Aidez nous à réaliser la résidence de deux artistes du Bénin et du Burkina Faso à Bruxelles durant l'été 2014 !

Large_couv_da_sans_titre_32

Présentation détaillée du projet

Les trois phases du projet

 

Le projet aura lieu durant l'été 2014 avec plusieurs temps différents:

 

Une résidence de création proprement dite du 28 juin au 31 août.

 

Deux semaines de stages avec des enfants à la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale de Molenbeek Saint Jean (une des communes de Bruxelles) début juillet

 

Une exposition qui ouvrira le 11 septembre 2014 à la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale et qui présentera les oeuvres des artistes produites durant la résidence ainsi que le travail réalisé avec les enfants durant les stages. Un catalogue avec des textes critiques et les images des oeuvres produites durant la résidence sera également publié.

 

Le titre du projet Dokountin signifie "Là où se trouve la richesse" en langue fongbé.

 

 

Les objectifs du projet

 

Un des objectifs de l'asbl/vzw Mòsso est la promotion d'artistes émergent(e)s internationaux et en particulier en provenance d'Afrique, qui est un continent encore peu connu et exploré de la scène artistique contemporaine.

 

En effet, ne sont reconnus internationalement que quelques grands noms mais de nouveaux talents émergent quotidiennement et n'ont pas la chance ni l'opportunité de pouvoir montrer leur travail, de se faire connaître du public ni de pouvoir produire comme ils le voudraient.

 

Face à ces conditions de travail difficiles, il nous est apparu primordial d'offrir à ces jeunes talents l'opportunité de venir en Europe afin d'y être confrontés à un public nouveau, leur faire rencontrer d'autres artistes, des commissaires d'expositions, des critiques d'art afin qu'ils puissent élargir leur réseau professionnel et leurs connaissances artistiques.

 

Changer le regard porté sur l'art contemporain africain : en effet, le regard porté sur la création africaine est lesté par le souvenir de la colonisation et de la condition de sous développement économique conjointement ces deux facteurs induiraient un soit disant état de retard culturel.

La question est de comprendre comment se placent les artistes africains dans ce contexte difficile et si ils acceptent cette situation d'intersection entre tradition africaine et champ artistique occidental ? Nous voulons également montrer la dynamique de la création contemporaine africaine afin de modifier le regard et de briser définitivement l’image d’une Afrique faible et mendiante.

 

Présentation des œuvres produites durant la résidence

 

Pour cette résidence, Nestor Da va travailler sur l'environnement de Molenbeek avec sa diversité de populations et son histoire forte. Là où il y a densité et mixité de population, il y a souvent une forte problématique environnementale, sur la pollution ou plus globalement sur les "rejets" des Hommes. Ce qui représente pour lui un lien fort avec les quatre éléments. Il a le désir de témoigner, avec son regard extérieur, de la cohabitation des éléments et de la place de l'Homme dans ce lieu. 

 

Le travail vidéo de type documentaire expérimental de Thierry Oussou va se baser sur la diversité culturelle qui se lit notamment dans l'architecture de la ville et la vie quotidienne de la population locale sous la forme de quatre vidéos courtes thématiques (Eau / Feu / Air / Terre) qui seront présentées dans l'espace d'exposition sur des moniteurs séparés. L'idée est de montrer la diversité culturelle du quartier par des éléments urbains et architecturaux en lien avec les quatre éléments : le canal, le musée industriel de la Fonderie, le grand site de Tours & Taxis, la petite Senne souterraine en dessous de la rue Brunfaut, les éoliennes du canal, l'ancien site de la Brasserie Bellevue etc etc....

 

Démarche artistique

 

Il nous a semblé pertinent d'inviter deux jeunes artistes au parcours et à la pratique différentes aussi bien pour un enrichissement mutuel durant leur temps commun de résidence que pour confronter des pratiques diverses autour d'une même thématique et de problématiques similaires.

 

Le travail de Nestor Da consiste à détourner les images, contourner les idées reçues et recréer sans cesse une nouvelle vision de ce qui l'entoure. Il trouve son inspiration dans la matérialité de la photographie et dans les possibilités infinies de transformations d’une image. Nestor Da construit son travail non seulement à partir de ses propres photographies, mais aussi à partir de matériaux trouvés. Il les juxtapose, les confronte les uns aux autres, les peint et les fait se chevaucher dans la même image afin de déconstruire l’original. Les photographies sont pour lui un matériau brut. Il collectionne et rassemble des fragments qui dévoilent une nouvelle vision de l’image et crée un univers singulier sur papier photographique. Nestor Da tire son inspiration de son environnement immédiat et de la vie quotidienne des gens qu’il rencontre. Son intuition et sa curiosité l’amènent à faire des prises de vues originales comportant des détails étonnants. Photographe ou artiste plasticien, Nestor Da se trouve à la frontière de ces deux pratiques. Il aime transformer et reconstruire ses propres images en les altérant par le découpage, le collage et la peinture. Ce processus donne lieu à une maquette que l’artiste va par la suite photographier. Ainsi la construction plastique laisse place à un résultat final photographique.

 

 

Da_sans_titre_32

 

Nestor Da

Untitled 32, série Ondes de perturbation, 2012 © Nestor Da Courtesy Galerie Cécile Fakhoury - Abidjan

 

 

 

 

 

Da_sans_titre_31

 

 

Nestor Da

Untitled 31, série Ondes de perturbation, 2012 © Nestor Da - Courtesy Galerie Cécile Fakhoury - Abidjan

 

 

 

Da_sans_titre_30

 

 

 

Nestor Da

Untitled 30, série Ondes de perturbation, 2012 © Nestor Da - Courtesy Galerie Cécile Fakhoury - Abidjan

 

 

Le travail de Thierry Oussou se base à la fois sur la photographie, la vidéo et le dessin qu'il expose sous la forme d'installations. Lauréat du prix international The one minutes africa awards 2011 dans la catégorie Micro-annonces pour sa vidéo Local Spirit, il utilise ce média afin de faire ressortir ce qu'il n’arrive pas à exprimer par la peinture et la sculpture. Ses sculptures récentes sont réalisées à partir de feu et de carton : le feu symbolise pour l'artiste les souffrances de la terre. Il utilise aussi des matériaux de récupération afin de leur redonner vie.

 

 

__installation

 

 

 

 

 

 

   

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à financer la production des oeuvres des artistes, les déplacements locaux et internationaux ainsi que les frais d'achat de matériel et les per diem des artistes.

 

Si la collecte est dépassée, merci ! L'argent servira à la production des oeuvres et aux honoraires artistiques !

 

Le budget complet

 

DEPENSES (A = acquis / D = demande)

 

Résidence Cheval Noir toutes charges comprises (4 semaines en juillet)   900,00 € (A)

 

Déplacements internationaux (D)

Nestor Da (avion Nice Bruxelles) 200,00 €  

Thierry Oussou (avion Cotonou Bruxelles) 700,00 €

 

Déplacements locaux pour 4 semaines à Bruxelles   80,00 € (D)

 

Per Diem (D)

Nestor Da (3 semaines) 735,00 €  

Thierry Oussou (4 semaines) 980,00 €

 

Production des œuvres (A en partie)

Nestor Da (tirages photographiques et contre-collage sur aluminium) 2 000,00 €  

Thierry Oussou (vidéo) 1 000,00 €

 

Achat de matériel (peinture, papier, etc...)   500,00 € (D)

 

Honoraire coordination du projet Estelle Lecaille 1 300,00 € (D)

 

Sous traitant / honoraires des assistants pour la production (D)

Nestor Da 200,00 €  

Thierry Oussou (monteur son) 500,00 €

 

Communication de l'exposition (impression cartons + graphisme + mailing + relance presse)   1 500,00 € (A)

 

Honoraires (droits d'auteur pour les textes critiques du catalogue)   150,00 € (D)

 

Impression et graphisme pour le catalogue  1 000,00 € (A)

 

Catering pour les rencontres dans l'atelier-résidence (2 soirées et une après midi en juillet)   400,00 € (D)

 

Impression d'affiches et cartes postales   500,00 € (A)

 

Frais de visa   60,00 € (A)

 

TOTAL   12 705,00 €

 

Thumb_estelle_douiria
Estelle_Mòsso

Historienne de l'art, Estelle Lecaille a travaillé à la galerie aliceday à Bruxelles et était membre du collectif Komplot durant 6 ans. En 2014, elle a fondé à Bruxelles l'asbl/vzw Mòsso avec Lucrezia Cippitelli et Rosa Spaliviero, une plateforme collaborative indépendante de pratiques artistiques contemporaines qui conçoit et soutient des projets... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_autoportrait_fev2016-1456680000
Belle réussite à ce projet !