Participez au premier hommage à Jean-Paul Belmondo et ses cascades avec les coulisses de ses plus grands exploits !

Large_affichette_620x376-1488987271-1488987277

Présentation détaillée du projet

« Si on veut se faire doubler autant ne pas faire des films d’aventures. J’ai toujours eu le goût du risque… et je sens mieux mes rôles quand je fais tout moi-même »

Jean-Paul Belmondo

 

Avec le réalisateur Jérôme Wybon, nous sommes de la génération Bébel.

 

Nous attendions avec impatience chaque nouveau film de la star que ce soit au cinéma ou sur l'une des trois chaînes nationales.

 

Belmondo – écrit en lettres capitales -  était une véritable marque de fabrique : des bons mots souvent orchestrés par Michel Audiard (L’incorrigible,  l’Animal, Flic ou Voyou, Le Professionnel, Le Marginal…), des seconds rôles savoureux (Robert Hossein, Henry Silva, Michel Beaune, Marie Laforêt, Charles Gérard…), des metteurs en scène chevronnés (Georges Lautner, Jacques Deray, Claude Zidi) et évidemment beaucoup d’action que ce soit au service de la comédie ou de polars.

 

En réalisant lui-même ses cascades, il va d'ailleurs sans le savoir influencer toute une génération d'acteurs, comme le dira Quentin Tarantino dans son hommage au Festival Lumière : « Avant que Jackie Chan fasse lui-même ses cascades, il y a eu Jean-Paul Belmondo ». Et ce même Jackie Chan qui avait pour idole de jeunesse « Bébel ».

 

Belmondo-peur-montage-final-1487883512

 

C’est en travaillant sur les suppléments de l’Homme de Rio de Philippe de Broca, que nous avons réalisé l‘immense respect et l’amitié indéfectible qu’entretenait Jean-Paul Belmondo avec les maîtres de la cascade. Au fil des années, Gil Delamare, Claude Carliez et Rémy Julienne ont ainsi appris à cet athlète hors-pair toutes les ficelles de cet art périlleux. 

 

Dès lors, nous avons eu envie de raconter cette histoire parallèle qui unissait notre idole avec ces hommes de l’ombre, ces artisans minutieux à qui Jean-Paul Belmondo confiait rien de moins que sa vie.

 

La chaine Paris Première, partenaire de nos documentaires sur la saga des Gendarmes et sur la carrière cinématographique de Coluche (Coluche fait son Cinéma), nous a rapidement renouvelé sa confiance en pré-achetant pour diffusion le film. 

 

Ce projet a reçu l’accord de Jean-Paul Belmondo et de son fils Paul – étape essentielle pour travailler sur les films de la star.

 

Comme en témoigne Rémy Julienne : « Belmondo était de toutes façons un type capable de faire trois tonneaux après avoir déclamé du Shakespeare ! C'est un élément humain à part, le seul à être capable de se lancer dans toutes ces cabrioles. Et surtout le seul capable de le faire compte tenu de son implication dans le financement des films. Sa décontraction apparente n'excluait pas une concentration fabuleuse. »

 

 

Tournage_professionnel_lautner-1487883821

 

« Quand il a survolé Venise pendu à un hélico, je ne sais pas comment un homme peut faire cela… » Georges Lautner à propos du Guignolo

 

Le bilan de ses accidents est d’ailleurs éloquent : entorse à la cheville gauche (Homme de Rio), cuisse déchirée et 10 jours de convalescence (Le Magnifique), main droite fracturée et fêlure du bras (Peur sur la ville), 12 points de suture (Hold Up), oreille lacérée (L’Animal).

 

Claude Carliez sur la cascade du métro aérien dans Peur sur la ville : « La seule sécurité de Jean-Paul Belmondo c’était son agilité. Il était impossible de lui mettre quoique ce soit ni fil à la patte, pas de bracelets aux chevilles, pas de câble en ceinture. Rien du tout. Avec une vitesse limite à 60 km/h, ça tanguait très fort avec le vent qui offrait une certaine résistance. Simplement se plaquer juste comme il fallait en cherchant à se stabiliser par les bras et les jambes pour ne pas basculer. On a eu tous le petit creux à l’estomac. » 

 

Jérôme Wybon s’est alors mis en chasse de toutes les images d’archives françaises et européennes sur les tournages des films les plus populaires de Jean-Paul Belmondo. En véritable « dénicheur forcené de trésors cinématographiques » comme certains journalistes le qualifient, la récolte fut impressionnante. A tel point que leur nombre dépasse le budget prévu pour la réalisation de ce documentaire.

 

Ainsi vous pourrez voir des images jamais diffusées en France du tournage du mythique Peur sur la ville et sa célèbre séquence du métro aérien.

 

Rémy Julienne nous accompagne aussi en nous laissant libre accès à son fond d'images et à des documents extrêmement rares dont des images du tournage du Professionnel et sa course poursuite au Trocadéro pour la première fois en haute définition.

 

Remy-julienne-1487883690

Rémy Julienne, légende de la cascade 

 

Nous vous emmènerons dans les coulisses de ses plus grands succès : Flic ou Voyou, Le Guignolo, Le Marginal...

 

Nous allons aussi aller à la rencontre des hommes et des femmes qui ont vu la star en action, qui l’ont accompagnée, soutenue, aidée, mais aussi ceux qui l’ont dirigée, filmée ou donnée la réplique. Ces témoins privilégiés se nomment Rémy Julienne, Jean Rochefort, Patrice Leconte, Claude Zidi, Henri Lanoë (monteur), Yves Rodallec (caméraman), Philippe Lefevre (assistant-réalisateur) et Jean-Pierre Lavoignat.

 

Claude-zidi-1487883571

Claude Zidi  - réalisateur de L'animal 

 

« S'il avait su qu'il n'y avait pas de risque du tout, cela ne l'aurait pas intéressé On était complétement fou de faire ces cascades, mais s'il n'y a pas ce grain de folie cinéma, à quoi sert le cinéma. » Rémy Julienne

 

Comme rien n’est trop beau pour notre star nationale, nous avons décidé de vous faire participer à la production de ce documentaire inédit. Grâce à vous, nous allons vous proposer un documentaire d’exception, plus long, plus complet… qui nous l’espérons enchantera tous les fans de Jean-Paul Belmondo ! 

 

À quoi servira la collecte ?

Principalement à acheter des archives inédites auprès des télévisions étrangères et à payer les frais techniques.

 

Chaque minute d’archive coûte environ 1 500 euros par minute. Dans les trésors découverts, ce sont plus de 20 minutes d’images et d’interviews du mythique Peur sur la Ville,  mais aussi des images totalement inédites en France du Guignolo.

 

Marginal-1487884678

Images de tournage du Marginal 

 

 

Ce sont aussi des témoignages rares comme ceux du regretté Gil Delamarre. 

 

15 000 euros : c’est 10 mn de Belmondo en coulisses et en action !

 

20 000 euros : nous aurons plus de 15 mn de ces archives dont la plupart n'ont jamais été diffusées en France !

 

À partir de 25 000 euros, nous pourrons procéder au transfert de ces images en haute définition.

 

Professionnel-1487884874

Images du Professionnel issu de la collection Rémy Julienne

 

À partir de 30 000 euros nous pourrons restaurer et étalonner ces images en haute définition.

 

Tournage_professionnel__4_-1487884654

Images de tournage du Professionnel

 

À plus de 30 000 euros  nous pourrons ajouter encore d'autres images.

 

Notre objectif : dépasser 25 minutes d'archives, et cela grâce à vous !

Thumb_a_atelier_logo-1482247787
L'atelier d'images

L'atelier d'images distribue des films, des séries télévisées et des documentaires. Parmi ses dernières éditions : Driver de Walter Hill, Le Chien des Baskervilles de Terence Fisher et bientôt Le Casse de Henri Verneuil. Elle produit également des documentaires sur le cinéma : Belmondo ou le goût du risque, Coluche fait son cinéma, La Saga des Gendarmes.

Derniers commentaires

Thumb_default
Hello ! Des News quant à la sortie du DVD ?
Thumb_default
Bonjour, Hâte de voir ce documentaire.... une date de projection est-elle d'ores et déjà fixée ? Bien cordialement, Guillaume.
Thumb_avatar-1490016183
Bravo à tous pour l'aboutissement de cette collecte ! Et merci à ce formidable acteur qu'est Antoine Duléry pour ses remerciements et son implication dans ce projet !

Vous aimerez aussi

Widget_osel_affiche__1_-1505331070-1505331078
AnoukBurel présente