Descente du Rhône en kayak biplace et réalisation d'un reportage photo de notre périple mettant en avant l'état de pollution du Rhône.

Large_pedestres

Présentation détaillée du projet

Comment est né le projet ?

Nous sommes deux étudiants, amoureux de sports nature, actuellement en 4ème année de génie mécanique à l’INSA de Lyon, et nous sollicitons votre soutien pour un projet que nous envisageons. Conscient que cette année serait probablement la dernière avant que nos routes se séparent – l’entrée dans la vie active approche – nous avons voulu marquer le coup autour d’un projet mémorable. Toujours en quête de nouveaux défis, nous avons cherché une aventure qui nous correspond… c’est dans ce contexte qu’est né le projet « Down the Rhône I Go ».         

L’idée du « Down the Rhône I Go » est de descendre le Rhône en kayak biplace, de Lyon jusqu'à Port-Saint-Louis-du-Rhône, ville où le Rhône se jette dans la Méditerranée. Pour parcourir les 330 km qui sillonnent depuis la Feyssine (Lyon)  jusqu’au pays des cigales,  nous tablons sur une durée approximative de 10 jours, soit environ 33 km/jour représentant à peu près 6h de kayak par jour, et pas moins de 8 départements traversés.

La traversée du Rhône alternera entre le très bon – vues nocturnes imprenables et inédites  sur les villages traversés – et le moins bon – pollution et détérioration de l’écosystème - et nous semble donc à l’image de notre vie d’étudiant. A travers « Down the Rhône I Go », nous vous proposons de découvrir le Rhône et ses rivages à travers un reportage photo retraçant notre périple et cette expérience unique.

 

L'équipage

 

L'équipage est composé de deux Petits Pédestres que nous avons hâte de vous présenter.

Nat

METAUT Nathan, plus connu sous le nom de Nat ou encore Nastychou !  21 ans

 

Marmz

MARMOUNIER Sylvain, connu dans sons pays comme étant Marmoun9

21 ans également, légèremment plus jeune que son accolyte, mais aussi légèremment plus grand...

 

Comme vous avez pu le constater, nous comptons beaucoup sur une alimentation saine, diverse et varier pour parvenir à nos fins!  

 

Déroulement d’une journée

Le matin, nous comptons partir le plus tôt possible, à savoir aux alentours de 7h30/8h. L’objectif est d’accomplir la majorité de la distance, environ les 2/3 le matin. Ceci nous permet d’avoir plus de temps l’après-midi pour prendre des photos, visiter et faire des courses dans le village d’arrivée… mais aussi de nous doucher, et recharger nos téléphones.

Pendant la journée, notre alimentation sera principalement calquée sur celle d’un Raideur qui pratique une activité prolongée sur une journée entière. Celle-ci sera donc majoritairement composée de barres et boissons énergétiques, de fruits secs. Nous espérons avoir la place d’emporter un repas plus consistant de type sandwich à consommer aux alentours de midi sur le kayak.

Une fois arrivés à destination, nous cachons et attachons le kayak sur le rivage. Nous emportons avec nous le nécessaire dans nos sacs à dos et partons à la découverte de la ville avant de revenir sur le rivage pour mettre en place le campement et déguster le repas du soir.

Nous prévoyons d’emporter sur le kayak quelques réserves de nourriture lyophilisée « de secours ». L’idée est de ne jamais être à cours de denrées alimentaires. En cas d’arrivée tardive dans le village d’arrivée, si les supermarchés sont fermés, nous aurons de quoi nous sustenter. 

 

Franchir les écluses et les barrages

 Le Rhône est entièrement aménagé. Par moments, il se divise en deux parties : un canal artificiel d’une part et son cours ancien d’autre part, appelé le Vieux Rhône. La première est exclusivement destinée aux gros bateaux et se termine par une écluse, la seconde est réservée aux kayaks et commence par un barrage. Pour franchir ce dernier, il faut trouver la rampe de sortie d’eau qui se trouve à environ 500m en amont du barrage puis rejoindre par un chemin une rampe de remise à l’eau qui se trouve à environ 500m en aval. D’où l’intérêt d’avoir un chariot afin de faciliter le transport du kayak sur cette distance. Nous avons par ailleurs localisé les différents barrages afin de disposer de points de repères au cours de notre progression.

 

Itinéraire

L'itinéraire et a été étudié minutieusement et nous avons défini un parcours sur 10 jours. Ce parcours est évidement modulable car il dépend de nombreux paramètres que nous abordons plus en détail ci-dessous

 

     Préparation physique et mentale

Notre condition physique aura un rôle important. Nous ne sommes tous deux pas de grands kayakistes, et ce périple constitue ainsi un véritable défi personnel. Nous espérons  profiter de notre complicité et notre bonne entente pour acquérir une technique suffisante. Parcourir une trentaine de kilomètres par jour sera éprouvant, aussi bien physiquement que mentalement. Cependant, nous sommes habitués à l’effort intense et nous avons mis en place une préparation physique d’envergure afin de mettre toutes les chances de notre côté. Néanmoins, nous ne sommes pas à l’abri des mésaventures classiques des sportifs : violentes crampes, douleurs, blessures…

 

     Matériel Le deuxième point concerne les éventuels problèmes techniques que nous pourrions rencontrer : endommagement du kayak, casse de pagaie. Ceux-ci sont normalement limités, mais pas à exclure.

 

 

     Météo

Nous espérons, compte tenu de la période estivale, avoir un temps relativement sec. De toute manière, la pluie n’empêche pas la navigation, elle la rend juste plus contraignant : habits mouillés, froid, coup au moral… Seul un orage violent nous forcerait à nous arrêter. En réalité, nous avons plus à craindre du vent qui pourrait considérablement nous ralentir. Nous craignons particulièrement le fameux mistral que nous pouvons rencontrer au cours des ¾ derniers jours, et qui risque de nous faire tourner en bourrique.

 

     Accostage

Enfin, le dernier point, et certainement le plus important, concerne les possibilités de mise à l’eau et donc de sortie d’eau. En effet, des rampes de mise à l’eau sont aménagées mais leur disposition le long du Rhône est assez irrégulière.  Nous serons fortement dépendants de ce paramètre.

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Ci-dessous est présenté le budget prévisionnel pour pouvoir mener à bien cette aventure. 

 

Budget

 

Afin de financer ce projet, nous déjà réalisé une action de ventes de bonbons auprès des étudiants qui nous a permis de récolter la somme de 100 euros. Nous venons également d'envoyer des dossiers de sponsoring à différentes entreprises.

 

Evidemment, l'essentiel de notre budget est centré sur le kayak, élément clé du périple. Nous comptons donc sur votre aide, votre enthousiasme et votre générosité pour atteindre une cagnotte de 700 euros. Ce montant correspond au prix du kayak duquel sont déduits les 100 euros déjà récoltés.

 

Thumb_img_0355
Les petits pédestres

Raid Orange INSA Lyon 2013 et 2011 Compétition régionale VTT Participation à de nombreux ''Road Trip'' et gout prononcé pour l'aventure

Derniers commentaires

Thumb_default
BON COURAGE A VOUS, BONNE DESCENTE ET J'ATTENDS AVEC IMPATIENCE LE REPORTAGE PHOTOS.
Thumb_p1050644__2_
1 -2-3 Partez ...on vous soutient Les supporters d'outre mer
Thumb_default
Ne pas oublier le ketum et les anchois