Deborah Levi présente

êMe

Les émotions, lien intangible entre le visible et l'invisible, entre la réalité des vivants... et celle des morts.

Large_e_me-1415966348

Présentation détaillée du projet

Les émotions, lien intangible entre le visible et l'invisible, entre la réalité des vivants... et celle des morts, impalpable à la plupart d'entre nous. Une nuit Lucie est renversée par une voiture, elle meurt. Son fantôme reste parmi les vivants. Le Commandant Mourad, en charge de l'enquête, fait appel à une médium, Emma, qui rentre en contact avec Lucie. Ensemble, ils vont essayer de comprendre ce qui lui est arrivé et pourquoi elle est toujours là. Là où la madeleine de Proust le renvoie vers des souvenirs agréables de son enfance, les souvenirs de Lucie déconstruisent la chronologie de l'espace-temps, à la recherche de la vérité. Un court-métrage réalisé en auto-production participative par Deborah Levi. Avec Lucie Lucas, Cédric David, Deborah Levi, Mata Gabin, Tristan Petitgirard et Jeremy Lorca.

 

MAKING OFF 

 

 

 

 

 

Titre

 

 

AiMe

Aimée

Amie

ÂMe

 

Scénario & réalisation : Deborah Levi

Production : Deborah Levi, avec le soutien de Patrice Albanese et des kisskissbankers

Direction de production : Maud Berbille / Paul Iserentant

Durée : 20 minutes

Genre: Fiction

Support : HD

Calendrier -             

                Préparation : décembre -  février  2014

                Tournage : 27 février – 3 mars

                Post production : Avril – Juin 2014

 

PITCH

 

Un soir en rentrant chez elle, Lucie est percutée par une voiture qui prend aussitôt la fuite. Lucie est morte. Mais elle n'est pas partie. Sans comprendre ce qui lui arrive, elle reste parmi nous.

Le Commandant Mourad, chargé de l'enquête, travaille avec Emma une médium, qui va rentrer en contact avec Lucie. Grâce à eux, Lucie va bientôt apprendre l'identité de son assassin.

 

Img_8392_copie

Vlcsnap-2014-03-21-13h01m49s0

photos by Jean Eckian

 

 

ÊME

M comme une Main tendue.

M comme le lien vers autre chose.

M comme AIME

M comme ÂME.

M comme EMMA qui fait le lien entre le visible et l’invisible.

 

L'IDÉE

 

En réalisant êMe, je souhaite mettre en scène la continuité entre la vie et la mort et déconstruire la notion de temps linéaire, qui n'existe pas dans la réalité de nos mémoires.

Cette continuité est incarnée par Lucie, coincée dans son statut de fantôme sur terre qui va devoir confronter ses souvenirs grâce à sa mémoire et à l’aide d’Emma.

 

Perdre la vie et rester ici.

Qui peut dire ce qu’on pourrait ressentir en se sentant prisonnier d’un non-statut, d’en entre-deux, dépossédé de sa vie et incapable de disparaître ?

 

En parlant de la mort comme une continuité de l’existence et en en parlant dans le cadre réaliste et scientifique qu’est la scène de crime, je souhaite relier deux dimensions, celle du vivant, notre dimension du « réel », et celle du « non-vivant », la dimension du « non-visible » qui se présente comme une réalité altérée.

Dans cette relation, je souhaite ainsi délivrer un message d’espoir et de foi :

La foi d’un officier de police qui a tout vu et qui ne se fie plus qu’en ce qu’il ne voit pas, la foi d'une médium qui sait qu'elle peut aider les autres.

 

êMe c’est l’histoire de la vengeance de l'invisible qui règle toujours ses comptes.

C’est une histoire d'amour aussi, sans fin, de mon amour pour l’humanité.

Faire fi, le temps d’un récit, de la réalité et rêver à la possibilité de cette justice divine.

 

Deborah Levi

 

 

DISTRIBUTION

 

VIDÉO DE PRÉSENTATION DU PROJET PAR LES COMÉDIENS

 

 

 

LUCIE LUCAS joue le rôle de LUCIE

Impétueuse, sûre d’elle, LUCIE est une héroïne romantique. Sa mort violente, le fait qu'elle demeure en fantôme parmi les vivants, la mettent à la croisée des émotions, tanguant entre violence, peur et appel à l'aide.

186614_10

Lucie

Img_8593_copie

Vlcsnap-2014-03-21-12h35m52s201

 

photos by Jean Eckian

 

Connue grâce à son rôle dans la série télévisée CLEM, Lucie Lucas occupe à 23 ans son premier rôle principal aux côtés de Victoria Abril. Ayant commencé à jouer la comédie dès 9 ans sans jamais s'arrêter. Inscrite dans une agence de mannequins à l'adolescence, et après plusieurs apparitions au cinéma, Lucie Lucas interprète en 2009 le rôle de Sarah dans Le Missionnaire, avec Jean-Marie Bigard. Sur TF1, Clem fait un carton d'audience à chaque épisode. Dans êMe, Lucie Lucas apporte la fraîcheur et la sensibilité au drame de ce personnage qui se retrouve coincée entre deux mondes.

Lucie Lucas chez ARTMEDIA

Démo Vidéo Lucie Lucas

 

DEBORAH LEVI joue le rôle d'EMMA

Femme de conviction, instinctive, EMMA a la force nécessaire pour soutenir le rapport avec l'invisible, et la fragilité suffisante pour que cet invisible puisse l'imprimer. Son don de médium l'ayant longtemps fragilisée, Emma prend désormais le contrôle de sa vie et décide d'agir pour rendre son don et sa vie "utiles" à la vie des autres.

Emma_et_mourad1bis-1428577765

Vlcsnap-2014-03-21-12h53m56s45

Chambre_mame_

photos by Jean Eckian

 

Auteur et réalisatrice du projet êMe, Deborah Levi débute comme comédienne aux États-Unis. Actrice de théâtre, auteur et comédienne pour la télé, performeuse de One ou danseuse, Deborah sait allier les différentes formes artistiques. Lors d'un de ses tournages pour la télévision en 2013, elle sympathise avec l'actrice Lucie Lucas et lui propose d'interpréter le personnage homonyme dans son court-métrage êMe. Ce polar alliant drame, surnaturel et une pointe d'humour permet à Deborah de travailler un axe différent. Actuellement à l'affiche dans son seule en scène "une femmeS".

 

 

Extraits du One

Deborah Levi chez ALIAS TALENTS

 

CEDRIC DAVID est le COMMANDANT MOURAD

Commandant de police, MOURAD est un sceptique repenti. Homme juste, au tempérament calme et solide, il a un côté maladroit qui n’est pas dénué d’humour. Au contact d'Emma, Mourad a fini par accepter comme une réalité qu'on peut "parler" avec les morts. Face à ce qu'il considère comme une situation un poil trop rocambolesque pour son tempérament cartésien, il a la sagesse de ne jamais se prendre au sérieux. Son autorité naturelle obtient le respect de ses co- équipiers, parmi lesquels la lieutenant de police Marie-Pierre Essindi.

Ce_dric

Vlcsnap-2014-03-21-12h28m22s15

Emma_mourad_lucie

photos by Jean Eckian

 

 Formé par Moni Grégo au conservatoire de Sète, Cédric David collabore avec des artistes d'inspirations variées : Ludwig

Flaschen, Andreas Voutsinas, Georges Bigot et Clémentine Yelnick du Théâtre du soleil. Il interprète le premier rôle dans "Le président, sa femme et moi", écrit et mis en scène par Bernard Uzan à La Grande Comédie en 2011, aux côtés d'Alexandra Vandernoot, de Stéphane Slima et de Philippe Spiteri (150 représentations) puis reprend le rôle de Jaudouard dans "Les travaux et les jours" de Michel Vinaver sous la direction de Valérie Graille (Compagnie Italique), spectacle qui triomphe au Théâtre des Lucioles au Festival d'Avignon (édition 2012) et avec lequel il est actuellement en tournée (Scènes nationales).

 

Cédirc David chez l'agence DENIS PLANAT

Démo vidéo Cédric David

 

TRISTAN PETITGIRARD est RICHARD

RICHARD est un avocat spécialiste des affaires criminelles. Il vit avec Lucie depuis près de 2 ans. Il gagne très bien sa vie et s’est fait une place dans le cercle politique que beaucoup lui envient.

De tempérament ambitieux, il fait partie de ces hommes qui « iront loin ». Il est sincèrement épris de Lucie dont il aime le tempérament de feu autant que la spontanéité.

_dsc9166

Rc5a1871_copie

Vlcsnap-2014-03-21-12h59m32s84

photos by Jean Eckian

 

Tristan Petitgirard suit l’essentiel de sa formation à l’école Florent , au cours de Jean-Laurent Cochet et auprès de Jack Garfein. Très vite le théâtre fait appel à lui et il se produit sur les scènes parisiennes, jouant aux côtés de Jean-Pierre Cassel, Roland Giraud, Caroline Silhol, Henri Courseaux, Maaike Jansen, Philippe Magnan...

A la télévision, il joue entre autres sous la direction de Francis Girod, Alain Choquart, Nils Tavernier... Tristan est aussi auteur et metteur en scène. Il vient de recevoir le prix « nouvel auteur 2013 » de la fondation Bajen pour sa pièce «Rupture à domicile». Il est également le co-créateur et co- scénariste de la nouvelle série de France 3 « Origines ».

 

Tristan Petitgirard chez l'agence ADEQUAT

TRISTAN PETITGIRARD

 

 

 

MATA GABIN est la LIEUTENANT MARIE-PIERRE ESSINDI

La lieutenant de police MARIE-PIERRE ESSINDI, dite « MP » travaille sous les ordres du commandant Mourad depuis plusieurs années. De caractère fort, voire difficile, elle a appris à se tempérer au fil des années. Elle est ce qu’on appelle « une grande gueule » et quand elle ne dit pas ce qu’elle pense, ça se voit sur son visage. Loin de tout savoir sur les méthodes d’enquête de Mourad, elle ne voit pas d’un bon œil sa collaboration avec une consultante extérieure (Emma) dont elle ignore presque tout.

Capture_d_e_cran_2014-03-21_a__12.26.01

Vlcsnap-2014-03-21-12h31m22s0

photos by Jean Eckian

 

Mata Gabin fait ses débuts dans le film de Raoul Peck Lumumba en 2000, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran de François Dupeyron en 2003 qu’elle retrouvera en 2008 dans le film Aide-toi, le ciel t’aidera.

En 2009 elle est «Betty» écrit par Jean-Christophe Syriac, un seule en scène diffusé désormais sous le nom de Mata la Mytho. En 2011, elle commence une collaboration avec le musicien Franck Pétrel et fonde Les Cravates à Pois dans lequel elle écrit et chante ses propres textes.

En 2012, elle incarne le rôle de Lucie Dardenne, commissaire, dans la série «Deux flics sur les dock», aux cotés de Bruno Solo et Jean- Marc Barre. Mata est également dans le film de Laurent Firode «Par amour» sorti le 21 décembre en salles.

 

MATA GABIN

 

 

Groupe musical de Mata Gabin, LES CRAVATES À POIS

 

FLORENCE MONGE est MAMÉ

Mamé est la grand-mère de Lucie. Fragilisée par la mort soudaine et violente de sa petite-fille, sa santé s'en trouve amoindrie. 

 

Gcx95vpm6x

 

Florence commence à tourner il y a deux ans et demi après avoir rencontré Matthieu Ponchel qui tournait un court-métrage au sein de l'ESRA. Cette expérience formidable lui met le pied à l'étrier et depuis chaque rencontre est prétexte à un nouveau rôle, un nouveau tournage. 

 

FLORENCE MONGE

 

JEREMY LORCA est LE RABBIN JEREMIE

Jérémie est le frère ainé de Lucie. Jeune rabbin askhénaze, sa foi va lui permettre de surmonter cette épreuve et d'accompagner les siens.

Photo_1946_36129

Vlcsnap-2014-03-21-12h48m51s0

Emma__mourad_et_je_re_mie

photos by Jean Eckian

 

Jérémy est actuellement à l'affiche de MA MERE ME REND DIIIINGUE au Palace, avec Grace de Capitani.

 

Jérémy Lorca chez l'agence A2

JEREMY LORCA

 

 

L'ÉQUIPE TECHNIQUE

 

PETITE VIDÉO DES REPÉRAGES

 

 

A PROPOS DU PORTEUR DE PROJET

 

DEBORAH LEVI – Réalisatrice, scénariste

 

Ce projet me tient à cœur, car il parle de tant de choses pour moi.

Je suis comédienne et j'ai toujours écrit.

Plusieurs de mes scripts ont été tournés, pilotes de programmes courts pour la télé, courts- métrages, web-séries... J'ai collaboré avec différents réalisateurs sur leurs propres projets, j'ai tourné pour la télévision, je sais et j'aime me mettre "au service de" la vision de l'autre, du film.

 

Ici c'est une entreprise qui part de moi, moi qui suis enthousiaste et volontaire. J'ai la chance d'avoir réuni des gens compétents et talentueux qui montrent eux aussi énormément d'enthousiasme autour de ce projet. "Mon" projet qui devient donc "NOTRE" projet. C'est merveilleux et très angoissant.

 

La chose qui nous manque c'est vraiment l'argent, pour louer le matériel, pour s'assurer que la déco sera conforme à l'univers du film, pour qu'on ait des véhicules de transport, pour payer les lieux de tournage, pour que toute la belle équipe de 30 personnes ait chaud et mange à sa faim pendant nos 5 jours de tournage! Ce sera le bonheur absolu de travailler ensemble à la réalisation et à l'aboutissement de ce rêve.

 

Car il faudra l'aboutir: musique, montage, mixage, étalonnage, projection!!!...

Tout cela a un prix.

Pour l'instant j'ai chiffré nos besoins à 6000 euros, mais en réalité je sais qu'il nous en faudra beaucoup plus, avec l'apport de nos mécènes, et s'il le faut un nouvel appel à fonds ici même lors de la post production.

 

 

LE CHEF OPÉRATEUR MARC RENAULT

 

êMe, c’est avant tout pour moi, un univers de polar où le réel côtoie le surréalisme, où les univers froids se confrontent aux univers chauds. J’imagine une image pleine de contrastes pour refléter les séquences de nuit, l’angoisse, "la mort", la réalité policière.

Le cimetière me semble être un univers plus paisible où seule Lucie semblera se démarquer dans l’image, par le cadre, la lumière, la couleur aussi. L’univers visuel de la maison de retraite devra être apaisant, moins contrasté, plus doux, plus serein...

Le regard de Lucie devra être différent dans les couleurs de celui des autres afin d’appuyer davantage son isolement du monde réel.

Marc Renault site internet

 

LE CHEF DÉCO ANTOINE WATTEL

 

La narration de êMe traverse différentes couches de perception du réel et présente des personnages qui par fatalité se trouvent inscrit dans plusieurs d’entre-elles.

Au travers d’une sélection de matière, de couleurs mais aussi de forme, le travail de décoration tentera d’aider le spectateur à situer les personnages au travers de ses différentes strates, mais aussi de les identifier et de comprendre l'emprise qu'ils ont les uns sur les autres.

Le travail de décoration sera un outil de natation à part entière, traité en accord avec les costumes, la lumière et le son. Appartement de Richard

Appart5

photo by Jean Eckian

 

Appart18

photo by Jean Eckian

 

 

Chambre de Mamé

Chambre_mam_

Voici le décor dans lequel nous tournerons réellement, à la Maison de Retraite Ste Emilie de Clamart : Mame_1 La chambre est magnifique, la lumière idéale, une fois épurée et retravaillée nous serons vraiment dans l'univers du film...

Deborah Levi

 

LE COMPOSITEUR JULIAN JULIEN

 

Julian Julien commence l’étude du saxophone à l’âge de 9 ans au conservatoire. Après ses études en classique au CNR de Paris, il se tourne vers d’autres courants.

Il sort divers albums dont « Terre » pour le label « Priskosnovénie » en 2000, « Strange » pour le label Cristal Records en 2007. En 2010, sort l’album live « Suranné » de Fractale, album produit sous son label « A Bout de Son ». En 2013, il finalise le quatrième album «Terre II». Le concept de ce projet est de marier la musique et la photo. Pour cela, des musiciens et des photographes de renom ont accepté de collaborer. En parallèle, il compose pour des courts-métrages, films, pièces de théâtre ou encore pour des documentaires.

 

DÉCOUVREZ L'UNIVERS SONORE DE JULIAN JULIEN

 

NOTE D'INTENTION POUR LA MUSIQUE ORIGINALE DE êMe Mon souhait pour la musique de ce film est de décrire, de suggérer par petites touches et d'essayer de rendre visible l'invisible en gardant un cadre intimiste avec peu d'instruments. Je m'inspirerais de la musique traditionnelle des berceuses Yiddish et j'y intégrerais un instrument comme la clarinette basse, cet instrument servira de transmission entre les morts et les vivants. Des nappes électroniques évoqueront des résonances, des cris, des chuchotements et aussi la rupture, la perte, la peur. Je créerais ainsi un univers musical personnel ou plusieurs courants et styles se répondront, se questionneront et fusionneront.

 

Note de l'auteur

 

Dès le début du film, une lithanie sera mêlée au thème du film. Au tréfond d'elle-même, Lucie morte entend la voix de sa mère qui lui chantonne la même berceuse que lorsqu'elle était enfant. Cette berceuse, héritée de la tradition familliale est une berceuse yiddish, un texte hérité de sa grand-mère et de la grand-mère de celle-ci.

Les berceuses yiddish tendaient toutes à avertir l'enfant des multiples dangers de la vie humaine. Les menaces servant de pendant aux promesses.

Dans le film, seul le refrain sera omniprésent, même si imperceptible la plupart du temps. Il s'agit d'une résonnance à ce que ressent le personnage de Lucie. On l'entendra clairement une seule fois, lors de l'enterrement de Lucie, chantonnée par son frère, le rabbin.

 

extrait du scénario êMe

 

"JEREMIE s’approche de la tombe, s’agenouille et se met à murmurer une berceuse en yiddish.

 

JEREMIE

 

shlof, kindele, shlof,

lib is dir dajn tseltunje

wejn nischt, wejn nischt

wajl dos leben hot nor tsores

shlof, kindele, shlof,

ish bin do oun ish rakt irh un ysh zingen far irh

 

Lucie est là, assise sur la pierre tombale. Elle relève la tête en entendant le son de la voix de son frère. Elle le voit, ainsi que sa grand-mère, Richard, les gens qui s’éloignent, et en retrait Mourad et Emma.

La berceuse semble la ramener à quelque chose de très profond.

On entend toujours la voix du rabbin, les bruits extérieurs disparaissent et une mélodie chantée par une voix de femme mûre se fait entendre, mêlée à des crissements aigus et douloureux."

-------------------------------------------------------------------------------

La traduction du refrain est la suivante :

 

Dors mon enfant, dors

Tu te sens bien dans ton berceau

Ne pleure pas, ne pleure pas,

La vie ne t'apportera que des souffrances

Dors mon enfant, dors

Je suis là et je te berce et je chante pour toi

 

À quoi servira la collecte ?

 

Nous avons tourné grâce à vous!

Le dérushage a commencé et vous pouvez découvrir quelques-unes des photos du tournage.

Le tournage a eu lieu sur cinq jours/ cinq nuits.

Ce fut bien intense.

L'équipe artistique et technique, entièrement bénévole, a assuré.

Nous avons tourné avec la caméra Canon C300 et les images sont magnifiques. Il nous a manqué un peu beaucoup de temps pour tourner toutes les images prévues et il reste un bon gros travail de montage et mixage bien sûr!

Désormais il nous reste à

- financer la post-prod : le montage, le mixage et l' étalonnage

- financer la bande annonce. 

- financer les frais de diffusion en festival (support DCP, BLU RAY, inscriptions, envoi, etc.), qui sera le principal canal de diffusion du film en attendant un intérêt des chaînes de télévision pour un développement sous forme de série.   

 

Les contreparties (DVD, tirages) vous seront envoyées au plus vite.  

 

Merci beaucoup pour votre aide !!

Thumb_img_7664-1413821233
Deborah Levi

Auteur et réalisatrice, Deborah débute comme comédienne aux États-Unis. Actrice de théâtre, auteur et comédienne pour la télé, performeuse de One ou danseuse, Deborah sait allier les différentes formes artistiques. Lors d'un de ses tournages pour la télévision en 2013, elle sympathise avec l'actrice Lucie Lucas et lui propose d'interpréter le personnage... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_img_3443
Le thème me parle beaucoup et j'ai hâte de voir Lucie Lucas dans ce film ! Merci de nous avoir proposé de participer à ce projet avec de jolies contreparties :-) Je vous souhaite bon courage pour le tournage !!
Thumb_logo_anti-_d_color_version_kiss_kiss
Coucou Débo, Ma contribution pour aider à la création de ton nouveau super projet. A bientôt La bise Manu
Thumb_default
B R A V O ! ;-)