrant de graves conséquences pour sa santé et incidemment pour la direction du collège. Pourtant il y a des abeilles dans les écoles, avec les ruches d’observation vitrées, et un accident y est toujours possible. Mais, à chaque fois, sans insister, je remettais mes arguments dans ma « poche » !

 

078-1488787814

 

                                                  

Cependant, en 2014, en « franc-tireur » c’est-à-dire contre l’avis de mon inspecteur qui pensait que cette activité ne rentrait pas dans le « cadre » de l’atelier habitat, je réalisai avec ma classe quelques ruches pour des collègues désireux de se lancer dans l’aventure apicole.

 

 

Photo0251-1488787974

 

 

S’il n’y avait toujours pas d’abeilles à l’intérieur, je pus néanmoins m’apercevoir que cette activité était très motivante pour ces élèves difficiles à mettre au travail, au point que des élèves d’autres ateliers (vente), vinrent prêter main forte à leurs camarades.

 

 

Photo0253-1488788027

 

 

Puis, de nouveau, « black out » pendant 2 années scolaires !

 

 

103-1488788229

 

 

Enfin, cette rentrée-ci, muté sur un nouvel établissement dans le Lot et Garonne, après avoir de nouveau proposé mon projet au proviseur de la cité scolaire, quelle ne fut pas ma surprise de m’entendre répondre que l’idée d’installer des ruches au sein de l’établissement l’intéressait beaucoup, car il était déjà dans une démarche de développement durable en ayant initié l’acquisition de 5 moutons pour la tonte du terrain et de poules nourries avec les restes de la cantine !

 

 

 010-1488788375

 

 

Rapidement un espace du terrain de l’établissement  fut attribué aux abeilles et avec le reliquat de la taxe d’apprentissage reversé à la SEGPA, un peu de matériel fut acheté pour fabriquer les ruches. Mon collègue de l’atelier HAS (hygiène, alimentation, service) fut partie prenante du projet et il fut convenu que le miel pourrait être extrait et conditionné dans son atelier, ce qui offrait toutes les garanties en terme de salubrité alimentaire.

 

 

002-1488788488

 

 

Outre l’intérêt pédagogique pour nos élèves dont les difficultés de concentration sont souvent dues à un comportement erratique (apprentissage obligatoire du calme dans le travail auprès des abeilles ainsi que de la patience dans l’obtention d’un résultat différé qui peut aussi être aléatoire), l’autre intérêt de ce projet est de créer un rucher dans une zone périurbaine.

 

 

005-1488788653

 

 

En effet, celle-ci a le mérite d’offrir  une plus grande diversité florale que le domaine rural voué à la monoculture dont on sait qu’elle est un des facteurs aggravant de la disparition des abeilles, ceci sans parler des traitements toxiques divers et variés déversés en quantité sur les cultures et dont sont exempts les floraisons urbaines (balcons et jardins, arbres fruitiers des particuliers, arbres et arbustes d’ornement des parcs et des avenues, etc.).

 

 

Premi_res_photos_038-1488788792

                                           

 

Ainsi donc, si notre projet vous intéresse, et que vous souhaitiez le soutenir car il en va de notre futur, n’hésitez pas à faire un don, les contreparties étant bien évidemment la distribution de pots de miel (125, 250 et 500g.) mais aussi, dans un deuxième temps (année scolaire 2017/2018), des ruches fabriquées par nos soins à un tarif préférentiel pour ceux qui désireraient se lancer dans l’aventure … !

 

Merci à tous.

 

Jean Christophe Tonicello

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Le bois pour fabriquer les ruches étant fourni par l'établissement, la collecte servira à acheter les essaims d'abeilles (5), ainsi que le petit matériel pour le rucher, soit 800 Euros.

 

Sdc11376-1488788981

 

 

Dans un premier temps, je prêterai le matériel d'extraction et de maturation du miel mais l'objectif à terme est d'équiper la miellerie avec son propre matériel, un investissement qui pourra commencer à se réaliser dès que la collecte dépasse les 800 Euros.

Un objectif plus lointain mais cela dépendra aussi du montant de la collecte, est d'installer des ruches chez des particuliers volontaires, dans un petit rayon autour du collège, afin de pouvoir s'en occuper sur le temps d'atelier des élèves car nous possédons notre propre moyen de transport.

Ainsi, si des kissbankers sont intéressés, qu'ils me le signalent dans leur message ainsi que leur situation en Lot et Garonne. Le miel récolté sera partagé entre le propriétaire et les élèves.

Ainsi, dans un premier temps je recueillerai l'argent de la collecte mais je le reverserai dès que possible sur une structure gérée par les élèves qui reste à créer.

Encore un grand merci à tous.

J. C. Tonicello

Thumb_avatar-1482320822
jetonice

Je m'appelle Jean Christophe Tonicello, j'ai 61 ans et je suis professeur de menuiserie en lycée professionnel et en SEGPA. Mon premier métier est l'apiculture que j'ai appris chez des apiculteurs professionnels dans le Sud Est de la France puis au lycée agricole d'Hyères. Mon second métier est la menuiserie que j'ai pratiqué pendant 25 ans, 5 ans... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne chance pour le projet. Une petit don du Canada
Thumb_logotera-1489485485
Tous les encouragements pour ce beau projet de la part de l'association TERA! Nous ferons de notre mieux pour participer à sa concrétisation :-)
Thumb_default
Voici le lien pour entendre le reportage de Radio 4 sur le projet "Des ruches au collège" à partir de 4mn20 : http://www.radio4.fr/podcast-journal-de-12h-24022017-5741.html C'est la saison d'essaimer !