"Double Date" est une comédie romantique de 15 minutes dont le tournage est prévu pour le mois de juin.

Large_poster_jojo_08

The project

Doit-on rester soi-même ou doit-on faire de la publicité mensongère lors d'un premier rancard? Quel visage montrer lorsque nous voulons plaire? Que faut-il dire? Que faut-il taire à tout prix? Autant de questions auxquelles sont confrontés Léa et Paul, les deux protagonistes de cette histoire courte. 

 

Le pitch

 

Paul et Léa dînent pour la première fois en tête à tête. S’efforçant de paraître décontractés en dépit de leur timidité, ils tentent de s'apprivoiser jusqu’au moment où la meilleure amie de Léa et le pote envahissant de Paul décident de s'inviter à leur table afin de leur montrer comment s'y prendre. À partir de là, tout dégénère.

 

La génèse

 

Avant d'écrire le scènario de "Double Date", j'ai fondé avec trois amis un blog nommé "C'est La Gêne" dans lequel nous écrivions des textes sur tout ce qui, dans la vie quotidienne, nous amuse, nous horripile ou nous met dans la gêne. Un jour, j'ai eu envie d'écrire un petit texte consacré à l'art du premier rancard et à la place que cet évènement occupe dans l'histoire d'un couple. Le texte a eu son petit quart d'heure de gloire (les lecteurs s'y sont reconnus...ou pas) et quelques temps après, je me suis dit qu'il y avait là de quoi faire un bon court-métrage.

 

http://cestlagene.com/2010/10/05/premier-rancard/

 

Quelques sources d'inspiration...

 

 

 

 

 

La production

 

À ce stade de la pré-production, j'ai déjà réuni l'intégralité du casting et une grande partie de l'équipe technique. Le tournage aura lieu entre le 16 et le 20 juin à Paris. 

 

Les personnages

 

Léa

 

Âgée de trente ans, plutôt de gauche, Léa est une fille qui a la tête dans les nuages. Vêtue d'amples chemises à carreaux et d’une salopette rapiécée de tous les cotés, elle continue de vivre nonchalamment comme si elle avait toujours 17 ans. Obligée de travailler comme vendeuse à mi-temps pour pouvoir payer le loyer, elle rêve de pouvoir vivre de sa créativité en ouvrant sa propre boutique de savons faits maison.

 

Alice Butaud interprètera le rôle de Léa

 

525260_10152720928110277_31162339_n

Photo de Béatrice Cruveiller

 

Paul

 

Agé de trente ans, plutôt de droite, Paul est un célibataire qui a eu quelques histoires sentimentales sans qu’aucune n’ait réellement compté. Jusqu’à sa rencontre avec Léa, Paul était enclin à faire de sa vie professionnelle une priorité au détriment de sa vie affective. Mais Paul aimerait faire montre de plus de fantaisie et de moins de conformisme; dans les rêveries qui occupent son esprit entre deux réunions de travail, il s’imagine en artiste déjanté. 

 

Jean-Toussaint Bernard interprètera le rôle de Paul

 

S___cm___jean_toussaint_bernard___1___6588

 

 

La copine

 

Avec sa tignasse bouclée, sa robe sexy aux couleurs vives et ses manières franches, la copine tranche spectaculairement avec la réserve de Léa. Mi grande soeur, mi chef instructeur impitoyable, c’est elle qui, laborieusement, aide la jeune femme à "envoyer les signaux" à Paul. Pour elle, l’enjeu est de taille : de l’issue de ce dîner dépendra le bonheur de sa protégée.

 

Anael Guez interpètera le rôle de la copine

 

Anael

Photo de Anne Dion

 

Le pote

 

Un peu plus vieux que Paul, il est l’électron libre, le despérado qui plait tant aux femmes. Avec ses larges épaules et son look mi rock star, mi Cro-Magnon, il incarne la virilité primaire et l’assurance. Tout dans ses manières contraste avec le caractère timoré de Paul. 

 

Hubert Delattre interprètera le rôle du pote

 

179852_492726277259_4516101_n

 

La bande-demo d'Hubert Delattre disponible ici

 

L'équipe

 

Joachim Cohen, scénario et réalisation

Julien Jaunet, chef-opérateur et cadreur (quelques images de Julien sont visionnables ici)

Ambre Lemoine, première assistante à la réalisation

Brunelle Clergerie, scripte

Alexandre Berger, régisseur général

François-Xavier Couillard, ingénieur du son

Alexandre Ornaghi, perchman

Noémie Serfaty, montage

Alexandre Mazarguil, montage son et mixage

Fabien Emmanuelli et Sébastien Angel, compositeurs de la musique originale

 

 

 

Why fund it?

L'objectif à atteindre a été défini comme étant le minimum en dessous duquel nous ne pourrons pas tourner le film dans des conditions correctes (zero pression). Je vais financer en partie le projet avec mes (maigres) deniers personnels mais nous aurons besoin de votre soutien pour :

 

-rémunérer les comédiens et les techniciens afin qu'ils ne me plantent pas le jour du tournage si une autre production leur propose un job payé aux mêmes dates.

 

La collecte servira également à louer:

 

-1 caméra Red Scarlet

- filtres, trépied et éléments de machinerie

- des objectifs photo+cinéma

- des projecteurs 

-des éléments de machinerie (rails de travelling, réflecteurs)

-des éléments de déco

-un studio de mixage pour une journée

 

Mais elle nous permettra également :

 

-la location d'une camionnette pour transporter le matériel

-un budget maquillage

-un budget régie (une équipe de cinéma, ça mange beaucoup)

-la souscription à une assurance pour le matériel

 

Une partie du budget servira également à privatiser le restaurant dans lequel nous tournerons la quasi-intégralité du film.

 

Thumb_photo
Joachim Cohen

Diplômé de l’ESRA, j'ai écrit et mis en scène plusieurs courts-métrages d'école dont «Zapping» (2005), «Home Sweet Home» (2006) et «Press Junkie» (2006). J'ai également été concepteur-rédacteur-réalisateur d'un jingle intitulé «Faire rire c’est un métier», réalisé pour la chaîne Comédie! dans le cadre d'un travail d'école. Par la suite, j'ai conçu en... See more

Newest comments

Thumb_default
Pour fêter le retour de C'est la gêne... et un beau projet que j'ai hâte de voir !
Thumb_default
Bonne chance pour le tournage! Et à bientôt pour la projection.
Thumb_default
bon courage et tout plein de réussite ! Gaelle