Participez au financement du matériel de traction animale pour améliorer conduite et entretien des cultures en maraîchage biologique

Large_intro_goli2-1449137449-1449137467

Présentation détaillée du projet

 

Je m'appelle Déborah, je suis maraîchère bio, je souhaite travailler en traction animale avec des ânes et j'ai besoin de votre aide pour financer l'achat du porte-outil et des outils adaptés.

Je suis née dans la belle campagne ardéchoise et j'ai grandi dans un village où l'agriculture et le savoir-faire paysan étaient très présents avec l'arboriculture fruitière (pommes, pêches, cerises, raisin...), l'élevage de vaches, de chèvres, la culture des asperges, de la vigne pour le vin etc...

Depuis, mon parcours personnel et professionnel m'ont quelque peu éloigné de la campagne et du travail de la terre, mais le naturel a fini par revenir... au galop !

 

C'est dans le cadre d'une reconversion professionnelle en 2011 que j'ai pris le chemin de l'agriculture en suivant des formations dans le domaine des plantes aromatiques et médicinales, ainsi qu'une formation qualifiante en maraîchage biologique dans le Gers. De belles rencontres m'ont conforté dans mon souhait de m'installer en agriculture paysanne en produisant des légumes bio mais aussi des plants potagers, des plantes aromatiques et médicinales.

 

Les Jardins de Passe-Colère ont vu le jour en février 2013 sur une petite surface tout d'abord puis sur 1,3 ha de terre depuis septembre 2013. La production de légumes a ainsi pu se développer et se diversifier. L'ensemble de la production (plants, légumes...) est aujourd'hui vendu sur le marché ou via des magasins bio (Biocoop), et de nouvelles débouchées s'ouvrent du côté des cantines scolaires.

 

Stand1-1426444230

 

http://www.jardinsdepassecolere-gers.fr

 

Stand_automne-1426444328

 

Wp_20150725_16_17_40_pro_1_-1448398908

 

Wp_20150529_19_31_04_pro_1_-1448398590

 

Travaillant seule et de façon peu mécanisée, je commence à sentir des limites organisationnelles et physiques au travail du maraîcher qui doit être sur tous les fronts : la production, la récolte, la vente mais aussi et surtout l'entretien des cultures ! Ce qui en agriculture biologique, en particulier, n'est pas une mince affaire.

L'agriculture biologique est cependant pour moi un art de vivre et de penser au quotidien, une passion qui a ses exigences et nécessite du savoir être et du savoir faire rigoureux et tenace.

Mon travail m'amène bien sûr à me questionner sur les différentes techniques culturales adaptées à la production de beaux et bons légumes, mais il en passe également par une réflexion sur les pratiques à privilégier pour respecter au mieux mon sol. En effet ce dernier ne doit pas être considéré comme un simple support des cultures, mais davantage comme un écosystème dont on doit préserver la richesse et le caractère vivant.

 

Presentation_champs2-1448399118

 

 

Voilà plus d'un an que, par l'intermédiaire de collègues maraîchers dans le Gers, j'ai découvert l'utilisation de la traction animale avec les ânes et un porte-outils moderne, la kassine, en maraîchage bio. Après avoir suivi des formations dans ce domaine j'ai pu intégrer les multiples avantages que cela comporte.

 

 

Vous vous demandez sûrement ce qu'apporte la traction animale en maraîchage ?

La traction animale est particulièrement performante pour mener à bien une culture sur butte ou « billon ». Ceci permet d'améliorer la structure du sol sur lequel on va implanter les cultures. La terre est ainsi décompactée en profondeur, sans retournement et sans multiplier certaines plantes « envahissantes » comme le chiendent, le liseron ou les ronces qui, à contrario, sont découpées (et ainsi multipliées) lors de l'utilisation d'outils rotatifs à dents dans mes jardins. Ici on cherche un travail du sol qui, sans le bouleverser, renforce ses capacités naturelles à produire en respectant davantage la vie du sol. Cette technique est particulièrement adaptée aux sols argileux et « lourds » comme ceux de mes jardins, qui sont lents à se réchauffer au printemps très souvent pluvieux. Les billons permettent à l'eau de s'infiltrer plus rapidement et à la terre de ressuyer et de se réchauffer plus rapidement.

La traction animale et les outils utilisables en maraîchage permettent d'autre part d'améliorer les conditions de travail du maraîcher en réduisant le travail à faire à la main, et ainsi notre cheval de bataille : le désherbage manuel !

Le travail de traction réalisé avec l'âne peut se faire avec un âne ou avec deux ânes qui tirent les outils en paire. L'âne peut passer dans des lignes de cultures peu espacées, il peut travailler sous les serres, tourner autour des arbres fruitiers... Avec le système de billons/buttes, l'âne (ou les ânes) marche entre les buttes et suit le sillon comme s'il était sur un rail ce qui facilite le menage. Le porte-outil peut alors travailler entre les buttes ou à cheval sur la butte avec le ou les outils adaptés.

 

 

Vous vous demandez à présent qu'est ce que le porte-outil moderne ; la kassine et ses outils?

Ce porte-outil a été développé par l'association PROMMATA depuis les années 90. Grâce à la recherche et à l'implication des paysans utilisateurs, une série d'outils permettant un travail efficace en maraîchage a été développé. La kassine se compose d'un guidon et d'un chassis sur lequel un système de roue(s) peut être monté à l'avant et un certain nombre d'outils peut être fixé à l'arrière grâce à un système de crochaxe très ingénieux qui permet un changement simple et rapide des outils en fonction du travail du sol à réaliser.

 

Kassine_elements-1426445215

 

 

Les principaux outils sont les disques billonneurs (voir photo ci-dessous) qui regroupent la terre ameublie en buttes dont on peut faire varier la largeur, des outils de travail en profondeur pour l'aération du sol, de sarclage, de binage, de décroûtage, de buttage, de sillonnage, de récolte (arracheuse de pomme de terres)...

 

Billonneuse-1426445485

 

 

La kassine comporte aujourd'hui un système de barres transversales placées sur le chassis qui permet de coupler l'utilisation d'outils.

 

Kassine_details-1426445692

 

Ici par exemple, pour un désherbage de précision les disques billonneurs sont montés en série avec des doigts bineurs et des rasettes. En un voire deux passages les doigts bineurs travaillent au plus près du rang de légumes (salades, blettes...), les rasettes s'occupent du désherbage sur les côtés de la butte tandis que les disques rapportent de la terre meuble sur la butte. Utilisé au moment opportun : Le résultat est... spectaculaire !

 

 

A l'heure d'aujourd'hui je suis extrêmement motivée pour travailler au quotidien avec deux compagnons âsins, Pipo et Tito, qui avaient démarrer le travail de traction animale sur une exploitation maraîchère dans l'Aude et qui ont élu domicile dans mes jardins début 2015.

 

Anes-1448615117

 

 

La motivation est là, les ânes sont dans les starting blocks... il ne nous manque plus que votre aide pour acquérir la belle Kassine et nous mettre au travail au printemps 2016 !

 

Anes_merci-1426446025

 

 

Je remercie d'avance tous ceux qui soutiendront ce projet et je remercie également tous ceux qui m'ont soutenu et qui ont participé à la naissance des Jardins de Passe-Colère... A toux ceux qui m'ont mis sur la voie ou m'ont encouragé à me dépasser pour arriver jusque là, à ceux qui me soutiennent au quotidien, qui y ont cru et me permettent de continuer à y croire... Infiniment et chaleureusement merci!

 

À quoi servira la collecte ?

 

La collecte servira à l'achat

 

- du porte outils Kassine et du train avant directionnel avec deux roues: 1515€

Le train avant directionnel est précieux lorsque l'on travaille seul au menage de l'âne ou des ânes et de l'outil: il permet de réaliser un demi-tour en fin de rang avec plus d'aisance puisque l'outil suit la trajectoire initiée par l'âne

 

- d'un régulateur latéral automatique pour fixer le palonnier (ou double palonnier) des ânes: 180€

 

- des barres transversales avant et arrière et kit de fixation pour utilisation des outils en série: 505€

 

- des disques billonneurs pour la réalisation des billons: 646€

 

- d'une série d'outils pour le travail du sol (vibroculteur, sous-soleuse, différents socs): 647€

 

- d'outils pour l'entretien des cultures (doigts bineurs, rasettes de buttage, lame sarcleuse) : 1033€

 

- de l'arracheuse de pommes de terre pour la récolte: 191€

 

= 4717€

(+ 8% pour le site kiss kiss bank bank).

________

5094€

 

(l'ensemble est de fabrication française réalisé par Prommata dont l'atelier se trouve en Ariège)

 

Si l'on dépasse l'objectif prévu, je pourrai procéder à l'achat de : 

 

- Bois pour une petite cabane sur la parcelle d'été : 400€

 

- Collier supplémentaire pour les ânes : 168€

 

- La cerise sur le gâteau côté outils : la herse étrille (pour un désherbage des semis tout en finesse) :875€

 

Thumb_avatar-1427488296
Déborah Gers

Je suis née en Ardèche puis ai vécu en Dordogne, en Alsace et en Californie. Avec l'idée de devenir professeur de biologie j'ai débuté des études universitaires qui m'ont finalement conduite à réaliser une thèse de doctorat sur le thème de la plasticité cérébrale chez les aveugles de naissance. Après 3 années à San Diego à travailler dans la recherche... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Félicitations pour ce projet plein de promesses! c'est encourageant de voir que ce monde n'est peut-être pas perdu. Continuez! et que votre initiative donne envie à d'autres!
Thumb_default
Bon courage pour cette très belle initiative...
Thumb_default
beau projet ;dans le respect de notre planète.