À la croisée du théâtre, et de l'anthropologie des émotions, "Désirs d'Iran ?" : un spectacle de marionnettes contemporaines intimiste

Large_sam_7406_2-1411210623

Présentation détaillée du projet

"Désirs d’Iran ? " est une recherche scénographique anthropologique, ancrée dans des recherches sur les questions de l'intime et de la manipulation d'objets. C’est un univers qui parle de l’affection et de la manière de l'exprimer par le corps, comme du rapport aux autres dans les voyages.

 

 

Img-909102207-0009-1411177819

 

 

Cette création a pour vocation d’être jouée à cinq reprises au festival du Grand Bivouac à Albertville les 18 et 19 octobre.

 

 

Nous cherchons à exprimer des questions de recherche anthropologique à travers une démarche artistique, car nous pensons que les sciences humaines peuvent apporter une consistance indispensable à la création. L’expression artistique nous permet aussi, différemment, d’explorer des questions de société. La manipulation, ancré dans les marionnettes contemporaines se prête au mieux pour exprimer ces thématiques, qui traitent de questions de pouvoir, en apportant une certaine sensibilité à ces histoires.

 

Une exploration sensible et poétique des rapports qui se jouent dans la rencontre aux autres.

 

 

Nous voulons incarner ces liens entre différents univers : n’hésitez pas à nous soutenir ! Pour nous aider à accomplir ce projet, nous lançons cette collecte sur KissKissBankBank. Tous nos remerciements pour votre soutien dans ce projet !!!

 

Img-909102207-0008-1411177599

 

 

 

 

 

                                                          Historique du collectif

 

 

Img-909102207-0002-1411178120

 

Grâce au Prix des 1ers Pas de l’Aventure 2012, Marine Martin part un mois en 2013 en Iran. Formée à l’anthropologie des questions de l’intime, elle s’intéresse à partir d’expériences ethnographiques pour creuser ces thématiques. Un travail de collaboration et d'expérience collective se monte avec Blanche Lorentz, marionnettiste, Justine Dumothier Khripounoff costumière, Al Bonnifay qui pratique la danse Buto, et Gabrielle Martin pour la confection des décors et des ambiances.

 

Leur recherche ? Utiliser les possibilités expressives des marionnettes pour aborder les thèmes qui leur tiennet à coeur. Interrogeant autant l’amitié à travers les gestes corporels que la mise en scène des récits sur les autres, elles montent ainsi pour le Festival du Grand Bivouac 2014 une installation multiscénique et intimiste. À travers cette expérience en Iran, elles questionnent les sens du contact dans l’affection, et la manière d’exprimer cette émotion. Elles invitent, à travers une manipulation rendue visible, à réfléchir aux discours produits sur les autres, racontant d’autres vies, et à ce que cela implique pour tout.e.s.

 

Spectacle destiné à un public adulte, ouvert aux plus jeunes.

 

En utilisant un triptyque scénique, où les spectatrices et spectateurs sont les personnages centraux, c’est le rapport à un monde pluriel qui est envisagé, à travers des situations qui se diffractent sous plusieurs angles, à travers un travail plastique autour des objets et des émotions.

Dans une ambiance épurée, l’accent est porté sur la manipulation des objets, et la gestuelle des corps. А travers la manipulation, cette performance amène à penser ce qui se passe à l’interstice des continuités/discontinuités, à la croisée de ce qui peut être vu et de ce qui passe inaperçu, de l’anodin, que l’anthropologie s’attache à expliciter et comprendre selon des contextes spécifiques.

C’est dans une ambiance intimiste, que nous vous proposons cette expérience pour 10 spectatrices et spectateurs.

 

 

Sam_8750-1411179102

À quoi servira la collecte ?

Img-909102207-0001-1411177894

 

 

Nous utiliserons l'argent récolté comme ceci : 

 

Achats scénographie et technique :

Conception des marionnettes, de la scénographie et des décors 100 euros

 

Résidence août et septembre : 

Défraiements : 600 euros

Hébergement et nourriture : 200 euros

 

Programmation au festival : 

Défraiements : 400 euros

 

Soit un total de 1300 euros

Thumb_img-909102207-0009-1411179537
Désirs d'Iran

Nous sommes à la croisée de la recherche scientifique et de la création, avec l'envie de mêler art et anthropologie. Nos parcours divers portent nos envies.

Derniers commentaires

Thumb_default
C'est absolument génial comme idée! Je fais tourner dans le réseau des comédiens (radins et pauvres en général...) Juste une question... pourquoi tu ne m'en a pas parlé plus tôt?! Ou tu m'en a parlé et j'ai pas tilté? C'est pas grave, j'applaudis des deux mains. Bises, Gilles