Aidez à créer un nouveau dispositif d'aide au sevrage nicotinique par la cigarette électronique !

Large_img_5796-3_v3_ok-1456750564-1456750593

Présentation détaillée du projet

Qu’est-ce que le Dipron ?

 

C’est un dispositif qui réduit très progressivement les concentrations de nicotine contenue dans les e-liquides.  Le Dipron se destine aux utilisateurs de cigarettes électroniques, et aux fumeurs souhaitant essayer celle-ci, et qui envisagent un sevrage ou une réduction des concentrations de nicotine inhalée.

 

L’objectif ? Réduire la nicotine en limitant les symptômes de manque !

 

Se libérer de la nicotine, c’est se libérer de la dépendance pharmacologique à la cigarette ou à l’e-cigarette. Le Dipron s’inscrit donc aussi dans une perspective de réduction des risques de rechute, à destination de ceux qui veulent continuer à vapoter mais seulement quand ils le souhaitent, sans dépendance.

 

Qui_suis_je-1456672630

 

Les atouts du Dipron :

 

Le principal intérêt du Dipron est de faciliter le sevrage en limitant le sentiment de manque.

 

Lorsque l’on souhaite en finir avec la nicotine, on la réduit. Que ce soit avec les patchs ou que ce soit avec les e-liquides. On commence haut, pour finir à 0. Mais les réductions sont souvent trop brusques, et entrainent des effets paliers. Deux phénomènes peuvent alors apparaitre :

 

 - L’apparition d’un syndrome de sevrage : agressivité, dépression, fatigue, besoin compulsif de fumer

 

- Un phénomène d’auto-titration : de nature inconsciente, il amène le fumeur à fumer (ou le vapoteur à vapoter) plus souvent, plus longtemps, ou plus intensément, afin de compenser la diminution de nicotine.

 

Sans_titre4-1456563173

Prenons par exemple un utilisateur de cigarette électronique qui souhaite se sevrer de la nicotine. Il utilise un e-liquide dosé à 18 mg/ml. Notre vapoteur essaiera, au bout de quelques temps, de passer à 12 mg/ml, puis à 6 mg/ml, pour enfin atteindre 0 mg/ml.

Mais le corps est habitué à une certaine dose de nicotine, et la réclame. Les changements de concentrations, bien trop importants, vont gêner notre vapoteur dans son objectif de sevrage.

 

 

Le Dipron évite ces réductions trop brusques. Il permet au vapoteur de profiter le premier jour d’un liquide, par exemple à 18mg/ml de nicotine, et va réduire tout doucement les concentrations de nicotines inhalées

La quantité d'e-liquide consommée quotidiennement fait varier le délai avant l'atteinte de l'objectif de concentration fixé.

 

Graphique_png-1457523828

Exemple : un utilisateur vapotant 3ml/jour et, commençant sa dilution à 18 mg/ml, atteindra 6,79 ml/mg de nicotine inhalée en 60 jours. Il aura alors vapoté au total 180 ml d'e-liquide.

 

 

L'utilisateur peut aussi s'accorder des phases de stabilisation des entre deux réductions des concentrations.

Il contrôle ainsi la durée d'atteinte de ses objectifs de réduction.

Stabilisation-1457525276

La courbe ci-dessus est celle d'un utilisateur de Dipron ayant commencé à 18 mg/ml et consommant 3ml/jour.

Il réduit à 12 mg/ml, mais décide de s'accorder une semaine avant une nouvelle réduction. Puis il passe à 6 mg/ml. Et décide de s'accorder cette fois-ci 60 jours, avant de réduire à nouveau pour atteindre 0 mg/ml de nicotine inhalée.

 

 

Le Dipron a un fonctionnement mécanique simple, ce qui présente l'avantage d'être fiable dans le temps. Le système même a été pensé afin d'être utilisé avec n'importe quel e-liquide, et n'importe quelle cigarette électronique.

 

Comment fonctionne le Dipron ?

 

Le Dipron repose sur un principe de double dilution des concentrations de nicotine, grâce à un  système de 3 réservoirs communicants :

 

Fonctionnement_dipron_v2-1457614663

 

- Un réservoir A (10 ml), dans lequel se trouve un e-liquide moins concentré en nicotine.

 

- Une réservoir B (20 ml), où se mélangent deux e-liquides à concentrations différentes. Il permet une première dilution.

 

- Un réservoir C (30 ml), dans lequel se trouve un e-liquide plus concentré en nicotine.

Une seconde dilution se fait également dans ce réservoir lorsque l’utilisateur y prélève sa dose quotidienne. Ce qui a été prélevé va être compensé par l’e-liquide des réservoirs au-dessus, un peu moins concentré en nicotine… Et la dilution progressive commence !

 

 

 

Comment est conçu le Dipron ?

 

Cocorico, le Dipron est français ! Les prototypes ont été réalisés grâce à la technologie FDM (Fused Deposition Modeling) de l’imprimante 3D.

Mais pour gérer le Dipron de sa conception à sa réalisation, et ainsi maitriser totalement les coûts, j’ai besoin de vous !

J’ai besoin de vous pour financer l’imprimante 3D qui permettra la fabrication en petite série du Dipron.

 

Img_5793-3-1456483735

Prêt à l’emploi, le Dipron accompagnera n’importe quelle e-cig’, avec tous vos e-liquides préférés !

 

 

Prototypes_dipron-1456492856

Le Dipron, c'est aussi de nombreux prototypes !

 

Img_5738-2-2-1456674381

Les accessoires du Dipron

 

Et où en est le projet ?

 

Le projet Dipron est arrivé à maturité. Les étapes de conception, modélisation, et de prototypage ont été validées avec succès !

 

Le Dipron, on sait comment le faire, il ne manque plus que les outils pour le produire en petite série.

 

L'objectif est de pouvoir le proposer au sein de structures d'accompagnement au sevrage tabagique (consultations hospitalières, centres de soin et de prévention des addictions, etc.).

A terme, il pourra aussi être commercialisé en ligne et auprès de revendeurs de matériels de cigarettes électroniques.

 

Vous êtes les décideurs qui permettront au Dipron d’éclore. Et pour cela, votre soutien m’est nécessaire !

Des contributions sont proposées dans la colonne de droite en fonction des montants récoltés.

 

N’attendez pas ! Contribuer dès aujourd’hui au projet, c’est montrer aux autres que l’on y croit ! C’est un effet boule de neige qui amènera d’autres personnes à soutenir à leur tour ce projet.

 

Le Dipron n'attend plus que vous !

 

À quoi servira la collecte ?

Cout_3-1456766183

 

* L’imprimante 3D permettant la conception en petite série du Dipron. Le choix s’est porté sur la CEL Robox, élue meilleure imprimante de sa catégorie en 2015 par 3D Hubs. Une imprimante à température d’extrusion variable permettant d’utiliser différents matériaux, à un coût maîtrisé.

 

* La matière première : des plastiques alimentaires et non-toxiques seront utilisés pour l’impression (PET).

 

* Les accessoires qui accompagnent le Dipron.

 

* La conception, l'emballage, et l'expédition de vos Dipron.

 

A cela s’ajoute les frais de campagne pour le financement participatif.

 

Et si nous dépassons la collecte ?

 

Mes objectifs, et en fonction du montant dépassé :

 

- investir dans une imprimante grand format de type UltiMaker2+

 

- pouvoir proposer le Dipron dans d’autres matériaux, tels que la fibre de carbone, plus légère.

 

- enfin et surtout, développer d’autres tailles de Dipron, afin de faire varier la durée de dilution en fonction des doses quotidiennes de chacun.

 

Thumb_img_5941-1456494002
ThibaudC

Diplômé en psychologie de la faculté de sciences humaines d’Aix en Provence, j’ai tout d’abord exercé dans le milieu de l’entreprise, puis comme consultant-formateur. Je me suis rapidement intéressé au domaine de l’addictologie, au point de retourner sur les bancs de l’école. J’ai ainsi obtenu le titre de tabacologue à l’université de médecine de... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Qu'est-ce qui différencie le Dipron de n'importe quelle dilution "maison"?

La solution de diluer n’est pas nouvelle, mais elle est contraignante. On peut obtenir une dilution "maison" en mélangeant deux e-liquides à concentrations différentes. Cependant, cela prend du temps, nécessite des manipulations quotidiennes… Et entraine une réduction beaucoup moins progressive.
Le Dipron, est un dispositif clé-en-main qui vise à pallier ces problématiques rencontrées.

+ A quel point le Dipron réduit les concentrations de nicotine dans les e-liquides?

Les réductions des concentrations dépendent de la quantité journalière consommée et du moment où vous en êtes dans votre action de sevrage.

De façon générale, sur les 60 premiers jours, Le Dipron diminuera de 0.5% à 2% la concentration de nicotine par rapport à la veille. L'idée reste toujours de ne pas brusquer ces réductions et de les rendre quasiment imperceptibles.

+ Peut-on faire varier la durée de réduction sur moins, ou sur plus, de 100 jours?

Il est effectivement possible de faire varier la durée de réduction des concentrations de nicotine, en jouant sur les concentrations de e-liquides ajoutées au contenu du Dipron.

+ A partir de quelle concentration de e-liquide doit-on commencer?

N'importe laquelle ! Sur la présentation du projet, l'exemple a été donné pour 18 mg/ml de nicotine. C'est une concentration avec laquelle on commence souvent.
Mais il est tout à fait possible de débuter avec une concentration plus basse. Les délais avant d'atteindre le 0 seront alors raccourcis.

Derniers commentaires

Thumb_default
Je viens de découvrir ce projet et j'ai pu comprendre le principe à la fois simple et étonnant du Dipron ; celui ci répond bien à la stratégie que je veux mettre en place pour réduire ma dépendance à la nicotine. A voir sa facilité d'utilisation ... J'ose préciser que je m'étais intéressé à un autre projet, celui d'Enovap, qui permet également de diminuer la nicotine ; mais le prix...! aïe aïe aïe . Entre un truc high tech et la fiabilité d'un objet purement mécanique, vu les prix, perso,je n'hésite pas ! Je vous souhaite bonne chance M. ThibaudC pour mener à bien ce projet . Cordialement Charles M.
Thumb_default
Bonjour J'aimerais aussi pouvoir commander 2 Diprons. Est ce possible ? Et bonne chance pour ce super projet
Thumb_default
Merci j'espère que le projet va voir le jour !