Les drogues de synthèse sont en expansion en Europe. Aidez-nous à en parler au travers d'un reportage vidéo inédit, filmé dans les coulisses

Large_unknown-11-1429229783

Présentation détaillée du projet

     Unknown-13-1429261388

 

Saviez-vous qu’en dépit de l’amélioration des contrôles et saisies de drogues, la dangerosité et la variété de produits augmentent chaque année ?

 

 

En quatre ans seulement, 250 à 300 nouvelles drogues (appelées NPS pour Nouveaux Produits de Synthèse), ont fait leur apparition sur le territoire de l’Union Européenne.   Les conséquences ne se sont pas fait attendre.

 

Plus récemment encore, l'observatoire des drogues et des toxicomanies a alerté sur la circulation en Europe de comprimés au logo "Superman". Vendus comme de l'ecstasy,  ils contiennent  en réalité une drogue de synthèse plus dangereuse, la PMMA. En Europe, ces pilules auraient causé la mort  d'au moins 6 personnes en 2014. Leur apparition a été signalée sur le territoire belge ainsi qu'en Espagne et en Hollande où elles y déferleraient silencieusement.

 

De plus, la plupart des drogues de synthèse n’apportent pas l’effet escompté aux utilisateurs (qui consomment alors davantage de produit en pensant que les précédents étaient inefficaces).

Dès lors, quel intérêt y a-t-il à vendre des produits (de synthèse) qui ne plaisent pas aux consommateurs ? Uniquement dans le but de sortir du cadre législatif et de profiter de vides juridiques. Il semblerait que la course à la prohibition des drogues entraîne cet effet non désirable. Les laboratoires de drogues “classiques”, une fois démantelés, poussent les mafias et producteurs à toujours réinventer de nouveaux produits.

Ces derniers, profitant alors du vide juridique (notamment au niveau des composants utilisés pour la fabrication), permettent l’essor et l’expansion de ces drogues synthétiques. La PMMA, principale substance de la pilule "Superman" n'a pas encore été légiférée. Lorsqu'elle le sera, d'autres nouvelles drogues synthétiques, contenant des NPS inconnues du système juridique, feront leur apparition. Une spirale infernale, un jeu du chat et de la souris où les seuls vainqueurs demeurent les narcotrafiquants sans scrupules.

 

    Unknown-6_-_copie-1429261666

 

Partir munis de nos caméras à la rencontre de consommateurs susceptibles de nous expliquer les risques liés à ce genre de nouvelles drogues serait le point de départ de notre documentaire TV.

Il serait pertinent ensuite de nous concentrer sur des victimes de ces drogues. Soit une personne ayant des séquelles ou un parent ayant perdu un enfant à cause de ces drogues synthétiques.

Nous avons également pour objectif de rencontrer des experts en la matière, à savoir des laborantins, des chimistes et des responsables politiques qui défendent la politique de répression des drogues et ceux qui la reconsidèrent.

Nous souhaitons également nous rendre dans des pays européens où des alternatives existent (comme le Portugal, où l'usage personnel de substances illicites est dépénalisé).

 

     Unknown-6_-_copie_2-1429262004

 

Quatre jeunes étudiants en Master 1 de journalisme à l’IHECS (Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales) à Bruxelles.

 

  Unknown-6-1429262675

 

Spécialisés en reportages vidéo, nous portons un intérêt tout particulier aux sujets non conventionnels. Notre goût pour l’aventure nous pousse ainsi dans les milieux obscurs, que nous affectionnons.

 

 

     Unknown-1429473842

 

Réaliser un reportage sur les drogues est toujours un défi pour un journaliste. Les enjeux autour des aspects sanitaires, juridiques mais aussi économiques et politiques sont souvent trop complexes pour être abordés dans leur intégralité. De plus, rares sont les professionnels de l’information à réellement connaître et fréquenter ce milieu hors-la-loi. Notre âge et nos relations nous permettent de voir l'évolution de ce milieu sans difficulté. Nous proposons donc de creuser à un endroit précis et de pousser la réflexion au maximum de ce que nous observons d'ores-et-déjà.

 

À cela s’ajoute le tabou que véhiculent la consommation et le commerce de la drogue : comment aborder un sujet interdit depuis si longtemps ?  

 

Si cela pose peu de problèmes d’analyser les effets somatiques et psychologiques d’une drogue, il est en revanche beaucoup plus risqué de s’interroger sur les processus et les politiques mis en place pour lutter contre le problème. C’est pourtant ce que nous comptons faire, grâce à vous, grâce à votre participation. Alors pourquoi croire en nous ? Comment quatre jeunes étudiants pourraient s’immiscer dans ce milieu peu connu ? C’est le défi un peu fou que nous nous lançons, mais nous y croyons. Nous y croyons car nous connaissons déjà le terrain, le fonctionnement et les codes du milieu. Le plus grand défi sera de faire évoluer les mentalités à propos des consommateurs, des interdictions, de la politique et des milieux dits "underground".

 

 

    

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Nous avons conscience que le projet que nous portons a un prix. Nous mettons ainsi toutes les chances de notre côté pour le mener à bien. Nous avons, tous les quatre, un job étudiant qui nous permet de financer une partie du projet. Mais votre contribution nous permettra d’alléger de nombreuses autres dépenses (cette liste est non-exhaustive et ne représente qu’une partie des frais que nous devrons assumer).

11002387_10153641358534062_887494560_o-1423832497

 

Le sujet vous intéresse? Vous êtes prêts à vous shooter avec nos images?  Aidez-nous à réaliser ce projet journalistique en nous aidant financièrement. Si l’objectif des 1.300euros est atteint, votre générosité nous permettra de financer notre seule drogue : le journalisme. Nous vous remercions d’avance de croire en nous, vous ne serez pas déçus.

 

Thumb_unknown-6-1429260263
Thewhiteguido

Quatre jeunes étudiants en Master 1 de journalisme à l’IHECS (institut des hautes écoles de communication sociales) à Bruxelles.Spécialisés en reportages vidéo, nous portons un intérêt tout particulier pour les sujets non conventionnels. Notre goût pour l’aventure nous pousse ainsi dans les milieux obscurs, que nous affectionnons.

Derniers commentaires

Thumb_default
que votre projet soit fructueux et enrichissant
Thumb_default
Super projet. Bon courage pour la réalisation. Christine
Thumb_logo_horsjeu_noir-1431376476
Bonne chance pour votre projet! Le bruxellois de la campagne