La petite radio du grand Maghreb a besoin de vous pour poursuivre l'aventure

Large_untitled-1-1456836219-1456836390

Présentation détaillée du projet

Quel personnage cette webradio ! Née au centre-ville d’Alger au hasard d’une conversation, là voilà deux ans plus tard à se raconter sur Kisskissbankbank. Fermez les yeux, que vos oreilles entendent, l'histoire arrive, déjà elle s'approche, déjà elle est ici …

 

 

 

Ttrs-01-1457447521

Radio M - M pour Maghreb comme son grand frère Maghreb Emergent pour faire bref car, comme chacun sait, les questions d’origine sont toujours bien plus compliquées qu’il n’y paraît –  vint au monde un matin de février 2014 dans la cuisine de l’agence Interface Médias.

 

Fille à la santé fragile d’Idée et Circonstance, elle fit preuve dès le départ d’une coriace volonté pour trouver sa place dans un environnement peu ouvert aux cas de son espèce. En effet, dans son pays de naissance, l’Algérie, l’accès à la bande FM est toujours fermé aux radios privées.  

 

De combats en débats, la discussion informelle échangée entre l’évier et la bouilloire devint « Le Café presse présidentiel » (CPP). Chaque semaine, de valeureux soldats de l’information bravent la circulation infernale de la capitale pour débattre des élections, au départ, de la vie politique du pays plus tard…

 

Les micros grésillaient, l’image bougeait, le cadre était maladroit, Radio M effectuait ses premiers pas.

 

 

 

 

Ttrs-02-1457447631

Qu’à cela ne tienne, Radio M est de nature tenace. La « petite radio du grand Maghreb » ne se laisse pas abattre et brave, avec l’aide de ses fidèles compagnons, les obstacles qui surgissent au travers de sa route.

 

Son ennemi le plus redoutable est le fantôme Connexion. Invisible et imprévisible, il disparaît en plein direct, s’en va au moment du téléchargement et s’évapore lors de l’enregistrement de « L’Afrique en partage », émission collective rassemblant dix radios partenaires du continent.

 

 

Chemin faisant, l’impétueuse webradio affronte aussi un autre défi de taille : l’absence d’un nid à elle appelée dans cet univers sonore un studio. Mais au bout d’une année à chevaucher sur les routes incertaines des radios en ligne, Radio M fit une rencontre décisive.

 

A l’été 2015, après plusieurs épreuves réussies, elle décrocha une Bourse de l’Union européenne gérée par l’agence française de coopération CFI destinée à soutenir le développement des nouveaux médias au Maghreb et au Moyen-Orient.

 

104883c8-40ad-420b-99a2-c7a93e364664-1457435664

Revigorée par cette force financière, Radio M poursuivit son épopée, plus déterminée que jamais à gagner un maximum de nouvelles oreilles.

 

C’est alors qu’en pleine pensée d’expansion, elle fit la connaissance du magicien Omar Zelig et de son inséparable bande de joyeux lutins. Ces drôles d’énergumènes débordant de talent et d’imagination proposèrent à la petite radio du grand Maghreb d’élaborer un nouveau type d’élixir : un magazine société et culture qui se nommerait « MIM ».

 

 

 

Mais un beau matin de printemps, un malheur s’abattit sur la webradio. La voix suave de l’animatrice du Café presse politique, Souhila Benali, avait été coupée.

 

 

Radio M ne se découragea pas. A la pointe du micro, elle reconquit son espace de libre expression et le CPP retrouva ses intonations féminines.

 

5e0216c1-cf34-4cf8-85c1-ecc1748f2048-1457435683

Radio M était à présent arrivée aux confins des frontières connues. Pour poursuivre son long voyage radiophonique elle devait bâtir son propre refuge à la fois dans le monde réel et virtuel. C’est ainsi que quelques mois plus tard, elle emménagea dans son studio flambant neuf.

 

 

Sur la toile aussi, elle construisit sa maison dans laquelle elle entreposa tous ses podcasts de péripéties enregistrés depuis sa naissance. 

 

Ainsi s’achève les deux premières années de Radio M qui aspire maintenant à poursuivre l’aventure pour accomplir ses envies et réaliser ses ambitions.

 

 

 

 

Autrefois était autrefois et aujourd'hui est un autre temps. A suivre.

À quoi servira la collecte ?

En deux ans d’existence, Radio M a réussi à s’implanter sur le terrain en friche des webradios.  Pas à pas, elle s’est équipée et professionnalisée, notamment grâce à l’obtention d’une bourse d’un an financée par l’Union européenne et distribuée par l’agence de coopération médias CFI.

 

Mais pour poursuivre et étendre notre travail d’information libre et indépendante de nouvelles ressources sont nécessaires. Or, sur un marché encore balbutiant des webradios et sites d’information en ligne, les annonceurs demeurent timides.

 

L’argent de cette campagne de financement participatif servira:

 

1) à renforcer notre équipe : d'avril à août

- embaucher des journalistes pour produire de nouveaux contenus, en priorité d’actualité, notre cœur de métier : une revue de presse, un bulletin et un magazine d’information en arabe et en français (on fait notre petite part contre le chômage)

- recruter des animateurs (pourquoi pas vous?)

 

2) à moderniser notre matériel : de septembre à décembre

-  s'équiper d'un ordinateur capable de supporter les logiciels du direct et du montage (et les jeux vidéo de notre réalisatrice) : 650€

- se doter d'une caméra professionnelle (et en finir avec les vidéos qui donnent le tournis) : 3000€

- acquérir quatre microphones et deux micros cravates (on adore les soirées karaoké) : 1400€

- acheter un insert téléphonique (pour être encore plus proche de vous) : 400€

 

3) à renouveler nos abonnements : à partir de janvier 2016

- renouveler notre abonnement Soundcloud (les directs s'envolent...les podcasts restent) : 90€

- souscrire à l'offre internet la plus puissante (pour des émissions sans blancs et sans coupures) : 30€/mois

 

 

Et si la collecte dépasse l'objectif ? Nous pourrons alors :

- payer notre abonnement d'hébergement pour un an (car nos ondes ont aussi besoin d'un chez soi) : 6400€

- donner vie à toutes les idées qui fourmillent dans nos têtes (et elles sont nombreuses!)

 

Nota bene : Radio M est éditée par l'agence Interface Medias, une société de droit algérien qui ne possède donc pas de compte en devises à l'étranger. De ce fait, la somme de la collecte sera versée sur le compte d'un de nos actionnaires domicilié en France.

 

 

Thumb_untitled-1-1456832509
Radio M

Radio M « la petite radio du grand Maghreb » est une webradio d’information privée, en arabe et en français, créée en mai 2013 à Alger par la société Interface Médias. Cinq émissions hebdomadaires rythment actuellement la grille de programmes : "L’invité du direct", une interview économique avec des acteurs du secteur, "l’Entretien" qui reçoit des... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_untitled-1-1456832509
Merci à toutes et à tous pour vos précieuses contributions et vos encouragements. Grâce à vous, nous avons réussi à atteindre notre objectif et à boucler notre collecte. Ihsane El Kadi, directeur d'Interface Médias, l'agence éditrice de Radio M, a réalisé un message de remerciement à visionner dans les "Actualités". Vous y trouverez aussi quelques passages mémorables de nos différentes émissions. Choukran, thank you, sahitu, Cordialement, L'équipe de Radio M
Thumb_snoopy-peanuts-26798417-1024-768-1459716911
Un grand merci pour la qualité du CPP qui montre la voie, en Algérie comme ailleurs, vers un vrai journalisme affuté, engagé et courageux. Ne changez rien :-) !
Thumb_default
Voilà une belle initiative qui montre que la "mondialisation" au service d'un projet "collectiviste" à contenu "halal" dans un système "libéral" est porteuse de fruits bénéfiques et sains, pour peu que tous les acteurs trouvent leur place et assument chacun à leur niveau leur responsabilité ! Nous avons besoin les uns des autres, et quand tout le monde en prend conscience, nous réunissons toutes les idéologies tout en ancrant le virtuel dans le réel ... et ça marche ! Bravo à nous tous pour notre soutien et surtout bravo à vous pour vos efforts et votre ingéniosité !!!