Aidez-nous à promouvoir l'écotourisme en Amérique Centrale.

Large_ecotour-1455487811-1455487871

Présentation détaillée du projet

 

Capture1-1456141239

 

-Une alliance entre Centro-Américains et une ONG française

-Un ecotour au Salvador, au Guatemala, et si l'objectif est atteint au Nicaragua... et peut-être même au Costa Rica et au Panama

-Une mission éducative

-Une mise en valeur des beautés sauvages de la région.

-Des reportages ayant comme thèmes l'organisation communautaire, les problèmes environnementaux et la façon dont les locaux s'organisent afin de les affronter et la vie sauvage

-Un photoreportage

-Participation active à l'initiative « Nous vous donnons la parole », l'objectif est la publication d'articles et de vidéos réalisées par des Centro-Américains et d'assurer leur suivi en les traduisant en français et dans d'autres langues.

 

Les valeurs du projet: solidarité, alliances, transfert de technologies et soutien mutuel.

 

Capture2-1456144938

Capture3-1456145107

Capture4-1456145199

 

Capture5-1456145260

 

Capture6-1456145307

 

Capture7-1456145438

Los_heroes_juventudes_salvadore_as-1456145489

 

 

El Salvador est un pays d'un grand potentiel pour la conservation biologique. Toutefois, il détient aussi un des plus hauts taux de déforestation au monde. Ce problème de perte de couvert forestier s'étend à toute l'Amérique centrale, la région du monde proportionnellement la plus déboisée.

 

Reforestando Centroamerica, (RefCA), apparaît en réaction à ce problème en menant une campagne pour reforester le Guatemala du nom de Reforestando Guatemaya. À présent, cette initiative s'est étendue à d'autres pays d'Amérique Centrale. En tant que Reforestando El Salvador, (Reforester El Salvador), nous faisons partie de ce vaste réseau de volontaires unis dans le but de couvrir d'arbres l'Amérique centrale. Nous avons l'expérience et un réseau solidaire prêt à offrir une belle tournée écotouristique au travers de l'Amérique Centrale à ces grimpeurs de San Miguelito ainsi qu'à l'équipe de Nature et Solidarité.

 

Grâce à l'apport initiale de Nature et Solidarité, une partie du voyage est déjà assurée... Nous assurerons l'hébergement pendant cette visite des représentants de l'ONG française et des Grimpeurs de l'Impossible.

 

Nous leur montrerons comment les gens s'organisent pour répondre à leurs problèmes socio-environnementaux. Cela fournira la matière pour les reportages.

 

Il nous manque encore 2 100 euros pour que les Grimpeurs de l'Impossible puissent avoir l'expérience de leur vie.

 

Capture8-1456147010

 

En tant que Centro-Américains, nous sommes très préoccupés par la déforestation. Nous sommes à la recherche d'alternatives à l'abattage des arbres. En découvrant la grimpe d'arbres lors de la réalisation d'El Imposible 2015 nous avons vu un avenir à cette activité.

 

La grimpe des arbres est une activité qui offre de nombreux débouchés aussi bien éco-touristiques que pour la réalisation d'animations et de spectacles. Elle a également l'avantage d'être un outil novateur pour la recherche scientifique en forêts tropicales.

 

La grimpe d'arbres permet de générer des revenus. C'est de plus bien amusant, ce qui n'est pas un luxe compte tenu des conditions de vie difficiles de beaucoup de Centro-Américains. 

 

 

En tant que campagne de reforestation, le développement d'une activité telle que la grimpe d'arbres qui met l'accent sur la mise en valeur des ressources forestières, nous a semblé être une grande idée. Voir que l'on offre à de jeunes Salvadoriens une opportunité, un grand espoir

 

Capture9-1456146579

 

-Les grimpeurs d'arbres de San Miguelito auront la possibilité d'entrer en contact avec nos partenaires Centro-Américains.

 

-Ils auront comme nouvelle expérience d'utiliser la grimpe d'arbres dans un contexte scientifique. Une grande aventure si on considère que plusieurs d'entre eux ont découvert il y a peu la capitale de leur pays lors d'événements grimpe d'arbres.

 

Que de nouveautés pour ces jeunes qui n'ont jamais quitté leur pays!

 

Si l'objectif de 2 100 euros est atteint, nous irons également au Nicaragua. Ils séjourneront une semaine sur l'île d'Ometepe, une île formée par deux volcans au milieu du plus grand lac d'eau douce d’Amérique Centrale. Une beauté incluse dans la Réserve de Biosphère où ils seront reçus par AMOJO, l'une des organisations partenaires de Reforestando Centroamérica.

 

 

 

 

L'ecotour les Grimpeurs de l'Impossible: une œuvre collective.

 

-Nature et Solidarité a créé le projet et finance la virée au Salvador et au Guatemala. L'asso sera présente lors de toutes les phases du projet. Elle appuiera la communication et donnera du suivi avec des formations, des traductions, des photos, des vidéos et des articles.

 

-ADECOSAM aide les Grimpeurs de l'Impossible à s'organiser afin qu'ils soient prêts pour le départ.

 

-Nous, Reforestando El Salvador, les aiderons à chaque étape et nous leur ferons bénéficier de notre réseau.

 

-Les différentes organisations formant Reforestando Centroamérica apporteront leur contribution avec le transport, le logement en plus de nous montrer leurs plus beaux sites naturelles.

 

Elles sont nombreuses les entités qui appuient ce projet. Difficile de toutes les citer. Nous savons déjà que nous pouvons compter sur Fauna Silvestre de El Salvador (Faune Sauvage du Salvador). Nous avons déjà collaboré avec ce groupe pour organiser un événement de grimpe d'arbres dans l'Ecoparque El Espino.

 

L'association Alecu qui est gestionnaire de l'Aire Naturelle Protégée San Andrés, est une autre entité à participer à l'ecotour. Elle permettra la tenue d'un autre événement de grimpe d'arbres comme celui qui a eu lieu en 2015.

 

Capture10-1455474984

 

Bénéfices attendus

 

Avant de parler de choses plus sérieuses... nous espérons que nos grimpeurs s’amuseront et profiteront pour se faire de nouveaux amis, qu'ils découvriront les beautés sauvages d'Amérique Centrale en commençant par leur propre pays. Nous espérons que les Grimpeurs de l'Impossible reviendront avec de nouvelles idées pour un tourisme durable. Qu'ils s'amusent, bien sûr, mais que ce voyage leur serve à eux et à la communauté de San Miguelito.

 

 

Si nous atteignons l'objectif de 2 100 euros, les Grimpeurs de l'Impossible aurons visité El Salvador, le Guatemala et le Nicaragua. Nous savons que nous pouvons compter sur le soutien de Reforestando Centroamérica pour le logement et une partie des déplacements dans chaque pays de la campagne de reforestation. Ce ne sera pourtant pas suffisant pour emmener nos grimpeurs jusqu'au Costa Rica, voir au Panama où nous aimerions qu'ils découvrent le WWOOFING. Un type de tourisme basé sur le volontariat qui est presque inexistant au Salvador.

 

C'est pourquoi, en plus de la collecte de dons, nous demandons le soutien de tous ceux qui pourraient nous aider pour le transport, organiser des événements et la nourriture des grimpeurs.

 

 

La philosophie de Nature et Solidarité

 

Nature et Solidarité a parmi ses missions le transfert de technologie et la mise en valeur des activités en faveur de l'éducation et de l'environnement. L'asso partage ses connaissances, mais elle apprend aussi de notre expérience. Elle recherche toujours dans ses projets échange et autonomie.

 

Sa philosophie est d'apprendre à pêcher plutôt que de donner du poisson. L'ecotour est son idée, mais l'asso a voulu que nous nous chargions de la collecte de fond. Apprendre à utiliser ce type de plate-forme est une grande opportunité pour notre programme de reforestation. C'est l'autonomie. En échange nous lui apportons notre réseau. C'est l'échange.

 

Une alliance inédite entre la France et l'Amérique Centrale.

 

 

Transfert de technologie : gagner en autonomie

 

Les Grimpeurs de l'Impossible seront avec nous lors de chaque étape. Ils apprendront ainsi a reproduire l'initiative par eux-mêmes. Ils auront l'opportunité de s'exercer à communiquer et à utiliser leur image pour gagner en popularité. Ce sera aussi pour eux l'occasion de grimper dans différents pays lors d'événements aussi bien axés sur le loisir que la recherche scientifique. Nous ferons en sorte qu'ils apprennent de cette manière à développer l'écotourisme dans leur village.

 

Ce projet a de l'avenir. La première étape est de réussir cette collecte de dons.

 

Capture10-1456180008

 

À quoi servira la collecte ?

Il nous manque 2100 euros pour emmener les Grimpeurs de l'Impossible au Nicaragua :

 

Nourriture et logement : 600

Transport : 900

Prise d'images : 600

 

 

Le montant de la collecte est de loin inférieur aux frais réels. C'est dû :

- à l'apport initial de Nature et Solidarité qui couvre la nourriture et le transport des grimpeurs au Salvador et au Guatemala

- à l'appui logistique de RefCa qui couvre une partie des frais de logement, d'organisation et de transport

- à l'appui logistique de nombreux autres acteurs (amis, Centroaméricains désireux de nous aider).

 

 

On peut citer d'autres apports de l'ONG française :

- frais d'organisation

- 3 billets d'avion pour faire venir l'équipe de Nature et Solidarité

- achat de matériel photo/vidéo

- nourriture, logement et transport de l'équipe de Nature et Solidarité

- traductions

- écriture d'articles

- site web

- communication

 

Si nous dépassons l'objectif, nous pourrons emmener nos grimpeurs au Costa Rica et peut-être même jusqu'au Panama. Mais il existe une autre manière de prolonger leur voyage...

En apportant :

- de la nourriture trois fois par jour pour les trois grimpeurs

- le transport du Nicaragua jusqu'au Costa Rica, du Costa Rica jusqu'au Panama

- le logement

 

Thumb_logo-refca-1455550992
REFCA

Je m'appelle Hugo Benítez, activiste, universitaire, cycliste, passionné d'informatique et précurseur de la culture du software libre au Salvador. Je participe au volontariat vert depuis près de sept ans. Je suis membre d'un mouvement régional : Reforestando Centroamérica. Ca fait plus de cinq ans qu'il œuvre à la protection de l'environnement, au... Voir la suite