AIDEZ A FINANCER LA PRISE EN CHARGE DES JEUNES DRÉPANOCYTAIRES AU BURKINA

Large_image_1_-_copie-1501963875-1501963889

Présentation détaillée du projet

Environs 50 millions d’individus dans le monde sont porteurs du trait drépanocytaire et donc susceptibles de transmettre cette affection génétique de l’hémoglobine à leur descendance. Maladie emblématique des populations du continent africain et de sa diaspora, elle limite l’espérance de vie des malades en l’absence de soins adaptés : on pense que la moitié des enfants décèdent avant l’âge de cinq ans.

 

Sur le continent africain, où l’on dénombre déjà dans certains pays jusqu’à 2 % de nouveau-nés atteints, la maladie risque de prendre de l’ampleur. On y attend en effet un véritable boom démographique, avec un milliard d’individus supplémentaires à horizon 2050. Il semble donc urgent d’investir dans la recherche thérapeutique, dès à présent. En plus des traitements destinés à soulager la douleur et à lutter contre les complications, il est nécessaire de développer un traitement de fond limitant la transmission de la maladie. voici certains liens qui parlent en détail de cette maladie:

 

http://www.afrik.com/drepanocytose

 

http://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_985_cytose.htm

 

Visuel_1-1501956700

 

Au Burkina-Faso, certaines structures comme la fondation Pierre Fabre, Médecins sans frontières et aussi quelques associations locales se battent à fournir le maximum de soins possibles aux malades malgré des financements restreints et parfois inexistants. Lors de mon dernier voyage au Burkina, j'ai été frappé par une crise de drépanocytose. J'ai été emmené à la fondation Pierre Fabre et ils m'ont aidé avec les moyens disponibles à me sentir mieux et cela sans que je ne débourse quoi que ce soit. Par la suite je me suis rendu compte que cet établissement a vraiment besoin de nouvelles infrastructures et de moyens pour payer le corps médical. 

 

L’état des sanitaires s'est dégradé avec le temps, Les moustiquaires sont défectueuses, il y a un manque de médicaments et d'appareils adaptés aux drépanocytaires.

 

Le montant collecté servira à: - Faire parvenir certains médicaments adaptés pour soulager des douleurs liées à la drépanocytose - Acheter des moustiquaires pour le centre Pierre Fabre et des associations locales - Aménager deux toilettes pour des malades dans les centres de santé "Pierre Fabre" et "CID Burkina"

 

OU SE DEROULE LE PROJET?

Le projet se déroule à Ouagadougou dans les centres de santé "Pierre Fabre" et "CID Burkina". 

 

Après la collecte, La fondation Pierre Fabre me permettra de faire venir des médicaments et des moustiquaires imprégnées achetées en Espagne (car n'étant pas loin de toulouse) par l’intermédiaire d'un de leurs contacts (car elles sont de bonne qualité et moins chères). Et aussi en passant par cette même fondation, je pourrai avoir une dispense sur les frais de douane. Par la suite je procéderai à la répartition des moustiquaires puis je contacterai les techniciens qui ont déjà effectué des devis pour les sanitaires pour qu'il entament les travaux. Et je repartirai six mois pour suivre l'activité.

Le projet en lui-même n'est qu'à une phase première. Par la suite nous irons vraiment déterminer les besoins profonds pour les drépanocytaires puis nous reviendrons en France trouver des fonds et agir sous forme d'association (pour augmenter la portée du projet)

 

 

EQUIPE CHARGÉE DU PROJET Il est à préciser que le projet en lui même est organisé depuis Toulouse. L'équipe sur place est constituée de trois personnes:

 

1- Engono Henri Kuntz : administrateur culturel et drépanocytaire de plus de 46 ans. Initiateur du projet et exécutant du projet à Ouagadougou (Burkina Faso)

 

Image_2-1501963219

 

2- Helena Ducroix: Infirmière dans le centre hospitalier de Rangueil (Toulouse). Chargée de la partie administrative, la recherche et de la collecte des financement et aides en nature pour le projet.

 

3-1501963241

 

3- Martin Duchot : Enseignant à l'université de Toulouse Capitole, il est chargé de gérer le côté transport des dons des donateurs vers notre entrepôt et de notre entrepôt vers le Burkina

 

Image_1-1501963259

À quoi servira la collecte ?

Henri Kuntz Engono recevra l'intégralité de la collecte. Le montant collecté (1200 euros) servira à: - Faire parvenir des médicaments (collectés en France dans des centres de santé et chez des particuliers drepanocytaires.) pour soulager des douleurs liées à la drépanocytose - Acheter des moustiquaires pour le centre Pierre Fabre et des associations locales - Aménager deux latrines pour des malades dans les centres de santé "Pierre Fabre" et "CID Burkina"

 

Détail d'utilisation de la collecte:

 

- achat de 100 moustiquaires imprégnées: 500 euros - Transport de médicaments par fret maritime: 150 euros (Délais estimé 3 semaines) - création de deux latrines sèches pour les centres de santé: 350 euros Dans le cas où la collecte dépasse le montant, on ajoutera le nombre de moustiquaires et étendrons notre rayon d'action à d'autres centres de santé. 

 

Calendrier Provisoire: - 1er Septembre : Achat et transport des moustiquaires vers Toulouse - 2 Septembre: Envoi du matériel (moustiquaires et médicaments) vers Ouagadougou par fret maritime - 25 Septembre: départ d'Henri pour Ouagadougou - 26 Septembre: Rassemblement du matériel envoyé par fret - 27 Septembre: Réunion avec les techniciens pour la conception des latrines sèches  - Réunion avec les dirigeants de "Pierre Fabre" et "CID Burkina" pour organiser la distribution des moustiquaires et des médicaments - Du 28 au 30 Septembre: Distribution des Moustiquaires et des médicaments - Construction des latrines - Du 01er au 5 Octobre Rencontres avec les drépanocytaires et les ONG sur place - 06 Octobre: Retour sur Toulouse. -Mars-Avril 2017: Départ pour Ouagadougou avec pour mission -l'évaluation de la portée de la première phase du projet et  - Le recensement des besoins liés à la drépanocytose  

Thumb_image_2-1501963955
HENRIkuntz

Engagé dans le monde artistique, je dirige depuis des années la compagnie de danse "LÉGENDES URBAINES" installée à Toulouse. je suis drépanocytaire et je me bats au quotidien pour faire parler de cette maladie.

Derniers commentaires

Thumb_default
Faites nous part de l'avancée du projet. Beaucoup de courage
Thumb_default
Avec tous les encouragements pour ce projet. Christine