Soutenez la création de 13 court-métrages d’animation, tirés de poèmes de Jacques Prévert, réalisés par 15 réalisateurs sortant de l'école.

Large_vignette_kiss_kiss

Présentation détaillée du projet

En sortant de l’école est une collection de 13 courts métrages d’animation de 3 minutes, qui se propose d’associer poétiquement, dans la liberté artistique la plus exigeante, 13 poèmes de Jacques Prévert à l’univers graphique de 15 jeunes réalisateurs tout juste sortis des écoles d'animation françaises.

 

 

Fly_en_sortant_de_l_ecole_-_bdef

 

 

 

Quelles sont les images qui naissent des colliers de mots d’un poème ? Quelle histoire se dessine sous nos yeux ?

 

 

Coproduite par Tant Mieux Prod, Bayard Jeunesse Animation et France Télévisions (pour une diffusion en mars 2014 dans sa case jeunesse à l’occasion du Printemps des poètes), cette collection rend hommage à l’esprit libertaire et explorateur de Prévert en faisant confiance à 15 jeunes réalisateurs, 15 talents. Ils ont choisi chacun un poème de Prévert et l’illustreront, l’interprèteront. Avec leurs envies, leurs images, leurs messages, leur rythme, leur technique et leur trait pour, finalement, partager l’art apparemment simple de Prévert.

 

La diversité des techniques est une des clés de voûte de cette collection : stop motion, anime traditionnelle, banc-titre, papier découpé, 2D numérique, 3D…  Prévert, qui savait comme il est parfois difficile de débuter dans la vie, a passé beaucoup de temps à donner des coups de main à ses jeunes amis talentueux. En sortant de l’école s’inspire de sa personnalité unique. L’idée est simple :  leur donner carte blanche pour se faire une carte de visite !

 

Ce projet, tout à fait original et atypique, a tout d’abord commencé dans les écoles d’animation française. Grâce au RECA, le Réseau des écoles françaises d’animation, j’ai pu aller présenter le projet dans 19 écoles. Il s'agissait, pour ceux que l'aventure tentait, de choisir un poème de Prévert dans une liste de 50 et de rédiger une note d'intention de réalisation. Il leur fallait également joindre un dossier graphique et des notes d'intention sonore et musicale.

 

Deux mois après cette visite, Tant Mieux prod, la société de production que j’ai montée à cette occasion, a reçu 91 dossiers tous plus surprenants les uns que les autres. A l’issue d’une sélection drastique à laquelle se sont associés Pierre Siracusa et Tiphaine de Raguenel (France Télévisions), Eugénie Bachelot-Prévert (la petite fille de Jacques Prévert) et moi-même, nous avons rencontré 30 jeunes gens dont l’adaptation nous avait touchés. A l’issue de ces entretiens, auxquels a participé Benjamin Renner, réalisateur talentueux d’Ernest et Célestine et parrain de la collection, 15 jeunes réalisateurs ont été retenus (dont deux duos). Ils ont entre 19 et 29 ans et 13 sur 15 sont des femmes !

 

Le projet a convaincu et rallié d’autres partenaires prestigieux : France Télévisions l'a pré-acheté, Bayard Jeunesse Animation le coproduit et la Région Rhônes Alpes met à notre disposition ses partenaires les plus aguerris pour accompagner la création de ces films. Par ailleurs, Xavier Kawa-Topor nous a accueilli à l’Abbaye de Fontevraud tout le mois d’août pour réaliser les story-boards et les animatiques.

 

1003931_10151798034609486_1644742739_n

 

Séance de travail à Fontevraud

 

Img_1429

 

Fontevraud

 

Img_1447

 

Fontevraud

 

 

La page facebook de Tant Mieux Prod

 

 

La liste des TREIZE (qui sont 15 parce qu'il y a deux duos) :

 

Marie Larrivé et Camille Authouart (ENSAD) - Les oiseaux du souci

Lila Peuscet (EMCA) - En sortant de l'école

Burcu Sankur et Geoffrey Godet (Supinfocom Valenciennes) - Tant de forêts

Armelle Renac (Supinfocom Valenciennes) - Les belles familles

Caroline Lefevre (EMCA) - Âne dormant

Marion Auvin (EMCA) - Je suis comme je suis

Marion Lacourt (ENSAD) - Page d'écriture

Chenghua Yang (EMCA) - Le cancre

Clément de Ruyter (GOBELINS) - Le gardien du phare aime trop les oiseaux

Morgane Le Péchon (La Poudrière) - Le dromadaire mécontent

Anne Huynh (Ste Geneviève) - L'école des beaux arts

Marine Blin (La Poudrière) - Quartier libre

Mélia Gilson (LISAA) - Presque

 

 

 

 

LES FILMS :

 

En_sortant_de_l__cole_bdef

 

En sortant de l'école, Lila Peuscet (EMCA)

 

 

 

 

 

 

Je_suis_comme_je_suis_bdef

 

Je suis comme je suis, Marion Auvin (EMCA)

 

 

 

 

 

L__ne_dormant_bdef

 

 

Âne dormant, Caroline Lefèvre (EMCA)

 

 

 

 

 

Le_cancre_bdef

 

 

Le cancre, Chenghua Yang (EMCA)

 

 

 

 

 

L__cole_des_beaux-arts_bdef

 

L'école des Beaux-arts, Anne Huynh (Sainte Geneviève)

 

 

 

 

 

Les_belles_familles_bdef

 

Les belles familles, Armelle Renac (Supinfocom Valenciennes)

 

 

 

 

Le_dromadaire_m_content_bdef

 

Le dromadaire mécontent, Morgane le Péchon (La Poudrière)

 

 

 

 

Le_gardien_du_phare_aimait_trop_les_oiseaux_bdef

 

Le gardien du phare aime trop les oiseaux, Clément Ruyter (Gobelins)

 

 

 

 

 

Les_oiseaux_du_souci_bdef

 

Les oiseaux du souci, Marie Larrivé et Camille Authouart (ENSAD)

 

 

 

 

Page_d__criture_bdef2

 

Page d'écriture, Marion Lacourt (ENSAD)

 

 

 

 

Presque_bdef

 

Presque, Mélia Gilson (LISAA)

 

 

 

 

 

Quartier_libre2_bdef

 

Quartier libre, Marine Blin (La Poudrière)

 

 

 

 

 

Tant_de_for_ts_bdef

 

Tant de forêts, Burcu Sankur & Geoffrey Godet (Supinfocom Valenciennes)

 

À quoi servira la collecte ?

Nos sommes partis à deux cents à l'heure !! Et il nous faut aujourd'hui boucler le budget de cette collection fantastique avec l'espoir de commencer une deuxième saison dans les meilleures conditions !

 

Il faut préciser ici que bien que « sortant » de l'école, tous les réalisateurs ont été rémunérés pour leur travail et ce, au tarif syndical. Certains attendent de longues années pour se voir offrir une telle opportunité...

 

Tout le projet a d'ailleurs été pensé pour créer un cercle vertueux entre tous les acteurs y participant et ce, dans la volonté de faire germer un rapport sain à la production de ces court-métrages.

 

Si nous partons aujourd'hui en quête de 18 000 euros, c'est pour financer les dépassements de la production. Certains projets ont été plus gourmands que d'autres et ont nécessité plus de temps, de travail manuel et informatique en raison des différentes techniques utilisées. C'est un projet-laboratoire dont nous avions un peu sous-évalué l'ambition et l'ampleur... Il nous semblait indispensable d'accompagner ces jeunes réalisateurs jusqu'au bout !

 

Thumb_logo_carre-tant_mieux
Tant Mieux Prod

Après des études de droit, d'ethnologie et un DESS d'édition, j'ai travaillé dans l'édition encyclopédique, technique et même pratique. Puis j'ai découvert une forme de journalisme dans la presse pour enfants (J'aime lire et DLire) : chroniques culturelles, accompagnement de l'écriture des romans, conception de jeux. La bascule dans le monde de la... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bises!
Thumb_default
bravo !!!!
Thumb_default
Hâte de voir le résultat. Travaillez bien les amis !