Soutenez le court-métrage de Laurent Pantaléon pour permettre à Élisa de retrouver son doudou avant fénwar !

Large_doudou-1517312729

Présentation détaillée du projet

Doudou, c'est l'histoire d’Érick, un père divorcé qui traverse La Réunion en stop, pour ramener à sa fille de six ans son doudou et cela avant que la nuit ne tombe.

 

Entièrement tourné à La Réunion, Doudou est le deuxième court-métrage de Laurent Pantaléon, auteur et réalisateur de La face cachée du père Noël.

 

Nous avons déjà obtenu 70% du budget. Votre aide participera à compléter le financement nécessaire au film, et ainsi programmer le tournage pour juillet 2018 !

 

 

« Doudou» conte avec simplicité et optimisme une parenthèse de vie, de celles qui ne s’attachent pas au vacarme de l’arbre qui tombe mais plutôt aux murmures de la forêt qui pousse." Laurent Pantaléon

 

SÉQUENCE#1 - LA MAISON D'ÉRICK

 

 

Le doudou est l'objet fétiche que les enfants trimballent partout. À La Réunion, le baba sifon est le doudou par excellence. Il est à la fois bout de tissu et peluche.

Quand ce petit personnage s'égare, les parents se font un devoir de le chercher et de le retrouver avant que la nuit ne tombe. La chose peut très vite se compliquer quand les parents sont séparés, quand les maisons sont éloignées, quand le doudou n'a pas suivi la garde partagée !

L'intrigue du film est lancée.

 

Une intrigue prétexte !

Prétexte à montrer l'amour d'un père pour son enfant, prétexte à peindre une société réunionnaise empreinte aux croyances populaires, prétexte à vous conter une histoire du sud.

Une histoire du sud où notre protagoniste ne doit pas perdre le nord pour réussir à traverser l'île, d'un bout à l'autre, en auto-stop et lui permettre de ramener avant la nuit le baba sifon à son marmaille !

Une histoire du sud où l'intrigue s'efface de temps à autre pour laisser place à l'humour et au slapstick, le tout rehaussé de l'amour filial. Une histoire du sud où nos personnages sont des gens de tous les jours, des gens qui nous ressemblent, qui vous ressemblent, vous, qui avez un jour, eu un doudou entre les mains !

 

 

SÉQUENCE#3 - CAMION GLACE D'AXELLE

 

 

Le voyage.

Le voyage est un élément majeur du film. Il le positionne avant tout dans son genre, le road movie. Il juxtapose des scènes de vie où le protagoniste est à la fois aidé, à la fois trompé. Ces scènes de vie sont à l'image du parcours de l'artiste qui doit veiller à maintenir le cap malgré la précarité et les rugosités de son métier. Ce voyage met en abime le cinéma en s''arrêtant sur la condition de l'artiste, sur son statut d'intermittent.

La difficulté n'est donc pas d'atteindre l'objet du désir mais d'effectuer le voyage.

Le voyage supplante l'objet du désir, c'est en disant oui au voyage que l'artiste, le protagoniste grandit. 

 

 

SÉQUENCE#4 - LA ROUTE DE LA MONTAGNE

 

 

Le protagoniste !

Le protagoniste est là

Le porte drapeau des pères divorcés.

Ceux qui doivent légitimer leur amour filial.

Ceux qui ne vivent pas dans la même ville.

Ceux qui s'inquiètent, même d'un rien.

Ceux qui sont maladroits.

 

 

SÉQUENCE#5 - ROUTE DES TAMARINS

 

 

Causes et effets des coïncidences.

Comme à son habitude, Laurent Pantaléon ne laisse pas de place au hasard.

Le maître mot est la théorie des dominos.

Ce film est l'exception qui confirme la règle.

Il y a là transgression !

Mais cette transgression est régie par des croyances, des croyances exponentielles résultant d'un maillage de rite et de culte spécifiques à La Réunion. Ces rites et ces cultes endémiques rendent plausible les tournants du film et maintiennent l'histoire dans une écriture classique.

 

 

SÉQUENCE#7 - IMMEUBLE DE MICHEL ET SANDRINE

 

 

Ce film n'est pas un film à chute, c'est un film d'amour, l'amour d'un père, l'amour d'un enfant.

 

                                                           

 

QUI EST LAURENT PANTALÉON ?

 

Après un Bac Littéraire « Cinéma et Audiovisuel » et un Diplôme National des Arts et Technique à l'Ecole des Beaux Arts de La Réunion, Laurent Pantaléon s’installe en indépendant et réalise de nombreux films institutionnels. Parallèlement à cela, il mène une série de travaux photographique et vidéo autour de l'identité et du patrimoine réunionnais.

En 2004 avec le mouvement kino, il met en image plusieurs de ses scénarii. Ces réalisations marquent les prémices de son univers : une mise en scène qui laisse une place importante à l’image et à la parabole, proche de celle des griots. Pour lui, ce n’est pas l’histoire qui est importante mais la manière de la raconter. Cette grammaire classique, sud-sud, construit son premier court-métrage cinéma, « La face cachée du père noël », une œuvre à la fois poétique, engagée et ancrée dans la réalité réunionnaise.  Au delà d’un parcours en festival exceptionnel, on retiendra  pour ce film sa sélection en compétition dans un festival de catégorie A, le FESPACO, le plus grand festival d’Afrique !

 

 

- La face cachée du père noël : fiction | 30mn | 2016 | Bourse d’aide à l’écriture et à la production de la Région Réunion | Soutien du CNC Outremer | Réunion 1ère Télévision | MauRéfilms | Sélection officielle FESPACO 2017.

Migrations « Les enfants de la Creuse » : portraits photographiques et vidéos | 2015  | Fields, Allemagne.

Aux noms des affranchis : documentaire | 13mn | 2014 | Exposition temporaire, Archives Départementales de La Réunion.

Kafé clip, Jim Fortuné | Superproduction | 2013 | Bourse d’aide à la réalisation de la Région Réunion.

Moi et moi-même : 92 portraits photographiques | 4X3m | mai-juin 2013 | Espace public, Boulevard Lancastel, Saint-Denis de La Réunion.

 

 

UNE COMPOSITION ORIGINALE

 

Doudou sera sublimé par une musique originale signée Jim Fortuné, un artiste renommé de l'île de La Réunion.

 

 

JIM FORTUNE

 

Lauréat Prix Sacem «Tiembo» 2014
Meilleure voix masculine aux VOI de l’océan indien 2014

 

Jim Fortuné appelle sa musique le « sambaloya ». Il pose ses textes en créole et français sur des morceaux acoustiques aux consonances jazzy.

 

C’est un univers de douceur parfois nostalgique que développe Jim Fortuné, fou de jazz, guitariste et chanteur à la voix chaleureuse. Autodidacte et influencé par les grands de La Réunion dont il utilise les rythmes et parfois les paroles, son folk-maloya est teinté de sonorités latines et bossa.

 

Jim Fortuné et sa guitare Magguie, c’est une formule des plus uniques, un métissage singulier où se mêlent sonorités de l’Océan Indien, Salégy, Séga mauricien ou seychellois...
Son univers, celui du grand air, des montagnes sent bon les cavales et l’amitié. Avec sa voix rieuse, son jeu de guitare sans pareil, Jim Fortuné est une véritable figure du paysage musical réunionnais.

 

 

LE CASTING 

 

 

 

 

 

MOTS DE CELINE FARMACHI, LA PRODUCTRICE 

 

"UN FILM QUI FAIT DU BIEN"" Laurent Pantaléon aborde, avec un sujet simple qui parle à tous, le rapport père – enfant. A travers la peur de ne pas être à la hauteur, la crainte de voir la tristesse chez son enfant, son film parle d’amour filial. C’est un film qui fait du bien, touchant, émouvant et foncièrement humain.

 

UN PRECIEUX SOUTIEN DES PARTENAIRES LOCAUX Le projet est soutenu par des partenaires de choix :

L'aide pour les oeuvres cinématographiques d'Outre-mer du CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée), La Région Réunion, France Télévisions-Réunion 1ère, la Ville de Saint-Denis, le Département de La Réunion, Orange Réunion, Mauréfilms, la Cité des Arts.

 

Doudou est à la fois un film simple, sincère, orignal et ambitieux. Toute l'équipe vous remercie par avance de votre participation et de la confiance que vous pourrez nous accorder.

                                                                                       Céline Farmachi

 

À quoi servira la collecte ?

DONNER L'IMPULSION !

 

Actuellement pour achever le développement et aller en tournage, il nous manque un budget de 10 000€ .

 

Si nous obtenons 3 000€ !

 

Nous pourrons mettre en place une résidence de 7 jours avec les acteurs pour qu'ils puissent apprivoiser la caméra et dompter le verbe.

Cet argent donnera aussi la possibilité au réalisateur et à l'équipe technique de dégager du temps pour finaliser le repérage, mais aussi et surtout permettre à la production de régler chaque petits détails indispensables avant de pouvoir crier : " MOTEUR ÇA TOURNE ! "

 

 

Si nous obtenons 5 000€ !

 

L'équipe métropolitaine (chef opérateur et chargé de prod) pourra se joindre à nous pour le repérage final et échanger face à face sur l'orientation artistique, le découpage technique et la grammaire cinématographique la plus appropriée pour servir au mieux le film.

 

 

Si nous obtenons 7 000€ !

 

Le protagoniste du film est musicien. Pour lui donner une vraie personnalité, nous avons fait appel à Jim Fortuné qui lui a écrit son répertoire. Aujourd'hui nous avons une magnifique chanson originale mais qui reste encore au stade de maquette. Ce financement nous est nécessaire pour enregistrer la chanson dans des studios professionnels, mais aussi pour que Jim puisse nous composer des parenthèses musicales sur les différents tournants du film.

 

 

Si nous obtenons 10 000€ !

 

"Doudou" est un véritable road-movie. Beaucoup de scènes seront tournées dans un camion-glace et en voiture. Pour éviter de jouer la scène plusieurs fois, il serait vraiment très intéressant de pouvoir louer une deuxième caméra ainsi que les supports adéquats aux fixations voitures, cela pour permettre aux comédiens de ne pas répéter encore et encore le texte et d'être davantage dans la vérité du moment !

Cette caméra supplémentaire ne sera pas utile pour l'ensemble du tournage, elle sera donc louée uniquement pour les trois jours du road-movie.

 

 

Les fonds collectés lors de cette campagne de financement participatif seront intégralement perçus par la société Daisy Day Films, productrice de ce projet qui se chargera d’utiliser cet argent pour prendre en charge les dépenses citées ci-dessus en fonction du montant de l’argent récolté.

Derniers commentaires

Thumb_default
En te souhaitant la pleine réussite de ta démarche cinéma belle et sensible. AD
Thumb_default
Projet super ! À suivre de près :)