Aidez-nous en participant à la création de deux œuvres intenses, modernes et puissantes !

Large_diptyque_affiches-1433788923-1433788936

Présentation détaillée du projet

Entete-1433700656

 

C'est l'histoire d'une rencontre avec deux textes magnifiques, intenses, bouleversants et qui se complètent formidablement bien : 2h14 de David Paquet et Jouliks de Marie-Christine Lê-Huu.

 

En 2013, par l'intermédiaire d'amis agents d'auteurs au Québec, notre compagnie découvre ces deux pièces de théâtre écrites de l'autre côté de l'Atlantique. Coup de foudre immédiat pour leur univers violent, résolument inscrit dans nos sociétés dont elles dénoncent aussi les travers, drôles, incisives. Un univers qui nous emporte par leur écriture syncopée pour l'une, composée comme une symphonie pour l'autre.

 

Nous constatons le manque de mise en avant de ce théâtre fort et aux accents cinématographiques sur la scène française. Nous voulons remédier à cela et permettre au public de découvrir 2h14 et Jouliks. Nous souhaitons inscrire notre projet dans la francophonie, nous voulons que le public français découvre ces œuvres qui nous ont chamboulés.

Notre décision sera rapide : quelques jours après la lecture des textes, nous demandons à nos amis québécois les droits des pièces. Les deux auteurs acceptent, heureux de voir leur texte voyager après avoir obtenu de nombreuses récompenses au Québec. 

 

Avec leur soutien, nous mettons en place le projet. La distribution se dessine très vite, nous développons les univers des deux pièces avec jubilation, dans l'idée que l'une serait jouée après l'autre, dans un diptyque mettant en avant ce théâtre québécois qui nous a embarqué le cœur et l'âme.

Nous faisons plusieurs lectures professionnelles à Paris et en région parisienne début 2015. Même verdict: les pièces sont splendides, notre projet est brillant...

 

La suite s'écrit ici et maintenant avec vous, puisqu'afin de monter un projet avec au total huit comédiens au plateau, nous avons besoin de votre soutien! Pour que les œuvres québécoises résonnent et que nous puissions partager avec vous ces textes et vous donner le plaisir que nous avons eu à les découvrir.

Pour monter ce projet de deux pièces, nous avons besoin d'une production. Et quel meilleur producteur que le public?

 

2h14-1433696839

 Pastille-2h14-1433697663

 

Img_3626-1433751385

 

Les personnages apparaissent les uns après les autres et composent au fur et à mesure la mosaïque quotidienne qui va nous emmener vers cette journée pas tout à fait comme les autres. Cette pièce chorale nous révèle les protagonistes dans le désordre, sur un rythme syncopé et nous jette au fur et à mesure les morceaux éparpillés pour compléter le puzzle : celui de vies bousculées, bouleversées par un événement. Comme dans la théorie des dominos, chaque pièce tombe l’une après l’autre. Ces adolescents, ces profs, nous racontent dans leur langage, le début d’une journée banale, jalonnée de petits tracas quotidiens, ces journées dont on attend vivement la dernière heure pour savoir comment elles vont se terminer et savoir qui de la vie ou de nous aura le dernier mot. Sur l’effervescence des premiers émois, des contrariétés juvéniles, de la gestion des relations, plane l’ombre de cette voix prophétique qui revient comme un refrain ponctuer la narration pour nous prévenir : non, ce ne sera pas un jour comme les autres... 

 

Présentation des personnages :

 

 

Auteur_dp-1433697912

 

Jouliks-1433696818

Pastille-jouliks-1433697754

 

Img_3627-1433751425

 

La tempête des corps, la tempête des âmes, celle des cœurs, la puissance des sentiments qui emportent tout sur leur passage et ravagent les instants d’espoir pour laisser briller encore davantage les accalmies : Jouliks, ou comment le personnage symbolique d’une petite fille de sept ans nous raconte l’histoire de sa famille. Celle de sa mère, belle et sauvage, qui aime son père, l’homme qui ne peut pas rester, avec la folie de cet amour qui consume et fait vibrer l’être. L’histoire de parents qui viennent rendre visite à cette fille, partie suivre l’homme qu’elle a dans le cœur et dans le corps, aux confins de l’oubli, là où le paysage se perd dans lui-même, là où l’horizon n’a plus de limite, là où le vent, la pluie, les orages se déchainent. L’histoire de leurs retrouvailles et de la maladresse des sentiments, de tous ces mots qu’on ne dit pas par pudeur ou parce qu’on ne sait pas les dire.  

 

Présentation des personnages :

 

 

Auteur_mclh-1433697932

 

"Jouliks" façon Stopmotion (par Eva Dumont et Jean-Yves Perruchon)

 

 

Clémence CARAYOL

Metteur en scène

 

Pastille_cc-1433700272

Après trois années de formation théâtrale aux Ateliers du Sudden, à Paris, pendant lesquelles Clémence se forme en tant que comédienne et s’initie à la mise en scène, elle crée sa compagnie, Et plus si affinités, en 2005. Dans ce cadre, elle monte "Casimir et Caroline, de Von Horvath, "Jouer avec le feu", de Strindberg, la "Maison de Bernarda Alba", de Lorca ainsi que "L’éveil du printemps", de Wedekind, joué en province et à Paris. Elle relève le défi, en 2013, de monter "Hamlet", de Shakespeare, avec des personnes détenues de la maison d’arrêt de Nanterre. Parce que l’art et la culture doivent être accessibles à tous et que cette dynamique de création tisse du lien, construit des ponts sociaux. En 2014, elle apporte son expertise sur la pièce "L’appel de Londres", de Philippe Lellouche et travaille pendant plusieurs mois au Théâtre du Gymnase à Paris aux côtés de Marion Sarraut, Philippe Lellouche, Vanessa Demouy, David Brécourt et Christian Vadim. Sa prochaine création "Les Amants de Montmartre", une adaptation des textes de Courteline avec des chansons d'époque, sera jouée au Festival d'Avignon cette année.  

 

LES AMANTS DE MONTMARTE, AVIGNON 2015

 

 

Com_diens-1433696317

 

Luc BABOULÈNE

Venu de la comédie musicale, il rejoint le monde théâtral par une formation chez Fact avec S. Eigerman et E. Gerard puis auprès de R. Acquaviva aux ateliers du Sudden. Il enchaîne plusieurs projets classiques: "Macbeth", "Le médecin volant", "L'école des maris", "l’Avare", "La Double inconstance" de Marivaux, "L’île des Esclaves", ainsi que des modernes, "À l'abordage" d'Emmanuel Ducluzeau et "Antigone" de Jean Cocteau. Il travaille avec divers metteurs en scène au Théâtre du Nord-Ouest comme Jean-Luc Jeener pour "Le Roi Lear" de W. Shakespeare, Jean Tom pour "Les Fâcheux" de Molière, les sœurs Mallet avec "Don Juan ou L'invité de pierre" de Tirso de Molina et le "Marchand de Venise". Il travaille par la suite sur des projets plus personnels avec "« Ceux » de Malevil" de Jérôme Dalotel, pièce adaptée du roman Malevil de Robert Merle, puis "The Pearl", "Mirror game" et "Seesaw", pièces en anglais mises en scène par Andrew Wilson avec la compagnie ACT et sur différentes pièce de Commedia dell’arte mises en scène par Jonathan Milo Chasseigne. En parallèle, il revient aux pièces classiques telles que "Les Amoureux de Goldoni", "Les trois mousquetaires" et "Le Jeu de l'amour et du hasard", grâce à la compagnie Altaïr. Dernièrement il découvre Vaclav Havel dont il joue "Le rapport dont vous êtes l'objet" dans une mise en scène d'Evelyne Charnay.

 

Eva DUMONT

Eva Dumont fait sa formation aux ateliers du Sudden sous la direction de Raymond Acquaviva. Au cours de celle-ci, elle joue dans différentes pièces mises en scène par ses professeurs. Elle interprète entre autre Hermia dans Le songe d'une nuit d'été , mis en scène par son directeur R. Acquaviva. Puis, Juliette dans Mesure pour mesure mis en scène par Bela  Grushka actuellement directrice de la New York Film Academy. Enfin, en 2009 elle interprète Arlequin dans  Ordre du roi  sous la direction de Philippe Rondest. Pour parfaire sa formation, Eva est admise au stage d'Ariane Mnouchkine au Théâtre du Soleil. A sa sortie d'école, Eva obtient un des rôles principaux, Isaure, dans une comédie musicale dadaïste  L'appel de la pompe à feu, puis découvre la manipulation marionnetique et le théâtre d'objets en jouant dans  La Reine des neiges mise en scène Ombline de Benque. Par la suite, elle met en scène différents spectacles de théâtre d'objets ainsi que des comédies musicales : Le Magicien d’Oz ,  Simon et Léna ,  Oliver Twist  ... Elle jouera en duo avec François Bourcier le rôle de loupiotte, dans  Entre chien et loup, et part pour deux ans de tournées entre Avignon et l'île de la Réunion. Après plusieurs expériences de scènes (D’amour ou pas, mis en scène par Ingrid Graziani, Puce de Charlotte Dupuydenu), Eva interprète le rôle de Nadia aux côtés de Nadine Alari, qui fera une tournées en CDN,  dans un spectacle de Franck Berthier  Les apparents. En 2014, elle joue dans  Alice et interprète le rôle-titre, mise en scène Aïda Asgharzadhe et Anaïs Laforêt, spectacle musical pour tout public. Actuellement, elle joue dans Les coquelicots des tranchées  mis en scène par Xavier Lemaire qui a reçu le MOLIERE du "meilleur spectacle du théâtre public 2015", et dans sa nouvelle mise en scène La mère confidente.

 

Christophe CHÊNE-CAILLETEAU

Il commence sa formation théâtrale à travers le répertoire classique et l'improvisation avec Christophe Givois et Jean-Claude Montheil qui le mettra en scène dans ses premiers spectacles professionnels : "Histoires minimales" de J. Toméo, "Le bourgeois gentilhomme" de Molière, "Contes fantastiques" de Maupassant, ainsi que des cabarets d'improvisation. Il développe ensuite un travail sur le burlesque auprès de Norbert Aboudarham qui le fait jouer dans la trilogie animalière de spectacles de sciences : "Le chat de Schrödinger", "les pigeons de Penzias et Wilson", "Les pouces du panda". Il aborde également la danse-théâtre avec Patrice Bigel "Compagnie la Rumeur" qui le met en scène dans trois spectacles : "Biographie : un jeu" de M. Frisch, "Push Up" de R. Schimmelpfennig et "Nature morte dans un fossé" de F. Paravidino, qui s'est joué à Paris et au festival international "Intercity" de Florence.

Il a joué dans "Démocratie(s)", m.e.s de Florent Bermont d’après des courtes pièces de H. Pinter. Il a joué dans "Ossyane" d’après "Les échelles du levant" d’ A. Maalouf au théâtre 13, m.e.s de Grégoire Cuvier pour le Théâtre de Chair, avec lequel il joue actuellement en tournée "Ceux qui boitent". Il aborde également le jeu cinématographique en participant à des stages de jeu devant la caméra, avec notamment le réalisateur René Féret qui le fera jouer dans son film "Comme une étoile dans la nuit".

II participe en même temps à un travail sur « l’écriture de scénario », dirigé par Christophe et Stéphane Botti et développe actuellement son premier court-métrage.

 

Jean-Hugues COURTASSOL

Après avoir suivi des études de chant lyrique au Conservatoire de Nice, il poursuit sa formation en se tournant vers le théâtre dans la classe de Jean-Louis Châles et obtient le premier prix d’art dramatique en 2004. Il entre ensuite aux Ateliers du Sudden (école dirigée par Raymond Acquaviva) dont il sort diplômé en 2007. Cette formation pluridisciplinaire lui permet de s’atteler à un répertoire varié : il joue dans différentes comédies musicales telles que "Monte Cristo", mis en scène par Guillaume De Moura ou "Blatnoï", mise en scène par Petia Vaillant. On a pu le voir également au théâtre dans des mises en scène de François Bourcier, Andromaque et Barricades! et de Raymond Acquaviva, "Le Bourgeois Gentilhomme", "Les Femmes Savantes" et "Britannicus", ainsi que dans "L’importance d’Etre Constant" mis en scène par Astrid Hauschild au Théâtre du Lucernaire et "L’Eveil du Printemps" mis en scène par Clémence Carayol. Il joue également en anglais dans "Beyond Therapy" et "Camino Real" sous la direction de Bela Grushka. L’actualité théâtrale de Jean-Hugues se compose de "Partisans", de R. Vlachos, mis en scène par François Bourcier ainsi que de l’adaptation de l’œuvre de Robert Merle "« Ceux » de Malevil", mis en scène par Jérôme Dalotel.

 

Alain FABRE

Au début des années 70, Alain participe à la création du spectacle "Chansons et Poésies" créé à l’initiative de Michel Aubert. Ce spectacle tournera régulièrement dans les centres culturels de la région parisienne pendant plusieurs années. En parallèle, il passe au cabaret « Chez Georges » rue des Canettes à Paris (VIéme arrondissement). Il y dit des textes de Jehan Rictus, Gaston Couté et Jean L’Anselme. Acteur éclectique et caméléon, Alain interprète un montage poétique sur des textes de Pablo Neruda, puis "Sortie de l’acteur", de M. de Gueldérode, "Cérémonie pour un noir assassiné", d’Arrabal, Montserrat, de E. Robles, "Du vent dans les branches de Sassafras", "Les Diablogues" de R. Dubillard, "Liberté à Brême", de R. Fassbinder et "A tout ceux qui" de N. Renaude. Récemment, il a joué "En vers et contre tous" d’A. Kaci, "La jeune fille et la mort" d’A. Dorfman, "Grand Peur et Misère du IIIème Reich" de B. Brecht, avec la compagnie du 2ème souffle. Il joue dans "Toc Toc", mis en scène par Laurent Tardieu. Sa carrière s’étend également à la TV, dans différentes séries pour TF1, France 3, Arte, Canal+. Au cinéma, il a tourné dans "La double croisée", long métrage de Jean Charles Atzeni primé du « Brutal d’argent » au festival Cinéma brut de Mouans-Sartoux et sélectionné au Calgary International Film Festival, au COMMFFEST de Toronto, au PollyGrind Underground Film Festival de Las Vegas, au Portobello Film Festival et au FICTS Festival (Milan, Pékin, Samara).

 

Nathalie MOREAU

C'est à l’approche de la quarantaine que Nathalie entame une carrière théâtrale. Elle se forme aux Ateliers du Sudden sous la direction de Raymond Acquaviva et enchaîne alors les projets : "L’Eveil du printemps" de F. Wedekind, mis en scène par Clémence Carayol, "L’importance d’être Constant" d’O. Wilde, mis en scène par Astrid Hauschild ainsi que dans "Tartuffe" de Molière et "Roméo & Juliette" de W. Shakespeare, tous deux mis en scène par Raymond Acquaviva. Après ces spectacles classiques, elle aborde les comédies : "Les caprices de Cupidon" écrit et mis en scène par Mélanie Rodriguez et "Central Park West" de Woody Allen, mis en scène par François Bergeron. Elle tourne parallèlement dans de nombreux courts métrages dont "Les soeurs aimantes" de Raphaël Deslandes et "Tout ce que tu fais tu le fais mal" de Raphaëlle Ayach. Elle poursuit son parcours théâtral en assistant François Bourcier dans trois mises en scènes : "Barricades!" et "Sacco et Vanzetti", deux pièces d’Alain Guyard (Festival Off d’Avignon), puis dans "Femmes passées sous Silence", pièce collective créée pour le festival d’Avignon. Elle interprète actuellement la Menou dans "«Ceux » de Malevil" d’après Robert Merle, adapté et mis en scène par Jérôme Dalotel.

 

Jeremy NAHMIASH

Après les classes préparatoires aux grandes écoles (Math Sup/Math Spé), il étudie à l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs de CAEN, où il a l’opportunité de développer sa passion avec le groupe de théâtre de l’école. Après l’obtention de son diplôme d’ingénieur, Jeremy choisit une carrière artistique et déménage à Los Angeles en décembre 2007, quittant son pays afin de se former auprès des meilleurs. En 2008, il obtient un diplôme d’Acting à UCLA. Il tourne ensuite deux courts métrages qu’il écrit et réalise, et joue dans de nombreux projets, courts métrages, longs métrages et publicités, toujours aux Etats-Unis. En 2010, il revient en France et réalise son troisième court métrage "Trauma", sélectionné dans plusieurs festivals internationaux. Il participe ensuite à de nombreux tournages qui lui permettent d’incarner des personnages sensibles, torturés et d’une excentricité amusante. Jeremy est un acteur profondément passionné par son art, autodidacte, développant ses talents et augmentant son potentiel en travaillant la réalisation, la photographie et l’écriture. Il compose de la musique électronique, joue du piano et de la human beatbox. Il est bilingue français-anglais.

 

France RENARD

Après une formation au conservatoire d'art dramatique du Mans avec Christian Croset et Philippe Vallepin, France se perfectionne à Paris, aux Ateliers du Sudden, dirigés par Raymond Acquaviva. Pendant trois ans, elle travaille avec des professionnels comme Roch-Antoine Alabaladejo, Didier Long, Anne Bourgeois, François Bourcier et Philippe Rondest. Parallèlement, elle obtient en 2005 une Licence d’arts du spectacle à Paris VIII. Dès 2004, France interprète sur scène les rôles les plus divers dans les spectacles les plus variés : "John & Mary" de Pascal Rambert et "B.C.B.G." de Jean Bois, mis en scène par Julie Delille ; "La noce chez les petits bourgeois" de Bertolt Brecht, mis en scène par Bernard Martin, "Le Bourgeois Gentilhomme" de Molière, "Le Songe d’une nuit d’été" de W. Shakespeare et "Aux Larmes citoyens", mis en scène par R. Acquaviva, "L’Ecole des Maris" de Molière, mis en scène par R-A Albaladejo, "Andromaque" de Racine, mis en scène par François Bourcier, "Aimez-moi point com", mis en scène par Gilles Fourestier, "L'Eveil du Printemps" de F. Wedekind, mis en scène par Clémence Carayol, "Le Misanthrope" de Molière, mis en scène par Xavier Clément. France s’implique aussi bien dans les grands classiques que dans les spectacles musicaux ou les créations contemporaines, ou encore les pièces plus expérimentales. Elle a joué dans "Le violon sur le toit", dans laquelle elle interprète le rôle de Tzeitel. Théâtre, cinéma, télévision, voix off et postsynchronisation font de France une artiste qui aime s’enrichir de nouvelles expériences et de nouvelles rencontres.

À quoi servira la collecte ?

Un gros travail est déjà entrepris depuis quelques semaines, tant au niveau de la mise en scène que de l'engagement des comédiens dans l'approche de leurs personnages. Cette collecte nous permettra d'accompagner ce travail et de concevoir la scénographie, les décors et les lumières des 2 spectacles.

 

Projet de décors de "Jouliks", par Jean-Yves Perruchon

 

Projet_jouliks-1433698113

L'ambiance scénique y est primordiale... Une impression de "pauvreté heureuse" pour cette famille qui vit là où il n'y a plus de vie, là où tout n'est que silence.

 

Dans le détail, ces 4 320 € seront dépensés ainsi :       

- 320,00 € : Contribution Kiss Kiss Bank Bank       

- 425,00 € : Édition de nos visuels (Dossiers, tracts et affiches)   

- 3 000,00 € : Frais de construction des décors, costumes, accessoires et technique plateau (lumière et son)       

- 575,00 € : Frais de transport et dépenses administratives (accueil, billetterie…)

 

Cette collecte n'est que la première étape à la création de notre diptyque. Elle sera certes suffisante pour réaliser ce premier objectif que nous nous sommes fixés, mais :

- si nous atteignons la somme de 6 500 € , nous pourrons nous attacher les services d'un chargé de diffusion qu créera les bases de la future tournée ;

- si nous atteignons la somme de 8 700 €, nous pourrons nous engager plus encore auprès du Théâtre de Chaville pour une résidence technique et artistique avant notre première parisienne, c'est à dire entre le 17 août et le 4 septembre 2015. Ce moment sera propice à installer confortablement notre mise en scène, notre scénographie et de boucler les répétitions avec nos 8 comédiens.

- et enfin, si nous atteignons la somme de 11 000 €, nous rentrerons dans une seconde phase de résidence à Saint-Germain en Laye, après la première série de représentations, au mois de décembre 2015 pour mieux préparer la tournée et favoriser le travail de production

 

Date de notre première: automne 2015! 

 

Bel été à toutes et à tous et à vous voir à la rentrée.

 

Logo_e_-1433699609

 

 

Pastilles_fin-1433701658

Thumb_visuels_crowdfdg_-1433674904
ClemCara

La Compagnie "Et Plus Si Affinités..." : C’est l’histoire de jeunes comédiennes, qui décident en 2005, lors de leur dernière année de formation artistique à Paris, de monter leur compagnie. Parce que des projets, elles en ont plein la tête ! Et qu’une structure qui tient la route leur parait indispensable pour mener à bien les créations théâtrales... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Projet passionnant, bravo. Hâte d'être avec vous à la première...
Thumb_default
A bientôt pour la première ! Brigitte et Didier ;-D
Thumb_chirico-jsm-1428858597
Je crois qu'on est bon !