Du comté de Nice au Vietnam, contribuez au tournage d'un documentaire sur l'histoire et les valeurs portées par le pilou et le đá cầu !

Large_titre2_copy-1457375438-1457375447

Présentation détaillée du projet

Pour commencer : mais c'est quoi le pilou ?

Untitled-2_copy-1456997799 

C'est un jeu traditionnel niçois, un « jeu d'argent qui ne coûte pas un franc » comme le dit la chanson du groupe Nux Vomica, populaire dans les limites de l'ancien comté de Nice.

 

"Une pièce trouée - de préférence les anciens 10 centimes d'avant-guerre - et un bout de papier constituent un volant. [Le jeu] se joue par équipe de deux sur un terrain tracé à la craie en croix. Le but de l'activité est de « faire voler » le volant, uniquement par les pieds, les genoux et la poitrine comme au football pour le faire tomber dans le camp adverse dans des ronds d'un mètre" (source A. Giordan).

 

 

 

...et le đá cầu, alors ?

Untitled-1_copy_-1456997696 

Il y a peu, c'est au cours d'échanges avec des amis vietnamiens que j'ai découvert le đá cầu, qui est une variante plastifiée et très populaire du pilou tel que nous le connaissons à Nice. Il existe plusieurs déclinaisons du jeu : style libre, loisir et compétition, cette dernière empruntant les règles du volleyball ; dans tous les cas, la ressemblance entre les pratiques niçoise et vietnamienne est tout simplement flagrante !

 

 

 

Ok, c'est quoi l'idée ? :)

 

Avec mon frère, nous avons grandi dans l'arrière-pays niçois, où le pilou est un objet fort, presque un symbole de l'identité locale, ce qui en a fait un incontournable des cours de récré. A la découverte du đá cầu, nous avons été surpris de découvrir un jeu très proche, pourtant joué très loin, à l'autre bout du monde. Nous nous sommes alors posés tout un tas de questions concernant les origines du jeu, les façons de jouer, les lieux de jeu et les personnes concernées, la confection des volants, et les valeurs portées par le jeu, ainsi que, globalement, les différences et similitudes avec le pilou tel que nous le connaissons.

 

Le projet serait ainsi, après avoir retracé l'histoire du pilou dans le comté de Nice, d'embarquer quelques-uns de ces volants au Vietnam et de partir du 16 mai au 5 juin parcourir les 1600 km reliant Hanoï à Ho Chi Minh Ville en motocyclette à la rencontre des joueurs et d'experts en đá cầu, de jouer avec eux au pilou, de revenir les valises chargées de đá cầu et de vous faire part de nos découvertes sous la forme d'un documentaire nissardo-vietnamien d'une vingtaine à une trentaine de minutes !

 

Et bien évidemment, vous pourrez nous suivre et interagir avec nous au travers de cette page, ainsi que la page Facebook du projet ! :)

 

Untitled-2_copy-1457275782.jpg2-1457275782

 

 

Pourquoi un financement participatif ?

 

Pour que mon frère Mikaël, étudiant en deuxième année de Licence en Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) à l'Université de Nice Sophia Antipolis puisse m'accompagner sur le terrain. Mikaël pourrait retirer de notre travail de recherche, synthèse, écriture, tournage et montage une expérience très intéressante dans le cadre de son cursus. C'est parce que ses ressources financières sont limitées pour un tel projet que nous nous adressons à vous, amateurs de pilou, đá cầu, sympathisants nissart et amis du peuple vietnamien, en vue de recueillir la somme nécessaire pour couvrir les frais de voyage, estimés à 1000 €.

 

 

Où le projet se déroulera-t-il ?

 

Nous irons à la rencontre des joueurs et experts des deux pratiques, à la fois à Nice et son arrière-pays, et au Vietnam de Hanoï à Ho Chi Minh Ville, lors d'un voyage de 3 semaines "à la vietnamienne", au guidon de motos 100cc locales.

 

 

Et techniquement, comment cela se passera ?

 

Nous disposons de deux caméras principales, un appareil photo DSLR ainsi qu'un caméscope HDV, et du petit équipement pour une prise de vue assurée en 720p minimum. Le montage vidéo sera réalisé par mes soins.

 

 

Quelles seraient les retombées espérées pour la "pilousphère" ?

 

C'est au travers de valeurs communes aux deux peuples pratiquant ces jeux telles que l'ouverture au monde que nous entendons, au travers de ce documentaire, rapprocher les cultures, dynamiser les échanges et raviver les pratiques : cela va sans dire que les vietnamiens feront de redoutables adversaires au pilou, tout comme les niçois se montreront fins stratèges au đá cầu !

 

 

Mais au fait, qui êtes-vous ...?

 

Page2-1457281760

 

Nous sommes Mikaël et Jérémy. Natifs des vallées du Paillon, au Nord-Est de Nice, nous sommes issus d'une mère de famille contoise et d'un père coarazien (terre sacrée du pilou !) d'adoption ; nous avons donc baigné du côté maternel dans une certaine "nissartitude", et l'objet pilou nous a toujours été familier.

 

Mikaël (à gauche) étudie en STAPS à l'Université de Nice Sophia Antipolis, où il se spécialise en Activités Physiques Adaptées. Il pratique également le softball, sport dans lequel il joue en première division de coupe de France. Jérémy (à droite) est également passé par l'Université de Nice, campus de Valrose, où il a étudié en biologie avant d'être diplômé ingénieur agronome. Il est désormais doctorant à Montpellier, où il pratique des recherches sur le riz en collaboration avec le Vietnam.

 

 

Question bonus : je l'ai lu au début mais je n'ai pas osé demander... qu'est ce que c'est que cette chanson de Nux Vomica ?

C'est un titre d'un groupe niçois, qui ne fait l'impasse ni sur les règles, ni sur l'ambiance du jeu, et qui pourrait prétendre au statut d'hymne officiel de la pratique !

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte permettra à Mikaël de participer au voyage, en couvrant la totalité des frais liés au voyage et à l'hébergement, le coût de la nourriture étant négligeables en comparaison. Jérémy partira quant à lui intégralement  sur fonds propres. La répartition prévisionnelle des dépenses, dont le total est estimé à 1000 €, est la suivante :

 

Depenses_mika-1457274768

 

Si l'objectif de la collecte venait à être dépassé, nous nous engagerions après équilibrage des dépenses engendrées à effectuer un don à une ou plusieurs ONG oeuvrant au Vietnam, dont le choix sera discuté et laissé au vote des contributeurs.

 

En bref : une bonne action pour la promotion et les échanges entre cultures niçoise et vietnamienne, qui se transforme en une action pour le développement si l'objectif est dépassé !

Thumb_10344423_10153250845903376_5299508509174585586_o-1457283080
Codename5281

Ingénieur agronome et doctorant en biologie intégrative des plantes, je suis à mes heures perdues un internaute averti, ainsi qu'un biologeek définitivement atteint.

Derniers commentaires

Thumb_default
Projet original ! Me rappelle mon enfance au Vietnam Bonne chance.!!
Thumb_default
beau projet! une niçoise aussi de la vallée du paillon et membre du bureau de l'Association Franco Vietnamienne de Montpellier
Thumb_default
; )