M'aider, m'aider, à financer mon prochain recueil de poésie, et faire en sorte que mes tentatives, sur papier vivent.

Large_et_si_un_jour...

Présentation détaillée du projet

 Pour adhérer à mon projet, il faut sortir son porte-monnaie, pour m'obliger à faire des progrès.

C'est votre mission, plus qu'une histoire de pognon. J'essaye tout seul depuis si longtemps qu'en se tendant la main, fleurira-t-elle peut-être la poésie de printemps ?

Ce bouquin, c'est en gros le contre la montre d'un poème par semaine sur les réseaux sociaux en attendant des like de mon talent depuis octobre 2012 jusqu'à maintenant avec des corrections sans cesse qui apparaissent.  Cela sera mon quatrième recueils et mon deuxième chez mon éditeur favori : Les plumes d'Ocris

Les médias, les maisons d'éditions, ne croient pas à la réussite financière des projets autour de la poésie, c'est donc pour cela que je fais appel à vous pour qu’ensemble nous menions à bien ce projet. J'écris depuis si longtemps sans me prendre au sérieux que je vais finir par devenir vieux !

 

Le mieux c'est que je vous livre, avant le livre, quelques extraits !

 

Croche-pieds

 

De cette mélancolie

qui monte en fumée

dans un matin meurtri

par son triste passé.

 

De ses drames causés

qu'on a perdus de vue

et qui viennent narguer

le présent révolu.

 

De cette mémoire grise

qui se divise en nous

comme une terre promise

qui fait mal aux genoux.

 

De ces croche-pieds

aux futurs souvenirs

qu'il nous faut oublier

pour à nouveau construire.

 

De cette balance à tares

qu'on doit équilibrer

pour que brille l'espoir

d'un jour se retrouver.

 

De ces belles illusions

qu'on fait semblant d'aimer

malgré son opinion

qui voudrait renoncer.

 

Il faut traîner cela

dans un si lourd chariot

pour s'affranchir de soi

et ouvrir le rideau.

 

 

        Mélodie        

 

Toujours le même morceau

jusqu'à ce que je m'en lasse

pour  caresser le do

d’un air plein d’audaces.

 

Porté par une chanson

qui soulève mes pas

en perdant la raison,

je l'épouse cent fois.

 

Elle creuse un sillon

dans tous mes souvenirs

afin que nous semions

un grand champ de soupirs.

 

La venue d'une suivante

me fera l'oublier

comme la précédente

que j'aime retrouver.

 

 

Les efforts.

 

Je suis parti ce soir

Sortir mon chien

Mort depuis dix ans

Une nuit de brouillard

Qui se laissait aller.

 

J’ai descendu les poubelles

Sans jamais trouver

La benne,

Pour les jeter.

 

Je suis allé chercher

Notre courrier

Un dimanche matin

Dans la boite aux lettres,

En oubliant sa clef.

 

J’ai voulu prendre l’air

Avec une trouée de lune

Sur ma pierre 

À gauche du lampadaire.

 

Vous avez un problème

Avec les poètes

Qui vont chercher

Des allumettes !

 

Et puis ma laisse M’a ramené

Dans mon blouson froissé.

 

 

 

Carapaces

 

Faut pas trop faire le malin,

dire qu’on sera sur les barricades

face aux chemises noires.

Jurer fidélité devant des témoins,

et bouffer son serment dans un courant d'air.

Faut pas trop faire le malin.

Parler d’éducation en donnant des leçons,

se prendre pour un exemple dans un costume de moins en moins ample.

S’imaginer des carapaces, en faisant du théâtre alors qu'au fond on craque. 

Faut pas trop faire le malin quand on suit le chemin du pouvoir et ses accidents de mémoire.

A trop faire le malin, il en devint malsain !

 

 

PS : Ma sollicitation est aussi un petit clin d’œil à Kiss Kiss Bank Bank, pour qu'elle ajoute l'onglet "poésie" qui manque à "l'édition".

 

 

 

 

Photo couverture de notre recueil : mars 2014

 

Couv_provisoire_1ere

 

 

 

 

 

 

 

Séance de dédicaces  Pour: "Le pire n'arrive jamais" Maison de la presse Confolens (Mai 2013)

 

IConfolens

 

Elles en ont parlé du dernier :

 

http://a392.idata.over-blog.com/1/10/54/32/CHRONIQUES/Le-pire-n-arrive-jamais.jpg

 

http://frenchwritersworldwide.com/book-of-the-month/le-pire-narrive-jamais

 

http://anouk60.blogspot.fr/2013/05/critique-du-recueil-de-poemes-le-pire.html

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à payer les frais d'édition, et quelques charges inhérentes à la diffusion de mon projet de recueil. Pour qu'ensemble nous rendions ma poésie plus accessible.

 

 

Quand on mire le budget d'un projet, on en sent la trame, les fondements, les coups de l’âme.

 

 

Sam_1388

 

Manager du groupe Iroko Percussions de 1999 à 2011, dans le cadre d'un de leurs concerts, ils m'ont laissé japper un texte qui figure dans le recueil Circonstances.

 

 

 

 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=bhBqTIvJpco

 

Num-riser0003

Je suis un poète vélo !

Thumb_5f_pvcv9
flayac.alain

Né le 23/06/1966 à Bergerac l’auteur réside actuellement à Rochechouart en Haute-Vienne . Originaire du Lot et Garonne, Ferrensac 144 habitants, élevé donc aux pruneaux, il y garde des racines profondes. Il s’est expatrié ensuite dans les années 70 en Limousin avec sa famille. Après des études de sciences économie jusqu’à la licence et quelques... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Comme disait Shakespeare : "L’oeil du poète, roulant dans un parfait délire, Va du ciel à la terre, et de la terre au ciel. Et quand l’imagination accouche Les formes de choses inconnues, la plume du poète En dessine les contours, et donne à ce qui n’est qu’un rien dans l’air Une demeure précise, et un nom." Tous mes encouragements pour réaliser ce projet poétique en espérant qu'il se réalisera et que tu continueras à nous en mettre plein les mirettes avec tes poèmes !
Thumb_default
toute ma sympathie au Poète au grand coeur qui gagne à être connu tout comme la musique des mots qu'il met en pages ! bises
Thumb_default
Allez, je te kiss kiss mon cpe ! Parce que je pense qu'il faut encourager les jeunes talents. Et les autres aussi... Parce que t'es rien qu'un mec qui gagne a être connu. Parce que tu arrêteras peut etre de beugler à chaque fois que tu passes devant le cdi. Parce que, et puis c'est tout !