Webdocumentaire présentant le combat d'une petite école fondée sur l'énergie verte pour faire perdurer la culture ladakhi.

Large_image_daccueil

Présentation détaillée du projet

 

On l’appelle « petit Tibet » - le Ladakh, région située au nord de l’Inde dans l’état du Cachemire était auparavant une étape incontournable de la route de la soie. Aujourd’hui, les conflits avec les voisins pakistanais et chinois ont isolé la région au pied de la chaîne himalayenne. Devenue une terre d’exil pour de nombreux Tibétains, la zone abrite des traditions variées, constamment menacées par les tensions de la région.

     

Stage-carnet-de-voyage-ladakh-inde

 

Capture_d__cran_2013-03-02___12.57.14 

 

C’est au cœur de ce carrefour culturel et linguistique qu’un projet étonnant a vu le jour à l’initiative du leader spirituel du Ladakh (Gyalwang Drukpa) et avec le soutien du Dalaï Lama : la Druk White Lotus School. 

 

Chaque année, plus de 700 élèves de 4 à 18 ans, viennent y apprendre à lire et écrire autant qu’à jardiner ou faire de la poterie. Ainsi, plus qu’une simple scolarité, l’école dispense des matières originales telles que l’art de la rhétorique et du débat, la botanique, la danse ou encore le théâtre. Un apprentissage global qui valorise le développement personnel de l’enfant.

 

A travers des méthodes originales, cette école unique en son genre a surtout pour but de transmettre la culture ladhaki fragilisée par le déclin de sa population. Par ailleurs, les manifestations parfois violentes de la modernité et du tourisme détournent les jeunes générations de leur héritage culturel.

 

Dwls

 

Children_in_classroom

 

Cette modernité n’est pas pour autant reniée. Le développement de nouvelles technologies allié à celui de l’environnement local est au cœur du projet. A cet égard, l’architecture de l’établissement joue un rôle majeur. Panneaux photovoltaïques, potagers, chaleur et lumière naturelles permettent à l’école de répondre à ses propres besoins. Une pompe fonctionnant par l’énergie solaire approvisionne même l’école en eau potable – une richesse considérable dans cette région désertique.  

 

Capture_d__cran_2013-03-02___12.51.46

 

 

Si le projet est déjà connu dans le monde anglo-saxon, il ne l’est pas encore côté francophone. Et pourtant l’initiative a su mobiliser des artistes d'envergure internationale telles que les Yardbirds, Richard Gere ou encore le chanteur Donovan.      

 

Malgré tout, des interrogations demeurent :  

 

    Cet enseignement s’insère-t-il bien dans les sociétés ladakhi et indienne ?

    Que sont devenus les élèves qui y ont étudié ?

    L’école permet-elle d’aller et de réussir à l’université ?

    Dans quelle mesure entretient-elle la transmission des traditions culturelles ?

    En quoi cette école améliore-t-elle le quotidien des élèves ?

    Comment sont sélectionnés les élèves ?

    Quel rôle joue le tourisme dans l’essor économique de la région ?

    En quoi pervertit-il la culture locale ?    

 

 

LE PROJET

 

Nous voulons élaborer un webdocumentaire qui exposerait les enjeux auxquels fait face la communauté ladakhi à travers une présentation de l’école Druk White Lotus. Il sera composé d’articles, de reportages télévisuels et photographiques, de portraits et d’éléments d’infographies.

 

Nous partirons un mois en juillet, avant que les routes ne soient fermées par la neige. Logés dans l’école, nous voulons être en totale immersion avec les élèves pour apprendre à les connaître et découvrir la culture ladakhi mêlant traditions tibétaine, bouddhiste et musulmane. A travers cette immersion, notre objectif est de comprendre les enjeux de l’intérieur afin d'éviter de tomber dans une vision eurocentrée des choses.

 

 

LES THEMES QUE NOUS ABORDERONS

 

LADAKH

Présentation de la région, de son histoire, de sa culture…

 

LA LOTUS SCHOOL

Son origine, sa construction, son fonctionnement…

 

QUI SONT LES ELEVES

Leur sélection, portraits d’élèves aujourd’hui, portraits d’anciens élèves (quel constat)…

 

ALLIANCE DE TRADITIONS ANCESTRALES ET DE MODERNITE

Construction écologique, enseignement original, autarcie…

 

INFLUENCES EXTERIEURES

Tourisme, sponsors de l’école, partenaires locaux…

 

 

QUI SOMMES NOUS ?

 

Trois journalistes mais aussi trois colocataires (détail de taille quand on sait l’importance de la cohésion dans un travail d’équipe) vivant à Bruxelles. Nous avons tous une expérience du terrain et chacun de nous a une petite préférence pour une forme de journalisme en particulier

 

Très à l’aise avec la caméra et les différentes techniques de montage, Gaëtan a réalisé un reportage sur le tourisme du Muay Thaï et ses répercussions sur le tourisme national thaïlandais. Oscillant entre Phuket et Bangkok, il a particulièrement analysé le marché des combats pendant trois mois passés sur le terrain. Il assure actuellement la matinale de Radio Campus à Bruxelles. 

 

Journaliste français ayant vécu en Espagne, au Canada au Burkina Faso et en Belgique, Jacques collabore pour plusieurs rédactions (Rue 89, Le Vif/L'Express, EX-Radio France...) et a réalisé un reportage au Kenya sur un peuple chasseur-cueilleur menacé d'éviction d'une forêt tropicale : les Ogiek.

 

Française d’origine, Marine a vécu en Angleterre, en Inde et en Belgique. Elle a aussi une prédisposition pour la presse écrite et a réalisé un magazine l'éducation des femmes en Inde après huit mois de recherche sur le terrain – elle a donc une solide expérience du pays et une bonne connaissance du thème de l’éducation là-bas. Ses photos font l’objet d'expositions. Elle assure la matinale de Radio Campus à Bruxelles.

 

 

 

Nous travaillons avec une Caméra SONY, HDRCX360VE, deux Nikon D3100, deux trépieds (VELBON), deux ordinateurs Macintosh équipés de Final Cut Pro et de la suite Adobe (Dreamweaver, Photoshop, InDesign). 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(En attendant de partir sur place, nous avons pris la liberté d'illustrer notre projet avec des photos issues d'internet.)

À quoi servira la collecte ?

 

A QUOI SERVIRA NOTRE COLLECTE ?

 

 

Billets d’avion                                         2100€    (700€ p/p)

Visa                                                          300€     (100€ p/p)

Vaccins                                                    200€

Vie sur place                                          1200€     (400€ p/p)

Traducteur                                              200€

Matériel supplémentaire (micro)            200€

 

 

Total                                                        4200€

Thumb_capture_d__cran_2013-03-02___14.23.57
MarineB

QUI SOMMES NOUS ? Trois journalistes et colocataires habitués à vivre et travailler ensemble. Nous partageons une passion pour l'image, les voyages et pour les histoires. Laissez-nous vous raconter celle-ci...

Derniers commentaires

Thumb_default
BRAVOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !
Thumb_default
Plein de courage et d'énergie pour ce beau projet! Je vous souhaite une belle réussite et un moment inoubliable dans vos vies!
Thumb_default
Un petit don depuis Montréal ! ;)