Prends part à un projet architectural innovant !

Large_pers6_avec_nom-1458054219-1458054245

Présentation détaillée du projet

12674320_742287945908745_2146385123_n1-1458055437

 

Qui sommes-nous ?

 

Nous sommes deux étudiantes actuellement en troisième année de Licence à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris - Val de seine. C'est dans le cadre de notre formation et avec l'appui du FABLAB de notre école que nous vous présentons ce projet. Nous nous intéressons depuis plusieurs mois aux nouvelles technologies et leurs apports dans le domaine de l'architecture. Nous cherchons avec cette expérimentation, à travailler dans, et avec le territoire.

 

 

Plan_masse-1457983477

 

 

Notre projet

 

Notre projet se déroule dans la ville de Ault en Picardie, une ville culturelle, avec un paysage à couper le souffle ! Elle est depuis 1850 une station balnéaire qui perd aujourd'hui néanmoins de son attractivité. Son économie est fondée sur le tourisme, une activité en déclin qui pousse la ville dans un engrenage de crise économique. Malgré sont statut de station balnéaire, Ault ne comporte pas de réel aménagement urbain au niveau de la plage, le premier lieu pourtant fréquenté par les touristes. 

 

Notre objectif est de mettre en avant la plage d'Onival et de lui redonner son statut de pôle touristique incontournable de la région. Il s'agit de donner une image innovante à la ville par la conception architecturale. De fait, cela permettra d'attirer plus de touristes afin de redynamiser l'économie de la ville tout en respectant l'image du paysage et l'environnement. 

 

Le point central du projet est la création de nouvelles cabines de plage. Ces dernières seront un point de départ vers le réaménagement complet de la place. Cette "micro" ou "nano" intervention devra, dans sa conception répondre à des enjeux majeurs urbains, économiques et sociaux. 

 

L'arrivée de nouvelles cabines de plage amène à une mutation de l'environnement, vers le développement du tourisme et ainsi de l'économie. C'est le pari d'un projet nanotouristique qui agit comme de "l'acuponcture architecturale" : c'est une intervention à petite échelle qui répond à des enjeux beaucoup plus globaux à travers plusieurs points stratégiques : 

 

- Renouveler l'image du paysage

- Développer l'économie touristique locale

- Créer un projet répondant aux besoins sociaux

- Développer un projet responsable 

 

 

Cabine_2-1457983756

 

 

Les cabines de plage

 

Les cabines sont situées dans une circulation publique les desservant. Ici, tout le monde peut circuler en admirant la plage à travers la structure qui la constitue. Des assises longent l'avant de la structure et constituent à l'arrière des rangements types "casiers" accessibles au grand public pour une après-midi à la plage. 

 

Les cabines sont fabriquées en bois et en toile. Un système permet d'attacher la toile créant l'habitacle aux armatures en bois et de la détacher facilement. Ainsi, la toile devient transportable dans un sac et installable lorsque l'utilisateur souhaite constituer sa cabine. A l'intérieur, on y trouve des rangements.    Lorsque la cabine n'est pas positionnée l'espace devient un lieu public où l'on peut afficher des choses.   En hiver, la structure est protégée intégralement par une toile. Ainsi, la structure est adaptable en fonction des saisons et est continuellement accessible. En Été, l'ouverture permet d'avoir un large panorama vers la plage, tout en se rendant à sa cabine.    Un espace est destiné à l'affichage d'actualités touristiques et urbaines. Chacun pourra venir y mettre affiches, annonces, etc... L'office de tourisme peut également réserver ce lieu pour y communiquer les nouveautés de la ville et des alentours, ainsi que les événements y tenant lieu. 

 

La structure est transparente. Le paysage est ainsi mis en valeur. Cela crée également une ambiguïté entre espace intérieur et espace extérieur et permet au visiteur d'avoir toujours l'oeil tourné vers la mer. 

 

 

Screen_shot_2016-03-14_at_8.34.11_pm-1457984074

 

L'ensemble de la conception a été réalisé dans une homogénéité structurelle. Les éléments horizontaux en bois rappellent une architecture vernaculaire et organique pour que l'image de la place soit à l'image du paysage naturel qui est l'élément fondamental et le plus attractif de la ville. De plus, leur agencement fait l'effet d'une émergence du sol des constructions qui se répondent les unes autres autres. 

 

À quoi servira la collecte ?

Screen_shot_2016-03-14_at_8.35.01_pm-1457984257

 

Notre projet est avant tout un projet expérimental visant à produire un prototype architectural constructible par le biais de nouvelles technologies de l'architecture encore peu développées dans les écoles d'architecture françaises. 

 

Dans un premier temps, le prototype a été étudié dans un soucie de respect de l'environnement dans lequel il s'implante. De fait, sa forme est aérodynamique pour parer aux efforts du vent et sa structure est constituée de façon à résister dans le milieu dans lequel elle se trouve. 

 

Construire ce prototype, c'est construire un modèle architectural innovant, fabriqué avec de nouvelles méthodes constructives et modélisé grâce à de nouveaux programmes informatiques comme grasshopper et ses plug-in, encore aujourd'hui en développement. C'est donc dans un cadre expérimental que la construction sera établie. 

 

La collecte réalisée sur kisskissbankbank.com nous servira à réaliser, en amont de la construction  du modèle final, les maquettes et expérimentations nécessaires. En effet pour construire un modèle répondant parfaitement aux enjeux naturels, sociaux et économiques qui lui sont soumis, nous devons d’abord travailler en maquette, à des échelles réduites. Chacune de ces maquettes résulteront des évolutions du projet en fonction des conseils de nos enseignants et de ceux de spécialistes liés aux matériau bois. De plus, les maquettes seront seront exposées à des tests nous permettant d’évaluer son aspect structurel. Après avoir établi un calendrier prévisionnel précis détaillant les étapes de conception du projet, nous avons décidé de réaliser 4 maquettes. Deux de d'entres-elles seront réalisées en carton et fabriquées grâce à une découpe laser. La troisième faite à une échelle plus importante sera réalisée en mousse et la dernière à une taille se rapprochant de l’échelle 1:1, en bois. Ces deux dernières maquettes vont être découpées grâce à une machine de découpe CNC, ce qui est encore très rarement réalisé dans le cadre scolaire en France. Nous allons donc devoir être formées à l’utilisation de cette machine qui est en dehors de notre école. 

 

Descriptif du budget : 

 

Maquette 1 : 

 

- Planches de carton bois 1000x700mm : 100 €

 

Maquette 2 : 

 

- Planches de carton bois 1000x700mm : 150 €

 

Maquette 3 : 

 

- Carton mousse 1000x700mm : 200 €

 

Maquette 4 : 

 

- Panneaux de bois 1250x2500mm : 325 €

- Toile sur mesure : 125 €

 

Autres ( Accroches, vis, colle, cutter... ) : 50 €

 

 L'ensemble de la collecte sera reversé sur le compte personnel de Marion Cragnolini qui se porte garante de la somme.

 

  A savoir, la collecte ne représente qu'une partie du budget total s'élevant à un prix de 7 000 euros pour la construction complète du prototype à l'échelle 1:1 avec les matériaux adaptés.

 

 

 

 

Calendrier prévisionnel :

 

Calendrier_pr_visionnel_15_03_-_copie-1458061301

 

Thumb_screen_shot_2016-03-14_at_10.05.28_pm-1457989569
marion.cragnolini

Nous, Constance Luisi et Marion Cragnolini, sommes deux étudiantes en troisième année de licence à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris - Val de Seine (ENSAPVS). Depuis quelques mois, nous nous intéressons aux nouvelles technologies de l'architecture et plus particulièrement à l'architecture paramétrique fondée sur l'utilisation de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
De la part de la Casa Luisi!
Thumb_default
VIVE LA PLAGE ! Bonne chance pour ce projet.
Thumb_default
bonne chance pour votre projet