Participez au financement d'un projet d'éco-construction réalisé et conçu sur place par une équipe de jeunes architectes volontaires.

Large_flyer_last-1452877182-1452877191

Présentation détaillée du projet

 

Un mois d’exploration autour du « Made in Jamaica » pour designer et construire avec de jeunes architectes et artisans caribéens. 

 

En Jamaïque TOURATERRE, collectif d’architectes bâtisseurs venu de France, propose de collaborer avec Melissa, King et leurs enfants dans un projet de création de gîtes éco responsable et d’agroécologie basée sur les principes de la permaculture. Le projet est de dessiner et bâtir sur un temps de 4 semaines, le premier gîte de leur projet, et ainsi explorer les ressources de leurs terrain, le bois, la terre, le bambou.

Pour ce faire nous collaborerons avec l'Ecole d'architecture des Caraibes, in the Faculty of the Built Environment at the University of Technology, Jamaica

 

L’intérêt des ateliers TOURATERRE est de faire de ce projet un chantier participatif innovant et moteur pour la construction contemporaine en terre aux Antilles, où la construction en béton est aujourd’hui dominante.

En avril 2016 soutenez Touraterre dans la réalisation d’un workshop de dessin et de construction.

Un mois « made in Jamaica » sur le thème de l'Architecture, ponctué de cours de danses et de rythmes! Ambiances de chantier assuré!! 

 

Les acteurs de ce projet autour de la construction en terre crue réunissent deux familles engagées pour la construction alternative: Melissa, King et leurs enfants, une famille canado-jamaïcaine et la famille Touraterre: architectes, ingénieurs, bâtisseurs et voyageurs! 

 

A3_visuel_2-1452174169

 

« WHY ? » 

 

Chaque année l’humanité consomme 6 milliards de m3 de béton, soit 1m3 par habitant et par an, sans réelle possibilité de recyclage. La production et le transport d’un m3 de béton nécessitent 100 l de pétrole. Sa mise en œuvre appauvrit le paysage mondial, les cultures constructives, et les rapports humains relatifs au monde de la construction.

Une alternative au tout béton est pourtant mise en œuvre depuis la nuit des temps: la terre.

Ce matériau de construction local ne demande pas ou peu de transport, pas de pétrole et est infiniment recyclable. Ecologique, il régule les températures et l’humidité des logements, offre souplesse et création tout en reposant sur le collectif et la bonne utilisation de nos ressources locales. Il est l’objet, depuis quelques années, de nombreuses innovations techniques.

 

Face aux enjeux environnementaux, culturels et socio-économiques de notre époque, la terre est un matériau de construction incontournable et irremplaçable mêlant savoir-faire, solidarité pendant le chantier et recherche esthétique. Aujourd’hui, même l’architecture de luxe se saisit de ce matériau.

 

Manifeste sur la construction en Terre

 

Tucson House, Rick Joy Architecture, Arizona

Marché en terre à Koudougou, Burkina Faso

A3_tucson_et_koudougou-1452870208

 

Touraterre, collectif d’architectes bâtisseurs, a l’ambition de promouvoir ce matériau écologique, moderne et accessible à tous pour élaborer ensemble des projets d’habitation destinés au plus grand nombre.

 

« HOW ? »

 

Nous rassemblons des compétences multiples permettant d’assurer le suivi d’un projet depuis sa phase de conception jusqu’à sa réalisation. Notre équipe, architectes, constructeurs professionnels, gestionnaires... s’est constituée au gré de nos chantiers/ateliers et des rencontres qu’ils génèrent. A travers nos chantiers itinérants, notre objectif est d’échanger des savoir-faire et des connaissances. Notre désir est de promouvoir une vision architecturale écologique, responsable, esthétique et heureuse.

 

Explorez nos architectures ici sur touraterre.com

 

A3_touraterre_chantier_dessin-1452523407

 

« WHAT ? »

 

L’objectif de ce workshop est de partager vision et savoir faire sur la construction en terre dans cette région des Antilles.Touraterre propose d’organiser, dessiner et construire une lodge en terre crue pour soutenir la démarche de projet de Melissa et King.

 

Organisé sur leur lieu de vie, ce projet d'architecture sera aussi pluridisciplinaire, ponctué de cours de danse et d'ouverture vers la culture jamaïcaine. L'objectif est de créer et d’échanger avec les étudiants de la Caribbean School of Architecture, University of Technology, Kingston, Jamaica.

Ce projet en Jamaïque a été imaginé en collaboration avec :

- L’Office du tourisme Jamaïcain qui cherche à développer un tourisme plus intègre et plus respectueux des hommes et des paysages de l’île.

- L’école d’architecture des Caraïbes, située à Kingston, avec qui nous échangeons et travaillons.

- L’Ordre des architectes jamaïcains, qui diffusera l’appel à participation localement.

- CRAterre ENSAG, le laboratoire de Grenoble sur la recherche terre

- La chaire UNESCO pour les Architectures de terreLogo_chaire_unesco_architecture_de_terre-1453385157

 

 

Touraterre et la démarche terre 

L’architecture de terre nous parle de territoire, d’argile et de gestes. Les îles, territoires insulaires, sont économiquement plus fragiles et dépendent principalement des importations. Elles sont d’autant plus concernées par la pertinence d’une ressource locale pour bâtir.

Dans les Caraïbes la terre a toujours été utilisée, notamment dans la construction des premières maisons créoles. Son utilisation se limite souvent à une architecture populaire, mais leur pertinence semble justifiée dans un pays où les terres sont de bonne composition et ou le confort d’été est un sujet principal.

 

Anna Herringer, Chantier participatif d'une école en terre crue et bambou au Bangladesh

A3_anna_herringer-1452870272

 

Danse & Architecture en Jamaïque 

 

"La musique, aussi immatérielle qu’elle soit, peut imposer sa densité et

son espace. De tous les arts, c’est ce qu’il y a de plus proche de l’architecture".  Renzo Piano

 

Il s’agit du premier atelier d’architecture que l’association Touraterre organise à l’étranger. L’association, soucieuse d’une architecture locale, a jusqu’à présent essentiellement travaillé sur le territoire provençal (sud-est de la France). A travers cette exploration de l'architecture en territoire lointain, nous envisageons cet atelier comme un véritable partage entre deux cultures très différentes. Ainsi nous souhaitons travailler l’espace architectural, mais aussi l’espace « dansé ». Car si en France des gens se mobilisent pour faire renaitre des cultures constructives anciennes, en Jamaïque aujourd’hui une grande partie de l’héritage culturel musical renait aujourd’hui avec le « dancehall ». 

 

Le "dancehall" est un mouvement de musique et de danse contemporain, mélange de Hip-Hop, Jazz, Reggae et de danses africaines. Il est originaire de l'île et connaît un succès retentissant aujourd’hui dans le monde. Romain Cruse, dans « Les territorialisations du dancehall jamaïcain. » précise :

 

« L'espace du dancehall jamaïcain est profondément multidimensionnel. Ceci tient d'abord à la polysémie du terme : le dancehall désigne en effet à la fois l'espace physique où se tiennent les « danses » - littéralement le hall de danse -, mais c'est aussi l'espace sonore qui occupe cet espace physique, qui l'emplit et qui lui donne corps.» http://echogeo.revues.org/11737

 

Le déroulement de l’atelier intègrera une pratique quotidienne de danse avec des professionnels locaux. La question de l’appropriation de l’espace architectural pouvant se poser à travers le prisme de celui qui existe actuellement dans la culture du «dancehall». 

Chorégraphie de Dancehall par A NI MAL

 

Sessions de dancehall 

A3_dancehall-1452870285

 

Guest house au jardin d'Eden

Ce projet est donc celui d’un lieu de vie, situé sur les hauteurs de Montego Bay, deuxième ville du pays et capitale touristique. Il s’agit d’un projet de guest houses éco responsables, bâtis en matériaux naturels au sein d’un terrain cultivé en bio.

 

Ce projet se veut alternatif dans un pays où la seconde économie de l’île est celle du tourisme.

L’essentiel des constructions modernes en Jamaïque s’intègrent peu à l’environnement naturel et face aux contraintes sismiques et climatiques, la pensée actuelle dominante se tourne vers une architecture de béton d'inspiration occidentale. Pourtant, comme aux Bangladesh, en Inde, en Iran, en Haiti et au Japon, des techniques de construction antisismique en terre existent.

 

Hutte traditionelle, et architecture contemporaine jamaïcaine. 

Jamaique_hut_et_concrete-1452870303

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Touraterre se joint au projet de Melissa et King, pour mettre en place la conception et le chantier de la première lodge de leur projet. Il s’agit d’un petit volume, une quinzaine de m2 pouvant abriter un lit et des sanitaires. La construction utilisera au maximum les matériaux présents sur le site : terre, bois, végétaux. Des techniques de construction modernes pourront être proposées, afin de rendre encore plus pertinent pour les habitants de l’île, le travail avec la terre et les matériaux naturels 

 

Un projet de court-métrage et de portfolio du projet sera réalisé et diffusé sur place afin de promouvoir la construction en terre et assurer un support à la transmission des savoirs faire et matériaux locaux misent en oeuvre.

 

Touraterre est une petite association, subventionnée par la région PACA à hauteur de 6000€ par an, votre participation à ce projet nous serait une aide considérable pour mener à bien ce projet d'atelier terre outre-mer. 

 

Les fonds récoltés permettront:

 

2000€  Compléter le très petit budget alloué au projet (Melissa et King ont un budget de 3000 dollars actuellement pour l’achat de matériaux de construction comme le bois de charpente, la couverture ou les installations sanitaires).

 

1000€ seront destinés à développer de véritables outils en vue de la diffusion des savoir faire. 

- impression et large diffusion sur place, d'un "manuel du constructeur terre", book du projet et des techniques misent en oeuvre.

- réalisation d'un court métrage de l'expérience terre et de son espace dansé sur chantier!

 

1000€ Défrayer une partie de l’équipe des Ateliers Touraterre pour le voyage en Jamaïque.

 

Total de la collecte= 4000 €

 

Et si on dépasse l'objectif de la collecte?

Tous les bénéfices permettront de pouvoir aider les Ateliers Touraterre en cas d’imprévu pendant cet incroyable projet et ainsi d'assurer le déroulement d'un chantier innovant, sûr, propre et respectueux. Photographies du site Eden District, Anchovy, Jamaica

 

Site du projet, Anchovy, JamaicaA3_site_melissa_-1452870529

 

En espérant vous rencontrer lors d'un atelier Touraterre, et vous faire partager notre expérience,

MERCI 

 

Melissa, King Shadrock, Adrien, Elodie, Yannick, Nico, Alex, Amandine

et toute l'équipe Touraterre

 

 

 

 

Thumb_avatar_amandine.desveaux-1452179726
Touraterrienne

Amandine Désveaux, touraterrienne depuis 2011. Architecte engagée depuis des années dans la diffusion de l'architecture de terre, j'ai travaillé en Afrique, dans les Caraïbes et en Provence sur ces techniques de construction alternatives. Je m'investie désormais pleinement dans l'association Touraterre afin de promouvoir ces méthodes de construction à... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
cool comme projet! A bientôt Marine (souvenir d'une rencontre en bateau stop il y a quelques années...!)
Thumb_default
je ne pense pas pouvoir vous rejoindre, mais je vous soutiens (un peu) j'espère que le workshop en Corse s'est bien passé - amitiés - ak
Thumb_default
De la part de ta grand mère maternelle