"Juliette", court-métrage qui met en scène 4 jours de la vie d'une brillante avocate. Un soir son mari l'emmène au cabaret. Elle refuse d'y entrer et révèle son malaise : elle n'arrive pas à se dénuder ni à faire l'amour avec son époux ! Troublée, elle décide de retourner seule au cabaret et assiste subjuguée au spectacle qui pour elle, est une révélation.

Large_juliette

Présentation détaillée du projet

Juliette est né de la rencontre de deux idées, de deux envies. Tout d’abord, la volonté de parler d’un personnage qui s’ennuie dans sa vie affective, d’une femme à première vue exemplaire qui nie sa féminité, refoule sa sexualité et se réfugie dans le travail, puis du désir de traiter de l’émergence de nouveaux cabarets burlesques à Paris.

Nous avons d'ailleurs la chance que la performance burlesque dans le film soit assurée par Dirty Martini que vous avez pu voir dans "Tournée" de Mathieu Amalric (prix de la mise en scène Cannes 2010). 





Mettre en scène la réunion entre l’univers dramatique, mais aussi quelque peu prosaïque de Juliette et ce monde superficiel et excessif de la représentation plein d’humour, de dérision mais aussi de lyrisme me passionne. Je désire par-dessus tout filmer une transformation, comment le spectacle de la nudité, de la chair et des paillettes libère-t-il Juliette d’elle-même et la révèle-t-elle ? Comment un événement anodin comme une soirée dans un cabaret peut-il bouleverser le rapport à la chair d’une femme ?




Note de David Tuil - Directeur de production

Je tenais à assurer la direction de production sur le film de Maud, car je pense que "Juliette" a un grand potentiel artistique. Un grand potentiel artistique, car la réalisatrice dépeint avec précision et réalisme un portrait de femme convainquant. Comme l'aspect artistique ne peut nous combler totalement, je suis confiant quant à la vie de "Juliette" en festival notament grâce à la présence de Dirty Martini qui nous donne là, une preuve significative de son intêret car elle n'accorde que peu de son temps pour des courts-métrages.


C'est pour cette raison que nous mettons tout en oeuvre pour faire preuve du moins de concessions artistiques possibles afin que le talent et le savoir acquis par Maud après ces nombreuses années d'études puissent s'exprimer pleinement à travers ce premier court-métrage d'envergure qui lui tient tant à coeur.

Misez sur ce projet, vous ne le regretterez pas !


David Tuil

www.David-Tuil.com 

 

Qui suis-je ?

Maud Lazzerini, jeune réalisatrice en devenir et étudiante en 3eme année à L'Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle de Paris, après avoir validé deux ans de cours préparatoire aux grandes écoles, je m'apprête à réaliser Juliette un court-métrage que j'ai moi-même écrit.



J'ai également mis en scène une publicité pour Lancel dans le cadre de mes études à l'ESRA :





Pendant mes trois années au lycée, j'ai commencé à réaliser des petits courts-métrages dont l'un, Rêverie(s), qui a eu la chance d'être sélectionné au Short Film Corner du festival de Cannes 2008. 



 

À quoi servira la collecte ?

Les fonds collectés nous permettrons de compléter notre budget pour : 

 

- location d'un théâtre à deux pas du Moulin Rouge : 400euros

- Location de matériel technique (steadicam, machinerie...) : 300euros

Derniers commentaires

Thumb_david2imp
Merci à tous les kissbankers pour ces dons généreux, la moitié de l'objectif en si peu de temps! En espérant que cela continue! Merci à tous.