Aidez 4 étudiants qui vont au Burkina pour: un "DO"cumentaire des "RE"gards une "MI"se en scène "FA"sonner l'avenir et de la "SO"lidarité !

Large_waka_waka_hehe

Présentation détaillée du projet

           Trois règles d’or font partie de notre engagement : « Penser, Dire et Faire » : penser à un éveil des consciences, dire le changement, faire que ces pensées et paroles se matérialisent en actes. L’association Burkin’art, représente la réalisation des aspirations de cinq étudiants qui découvrent ou redécouvrent « l’engagement solidaire », mais c'est surtout la rencontre d’une communauté démunie mais généreuse, curieuse mais pas pour autant intéressée, close par ses conditions mais à l’esprit si ouvert.

 

Partout dans le monde des artistes s’engagent, notamment au Burkina Faso en offrant à des enfants des cours de soutien scolaire, en utilisant le théâtre pour sensibiliser les populations, ou en créant des bibliothèques de quartier, ces artistes contribuent à développer l’instruction. En offrant des stages et des cours de chant, de danse, de théâtre, de musique ou en créant des spectacles pour enfants, ces artistes ouvrent l’accès à la culture. Ils sont une promesse d’avenir, nous croyons en eux et c’est pourquoi Burkin’art veut aujourd’hui les soutenir.

 

            L’association est ambitieuse, et s'engage depuis trois ans aux côtés de l'association Wécré théâtre Burkina et Wécré théâtre France dans le sens de la démocratisation culturelle et du développement. Elle propose d’abord des chantiers d’été aux volontaires disponibles pour organiser des évènements caritatifs, réunir des fonds, et ouvrir les portes de cette mystérieuse culture. La quête des dons mensuels et les missions de sensibilisation ont déjà commencé, et les intéressés ne se font pas attendre. L’organisation est claire, les programmes inspirent confiance, l’Afrique noire paraît voisine.

 

Grâce à la récolte de dons et de subventions ainsi que la présente cagnotte nous nous envolerons en août 2014, pour réaliser un documentaire « Do, Ré, Mi, Faso! ». 

 

Ce documentaire réalisé en collaboration avec un caméraman burkinabé retracera les différentes expériences que nous vivrons sur le sol Burkinabé. En filmant la vie quotidienne au sein d’un projet de solidarité internationale nous voulons montrer quelles actions localessont menées par l’association Wécré Théâtre pour mettre en œuvre sa devise, « Le Théâtre et l'art comme moyens de développement ».

 

Le documentaire « Do, Ré, Mi, FASO ! » abordera deux thèmes principaux :

 

Voici une vidéo de quelques minutes qui vous transportera dans l'univers du Festival Voix de Mômes, à Ouagadougou!

 

>      Le Festival « Voix de mômes »

 

          Notre projet est de filmer à la fois ce Festival, sa préparation, et l’après-festival. Malgré sa mise à l'écart du reste de la capitale, ce quartier jouit désormais d'un festival qui contribue à son développement et à son épanouissement.

 

Nous chercherons à comprendre les mécanismes de construction d'un projet culturel au Burkina Faso (méthodes de sponsoring, moyens d'accès aux officiels, temps de préparation du festival, financements) et nous recueillerons les témoignages pendant et après le festival du public touché par cet événement : les volontaires, les membres de Wécré, les enfants, les parents, les commerçants.

 

De façon plus générale, le documentaire évoquera l'impact social et culturel du festival. C'est pour nous l'occasion d'examiner les politiques publiques mises en place aujourd'hui au Burkina Faso et ses conséquences sur l'engament artistique dans le pays. 

 

 

Kkbbbb

 

 

>      La place du théâtre forum au Burkina Faso

 

Le documentaire montrera l'importance et le rôle social du théâtre forum dans la société burkinabè. Par le biais d’une représentation théâtral il contribue à la sensibilisation de la population sur des questions de société.

 

L'objectif est de permettre le croisement des regards, de susciter le débat sur des problématiques de la vie quotidienne. Le documentaire montrera, à travers le prisme du théâtre forum, comment l’association Wécré Théâtre sensibilise les populations à la fois dans les campagnes du pays et dans les zones urbaines, sur les questions de société, notamment l’environnement, la santé, les problèmes d'hygiène, ainsi que les liens sociaux dans la société Burkinabé.

 

Le documentaire témoignera également de l'importance de l'oralité comme moyen d'expression et de diffusion d'idées. L'interaction entre les plus jeunes et les comédiens favorise le débat dans un cadre populaire et accessible ; ainsi les enfants sont à la fois acteurs et bénéficiaires du projet humaniste de Wécré Théâtre qui promeut la « culture comme moyen de développement ».

 

 

Kkbbb

 

          

         Mais l'histoire ne va pas s'arrêter là, il faut la partager. Certes, notre ville Aixoise ne verra peut-être du Burkina Faso que sa fameuse fleur d’Hibiscus et son légendaire beurre de Karité, mais nous espérons par notre documentaire montrer toute la richesse de l'engament solidaire, lors du Festival Waka Somgandé qui aura lieu au printemps 2015 à Aix-en-provence.

Ce sera l'occasion pendant quelques jours, au travers de la diffusion du documentaire, de conférences, de tables rondes, et d'exposition photos, de donner aux étudiants en quête de découvertes la chance de mettre à profit leurs créativités pour la plus riche des rencontre.

 

À quoi servira la collecte ?

Cette cagnotte permettra de financer l'achat du matériel technique nécessaire à la réalisation du documentaire ainsi qu'un apport pour l'achat d'un minibus qui nous permettra une réellemobilité au sein du pays afin de pouvoir se déplacer selon nos besoins, pour rencontrer les différents artistes et acteurs locaux dans leurs actions en faveur de la promotion de l'art et la culture comme moyen de développement. 

 

Pourquoi acheter un minibus ? 

La levée de fonds pour un minibus existe depuis longtemps dans l'esprit de Burkin'art. La concrétisation de ce projet permettra en plus :

 

- De soustraire les coûts financiers des multiples locations effectuées avec d’autres prestataires ;

- De permettre aux volontaires une réelle mobilité pendant leurs période de volontariat ;

- De permettre le déplacement des enfants du centre dans les sorties récréatives ;

- De permettre à la compagnie de mener à bien ses activités de théâtre forum ;

- De permettre à la compagnie de faire fonctionner le siège et l’entretien du bus grâce aux locations avec    d’autres prestataires ;

- De permettre une meilleure mobilité à l’association Burkin’art pendant la réalisation de son documentaire.

 

 

Kk_bb_film

 

Projet « Do, Ré, Mi, Faso! »

 

Equipement technique

 

•  Caméra SonyHDRP-PJ780VE Camescopes Classique 24,1 mégapixels zoom optique X17 32Go : 999,99€

 

•  Trépied, Velbon Sherpa 250/F Trépied pour Appareil Photo avec Tête PHD-157Q et sac : 86,40€

 

•  Disques durs externs (2), Samsung HX-M500TCB/G 500 Go USB Noir : 92€

 

•  Enregistreur audio externe, Zoom H4N enregistreur portable : 229€

 

•  Carté mémoire (32Go), Transcend TS32GSDHC10E Carte mémoire SDHC : 17,69€

 

 

 

 

Kk_bb_camion

 

Projet « Mini-bus »

 

Mini bus: 6 098 €

Transit du port de Lomé à Ouagadougou : 762 €

Assurance et visite technique : 198 €

 

 

Thumb_dsc_8157_-_version_2
burkin'art

« Engagez-vous qu’ils disaient ! ». Cette phrase aurait pu faire sourire mais la crise qui frappe l’humanité appelle aujourd’hui au développement de la solidarité, donc à un engagement renouvelé de chacun. Pour nous, aujourd’hui, l’engagement renvoie à un certain rapport au monde et à la vie. Être engagé, c’est se sentir convoquer à agir. Je suis... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Prouuuuuuuut
Thumb_default
bravo anaïs ! j'ai hâte de voir le doc ! xoxoxIsa
Thumb_default
Bonne chance et bon courage !