L'école de danse DON SEN FOLO a besoin de voir ses travaux finis pour devenir un véritable lieu de création, de formation, et de diffusion.

Large_couv

Présentation détaillée du projet

Le danseur-chorégraphe Lassina Kone a créé l'association Don Sen Folo en 2010 et fondé une école en 2012 pour la promotion de la danse africaine traditionnelle et contemporaine à Bamako, dans le quartier populaire de Kalaban Coro. Cette infrastructure est la seule dans ce quartier. Il existe très peu de lieux culturels à Bamako, à fortiori au Mali, et beaucoup ne sont dédiés majoritairement qu’à la diffusion ou ne laissent qu'une part minime, voire inexistante, à la danse contemporaine.

La réalisation d'un tel centre à Kalaban Coro tend vers la démocratisation de la pratique de la danse contemporaine.

 

 

Aujourd'hui les premières fondations de l'école sont faites (une dalle en béton est coulée, les 7 piliers du bâtiment sont posés, l'armature métallique de la toiture est posée) mais l'association n'a pas de fonds pour achever les travaux...

Seule une poignée d'élèves du Conservatoire de Bamako viennent 3 fois par semaine prendre des cours avec Lassina Kone, en fin de journée, quand le soleil ne brûle plus la dalle de béton qui n'est pas abritée, puisqu'il n'y a pas de toit...

 

1

 

L'association Don Sen Folo collabore avec la compagnie Erébé Kouliballets de Rennes (France) sur l'organisation de stages. Elle est aussi en cours d'inscription au projet Kotèso, collectif d'artistes et de structures artistiques maliennes qui veut se donner les moyens de participer au relèvement culturel du pays. Des projets sont en cours...

 

3

 

2

 

L'école a besoin de voir ses travaux finis pour développer ses activités.

Les jeunes du quartier pourront y apprendre la danse contemporaine mais aussi traditionnelle. Ils y trouveront un lieu de rencontre pour s'initier et prendre des cours.

Par ailleurs, les danseurs plus confirmés de Bamako y trouveront un lieu de répétitions afin de se perfectionner et travailler leur technicité. Ce lieu fera donc la part belle aux échanges, au dialogue, et sera le point de nombreuses coopérations ou projets communs entre différents danseurs venant d'horizons artistiques divers.

 

Au delà d'être un lieu de formation, l'école sera aussi un point de diffusion ou les jeunes du quartier ainsi que les danseurs pourront présenter au public leur travail. Ainsi, ce projet aura des répercutions sur tout Kalaban Coro où les habitants pourront venir voir les spectacles proposés, dans le but de les sensibiliser à l'art et la culture (conférences, stages, résidences, spectacles, etc.).

Don Sen Folo espère que ce projet donne envie aux jeunes du quartier, et au-delà, de s'investir dans le milieu associatif et culturel pour développer d'autres lieux d'échanges et de rencontres artistiques.

À quoi servira la collecte ?

L'association Don Sen Folo a besoin d'un budget minimum de 3000€ pour effectuer les travaux...

 

Dont voici le détail :

 

- la toiture (8 mètres X 10 mètres - en tôle ondulée recouverte de paille) = 850€ de matériaux

- le cloisonnement du bâtiment = 650€ de matériaux

- le crépissage = 200€ de matériaux

- le terrassement de la scène et la pose d'un sol approprié à la danse = 450€ de matériaux

- l'installation de l'électricité = 600€ de matériaux

- la décoration de l’espace (peinture) = 100€ de matériaux

- l’aménagement d’un bloc sanitaire. = 100€ de matériaux

- Divers : petit matériel, fournitures = 50€

 

Ces chiffres sont calculés au minimum, sans la main d'œuvre ni la supervision des travaux.

 

Les premières fondations ont été financées par le programme "Coup de Pouce" de l'association Jant-Bi (de l'Ecole des Sables de Toubab Dialaw).

 

4

 

Une fois les travaux terminés...

 

Concrètement, les résultats et les impacts attendus sont :

 

- l'apparition de nouveaux talents

- la possibilité de signatures de "contrats professionnels" pour les artistes

- le rayonnement de la création locale et africaine

- des échanges possibles à travers des ateliers de résidence de création chorégraphique

- la professionnalisation du domaine à travers diverses formations thématiques

- l'existence d’un centre de formation, de diffusion et d’échanges interculturels de qualité

- la participation à la formation de la relève dans le domaine du spectacle vivant

- la participation à la promotion de la diversité culturelle

- la disponibilité d’un centre d’expression culturelle adéquate ouvert à tous

- laccès à Internet pour les populations de Kalaban Coro en particulier

- des loisirs sains et éducatifs

- l'affirmation identitaire dans la diversité culturelle

- la participation au renforcement de la cohésion sociale dans ce quartier de Bamako

- l'opportunité d’emplois offerte aux jeunes de Kalaban Coro

- des échanges interculturels et des rencontres entre les générations

- une ouverture sur le Monde.

 

Logoweb-1412671291

 

 

Thumb_logo_carre
DonSenFolo

Lassina Kone est né le 12 août 1986 à Bamako (Mali). Il s’est formé au sein de la troupe Don du Centre ATD de Karim Togola à Bamako, au CDC de Ouagadougou, à l’Ecole des Sables au Sénégal et au Ballet National du Mali. Il a créé l’association Don Sen Folo en 2010 pour promouvoir la danse traditionnelle et contemporaine africaine. Et il a fondé l’école... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_logo_carre
Merci Helyett! Je lui fais part de votre message... On vous tiendra au courant de l'inauguration. Merci de votre soutien!
Thumb_default
Hello Donkelas, tu es tout prêt du but, courage ! J'ai partagé le lien sur ma page Facebook , cela pourra peut-être t'aider. ton inauguration est pour quand ? Miss Helyett
Thumb_logo_carre
Merci beaucoup Ghyslaine. Merci de votre grand soutien!