Aidez à créer le module qui localise votre drone, à tout moment, n'importe où. Vous ne pourrez plus jamais le perdre !

Large_dronerescue_site-1417166068

Présentation détaillée du projet

“J'ai perdu mon drone.” Voici une situation agaçante à laquelle plusieurs personnes ont déjà été confrontées. Afin d’éviter de faire des kilomètres pour partir à la recherche de son drone qui a atterri tout seul pour une raison ou une autre, Drone Rescue est la solution.

 

Destiné à tous les possesseurs de drone, ce module s’installe sur votre ordinateur, smartphone ou tablette et vous permet de suivre votre appareil favori à tout moment.

 

Comment cela fonctionne ? Le principe en détails

 

Gps-receiver_nmea-format-1413898601

 

Drone Rescue récupère l'information de positionnement GPS du drone, quel que soit son modèle : Naza, APM, NMEA et UBX. Il stocke dans sa mémoire le détail du vol et diffuse sa position :

 

- sur Internet toutes les 5 minutes

- à la demande par un ordre radio (par exemple, avec l'interrupteur Failsafe).

 

En live : un drone localisé continuellement

 

Vous pouvez voir où se situe votre drone en temps réel et visualiser l'historique depuis votre ordinateur, tablette ou smartphone. Pour cela, il suffit de programmer votre application avec l'API. Voici l’exemple du rendu visuel de la géolocalisation de votre drone.

 

Siteweb-1413897327

 

L’auto­alimentation pour des batteries toujours chargées

 

Drone Rescue puise son énergie directement de la connexion avec le récepteur GPS. Une batterie de secours alimente celui­ci pour l'envoi de la dernière coordonnée lors de la coupure d'alimentation, utile en cas de crash, ou pour que le GPS acquiert son positionnement avant la mise en marche du drone.

 

Un module auto­connecté en permanence

 

Drone Rescue n'a besoin ni de wifi, ni de smartphone, ni de carte SIM. Il se branche tout seul à Internet via SigFox, une technologie radio nationale et bientôt mondiale. Branchez­le, il est instantanément en ligne ! 

 

Offretd-1413896740

 

Il est nécessaire d’avoir un abonnement annuel de 10€ TTC pour le partage de 140 messages par jour, sachant que Sigfox peut envoyer jusqu’à 12 messages sur 1h glissante. Le principe se rapproche du GSM dans un concept extrêmement simplifié. 

 

Pour le renouveler, il suffira de quelques clics dans l'application.

 

Pas besoin de carte SIM ou de papiers à signer (l'abonnement est payé une seule fois par balise par an)  

 

Compact et léger : la praticité avant tout

 

Grâce à sa petitesse, Drone Rescue se place n’importe où ! En effet, il mesure 3 cm de longueur, 2 cm de hauteur et devrait peser moins de 50 grammes. A titre de comparaison pour les connaisseurs, sa taille est proche d’un arduino pro mini. 

 

 

 Td1208_arduino_nano-1413899433

 

Un prix abordable

 

Proposé à 109€ TTC avec un abonnement et une garantie d’1 an incluse, Drone Rescue est abordable, plus économique que les trackers GSM présents sur la marché et également plus léger. Pendant la campagne, son prix est réduit : 69€ pour les plus rapides contributeurs, puis 89€.

 

Grâce à un ingénieux mélange de simplicité et de nouvelles technologies, il pourra sauver votre investissement de plusieurs milliers d'euros. Retrouvez un prototype, visible sur la batterie d’un drone, sur l’image ci­dessous : 

 

Photo2-1413901342

 

Communautaire : et si on créait un réseau ?

 

Les Drone Rescue mettent en commun leurs données. L'objectif est de créer un réseau universel d'utilisation de l'espace aérien de manière anonyme, en fédérant ainsi tous les usagers. En effet, un numéro d'identification est visible, sans pour autant pouvoir le lier à une personne.

 

Open Data : un positionnement accessible à tous

 

Aujourd'hui, la plupart des « objets connectés » collectent de la donnée. Les fabricants créent leur réseau, dont ils sont finalement les seuls vrais bénéficiaires. 

 

Drone Rescue pense différemment : tous les modules peuvent donner leur positionnement en temps réel, en accès public ou non. L'objectif est de créer un réseau ouvert à tout le monde. Il s’agirait d’un bien commun de la navigation, à l'image de flightradar24 pour les avions civil.  

 

 Flightradar24-1413896407

 

Un module de géolocalisation Open Hardware

 

Drone Rescue est le premier outil d'une nouvelle génération de moyens de communication pour drones. C'est pourquoi tous les plans, schémas, fichiers de fabrication et codes­sources du module seront disponibles, pour que chacun puisse améliorer, fabriquer, et pourquoi pas commercialiser son propre Drone Rescue.

Le module sera open­sourcé dès la fin de la campagne. Ainsi, nous pourrons l'améliorer tous ensemble avant de lancer la fabrication.

 

Comment est né le projet ?

 

J’ai eu l’idée de Drone Rescue après qu’un ami ait perdu son drone. Par manque de temps, ce dernier n’avait pas activé le failsafe, qui correspond à la restriction de volume de vol. De plus, il ne respectait pas les précautions de vol dans un espace restreint. Au cours d’une utilisation, après avoir pris trop d’altitude et de confiance, le drone est parti dans une autre direction que celle demandée par les actions de la radio­commande. Sans savoir pourquoi et comment, le petit avion sans pilote s’est déplacé durant plusieurs kilomètres avant d’atterrir automatiquement par manque de batterie. Indétectables, le drone, la nacelle et la Gopro ont été perdus. Alors qu’un drone embarque un GPS, mais qu’il le seul à pouvoir le localiser, il me semblait évident qu’on puisse améliorer cela en connectant le GPS embarqué au monde extérieur. C’est ainsi qu’un prototype a été créé.

 

Les spécificités techniques : l’utilisation d’AKERU

 

Le prototype a été créé avec une carte arduino, développée par la société Snootlab. Elle embarque un émetteur Sigfox relié à un port série du processeur, lui­même étant connecté au GPS du drone. Pour le logiciel, il suffit d'écouter les données provenant du GPS NMEA ou UBLOX, et de les décoder afin d’envoyer à intervalle régulier la coordonnée sur le réseau. Ainsi, une simple application web permet d’afficher la localisation sur une carte et de tracer le positionnement du drone. 

 

547-2372-large-1413909904

À quoi servira la collecte ?

Maintenant que la faisabilité du projet est démontrée, la première étape est validée. Il est maintenant temps de passer à l’étape de production « semi­industrielle ».

Concrètement, j’ai besoin de :

- créer une entreprise ou une association

- finaliser le site web pour récolter les informations des émetteurs

- améliorer le processus de fabrication : réduire la taille de la carte à son strict nécessaire

- optimiser le code pour intégrer dans le code la reconnaissance automatique de tous les récepteurs GPS du marché : Naza, UBX, NMEA et APM.

 

Cela engendre un certain nombre de frais fixes et me demande beaucoup de ressources informatiques que je ne peux fournir rapidement pour réaliser mon projet.

 

Il me faut un minimum de 110 commandes, ou 7900 € pour valider l'achat en quantité des composants et l’intérêt du public à ce projet.  

 

Les composants principaux qui fixent le budget sont :

- le module radio : 30€

- l’arduino pro mini : 12€

- l’abonnement annuel : 10€

- la fabrication du circuit imprimé : 2,5€

- la mémoire flash : 2€

- plusieurs composants

- l'assemblage 

- la mise en place de la carte sous film thermo-rétractable

 

Je vous propose de vous lancer avec moi dans cette aventure. C'est l'occasion de soutenir un projet innovant, et de faire progresser une technologie qui bénéficiera à toute la communauté des radio­modélistes et des professionnels du drone. 

Thumb_team35_-_copy-1413756397
StephaneD

QUI EST DERRIÈRE DRONE RESCUE ? Je suis Stephane Driussi, un Ingénieur Grenoblois dans l'industrie de la micro-électronique de 41 ans, passionné de modélisme et de drones en particulier. Titulaire du brevet théorique ULM, je suis en attente de certification d'un de mes drones par la DGAC.

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Est-ce facile à installer ?

Oui, vous recevrez un module avec le câble qui correspondra a votre matériel (Naza, APM, autre). Il suffit de brancher le module entre le GPS et le contrôleur de vol

+ A quelle fréquence fonctionne le système ?

La fréquence de fonctionnement est 868 MHz pendant 2 secondes chaque minutes, donc aucun risque t'interférence avec les moyens de communication du drone.

+ Est-ce que le réseau est disponible à l'étranger ?

En plus du territoire national, l'Espagne et les pays bas sont couverts. D'autres pays d'Europe sont en cours de déploiement. Et évidement les états-unis prochainement.

+ Mon drone n'a pas de GPS, est ce que je peux l'utiliser ?

Oui, une alternative possible est d'y connecter un GPS extérieur. Pour 25€ de plus, vous avez un module de 22g 20x22x9mm. Vous pouvez le demander lors de la commande.

Derniers commentaires

Thumb_default
Bon courage pour la suite de cette aventure. L'idée de départ est très bonne, il faut insister.
Thumb_default
Très joli projet.
Thumb_team35_-_copy-1413756397
Merci pour vos encouragements. Il était essentiel d’être sur à 100% que mon module est compatible avec le phantom. Avec l'aide de Colin Cleary, droneRescue a un nouveau site web http://www.dronerescue.fr