L'histoire à venir n'aura pas lieu sans vous !

Large_capture_d_e_cran_2018-03-31_a__14.51.15-1523345989

The project

Une aventure collective

 

L'histoire à venir est un festival créé en 2017. Il est né de la volonté conjointe de plusieurs acteurs de la recherche, du livre et de la culture, de montrer que l'histoire, comme discipline et comme champs de connaissance, doit avoir toute sa place dans les débats contemporains sur notre monde en devenir. À l'initiative de Christian Thorel (directeur de la librairie Ombres Blanches), Charles-Henri Lavielle (co-fondateur des éditions Anacharsis), Jacky Ohayon (directeur du théâtre Garonne) et des historien/nes Claire Judde de Larivière, Isabelle Lacoue-Labarthe et Olivier Loubes, une équipe scientifique et éditoriale s’est progressivement constituée, élargie à d’autres enseignants-chercheurs, ainsi qu’à l’équipe du théâtre Garonne et du Centre Régional des Lettres.
De leur travail collectif a émergé la première édition de ce nouveau festival d’histoire, dans un format résolument ambitieux afin que les historiens, les philosophes, les chercheurs en sciences sociales, les auteurs et les artistes viennent partager leurs recherches dans des mises en récit et des présentations originales pour porter L’histoire à venir.

 

 

 

 

Un projet scientifique

 

L'histoire à venir c'est aussi un festival novateur dont l’ambition est de montrer que l’histoire peut et doit nous aider à comprendre les enjeux des débats contemporains. Loin d’être un récit figé et nostalgique, l’histoire est une discipline vivante qui permet de mettre en perspective les débats du passé et les possibles de l’avenir.
Le festival se construit autour de nombreux évènements, et autant de formats innovants et interactifs : tables rondes, débats, conférences, ateliers, quizz ou performances. Associant partenaires publics et privés, le festival est le fruit de l’engagement collectif du comité d’organisation et des nombreux chercheurs et intervenants qui nous accompagnent.

 

L'histoire pour tous

 

La volonté de L’histoire à venir est d’offrir au public de Toulouse et de la région un nouvel espace de dialogue et de rencontre avec le monde de la recherche et de la production du savoir, en s’adressant à de nouveaux publics, à toutes les générations et dans toute la ville.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une participation libre et nécessaire

 

La production du savoir, la diffusion des connaissances, la culture sous toutes ses formes ont un coût. Pour autant, il est essentiel que personne ne soit empêché d'y accéder pour des raisons financières. S'il est de la responsabilité des institutions publiques, de l'université, des collectivités territoriales, des bibliothèques, des associations, comme des chercheurs, éditeurs, libraires, théâtres, de concourir à cette accessibilité, il est aussi de la responsabilité de nous tous de la rendre possible.

C'est pourquoi nous avons choisi une "participation libre et nécessaire". Des urnes seront placées à l'entrée des lieux où se dérouleront les événements. Chacun est libre de donner ce qu'il veut en fonction de ses moyens et de ce qu'il estime être la valeur des rencontres auxquelles il a participé. C'est aussi pourquoi nous lançons cet appel à dons en ligne sur KissKissBankBank, cette année, afin de permettre à chacun par différents moyens de soutenir cette initiative et de nous permettre de commencer à organiser la prochaine édition.

 

La Cantine de l'histoire

 

L'histoire à venir, c’est aussi des échanges conviviaux, après et avant les rencontres, autour d’une bonne table. C’est l’objectif de La Cantine de l'histoire qui réunit de jeunes chefs et restaurateurs toulousains, qui nous font l'amitié de nous accompagner tout au long du festival. Ils partagent ainsi leur passion de la cuisine avec l'ensemble des intervenants, du public et de l'équipe organisatrice de la manifestation.

 

 

 

Bilan de la première édition (2017)

 

La première édition a été un vrai succès avec environ 8000 participants et un taux de remplissage de 80%. Mais au-delà des chiffres, ce sont les retours des participants, du public comme des intervenants, et tous les commentaires enthousiastes, qui attestent de la réussite du festival.

 

 

 

Les chiffres 2017

 

- 65 évènements

- 61 intervenants (historiens/auteurs/philosophes/chercheurs) : Nicolas Adell / Guillaume Agullo / Jean-Pierre Albert / Joëlle Arches / Jonathan Barbier / Alban Bensa / François Bon / Corinne Bonnet / Anne Both / Patrick Boucheron / Patrick Cabanel / Laurent Calvié / Dominique Cardon / Sylvie Chaperon / Roger Chartier / Johann Chaulet / Rémi Chocry / Julie Clarini / Joseph Confavreux / Sandrine Costamagno / Robert Darnton / Xavier Daverat / Hélène Débax / Vinciane Despret / Sophie Dulucq / Jamal el Arch / Guillaume Gaudin / Georges Emmanuel Gleize / Anne Goulet / Adeline Grand-Clément / François Hartog / Florent Hautefeuille / Franziska Heimburger / Ivan Jablonka / Célia Keren / Héloïse Kolebka / Anne Lehoërff / Antoine Lilti / Sylvie Lindeperg / Liêm-khê Luguern / Élise Manuelian / Christophe Meierhans / Mona Ozouf / Pascal Payen / Françoise Petit-Lourdou / Sébastien Plutniak / Sébastien Poublanc / Marcus Rediker / Nathalie Regagnon / Sandrine Richard-lévêque / Christian Rico / Antonella Romano / Isabelle Serça / Pierre Singaravélou / Laure Teulières / Jack Thomas / Mélanie Traversier / Nicolas Valdeyron / Éric Vuillard / Claire Zalc / Michelle Zancarini-Fournel

- 16 lieux partenaires dans toute la ville : théâtre Garonne / Librairie Ombres Blanches / Quai des Savoirs / Université Jean Jaurès / Espace Roguet / Musée Forum de l’Aurignacien / Archives départementales de la Haute-Garonne / TO 7 Reynerie / Bibliothèque d’Etudes méridionales / Lycée Saint-Sernin Hôtel Du Barry / Cinémathèque / Pizzeria Belfort / Libraire Floury Frères, Empalot / Médiathèque José Cabanis / Musée de la Résistance et de la Déportation

- 30 bénévoles

- 8 000 participants

 

 

 

 

 

L'histoire à venir, édition 2018

 

Après le succès de sa première édition au printemps dernier, L’histoire à venir est de retour à Toulouse pour la deuxième édition du 17 au 20 mai 2018, autour de la thématique "Humain, non-humain" et de ses deux thématiques récurrentes "Histoire et démocratie" et "Écrire l'histoire". Des discussions avec les auteurs des ouvrages qui ont marqué l’année éditoriale éclaireront également les débats actuels en histoire et en sciences sociales.


Réengager le savoir, mettre la recherche en lumière, renouer le dialogue citoyen avec l’histoire, renforcer le pacte entre la démocratie et la connaissance : voilà l’ambition réaffirmée pour la deuxième année du festival L’histoire à venir


Ainsi pendant quatre jours, de midi à minuit, des historiens, des philosophes, des chercheurs, des écrivains, des journalistes et des artistes partageront leurs idées et leurs recherches à travers conférences, ateliers, échanges et mises en récit originales et inventives. En venant à la rencontre de toutes et de tous, dans différents lieux de la ville, elles et ils feront de L’histoire à venir le creuset de nouvelles façons d’écrire l’histoire, pour que les possibles du passé régénèrent les possibles de nos avenirs.

 

Cette année, le festival fait le pari de se développer. Pendant 4 jours, ce seront donc 85 événements, 20 lieux, 120 intervenants et 60 bénévoles qui permettront de créer ensemble un nouvel espace d'échange, de partage et de dialogue autour de la production du savoir.

 

Affiche de la manifestation

 

 

Programme de l'édition 2018

 

Why fund it?


La collecte de dons servira à garantir la gratuité pour tous. C'est une volonté affirmée du festival, que de proposer uniquement des événements gratuits afin que le plus grand nombre puisse avoir accès à la diffusion du savoir. Sans vous cela serait impossible !

Voici les principales dépenses du festival

 

 

Produits attendus du festival : vos dons sont essentiels pour garantir notre équilibre budgétaire ! L'histoire à venir n’aura pas lieu sans vous.

 

 

Si la somme récoltée est dépassée, le festival souhaiterait pouvoir se développer pour la prochaine édition en renforçant la coordination de programmation et de production et avoir la possibilité d'un rayonnement territorial plus important. C'est un élément crucial du projet afin de pouvoir toucher un public toujours plus divers et élargi.

La structure qui recevra les dons est l'association théâtre Garonne, qui est l'un des membres fondateurs du festival et habilité à recevoir des dons.

Newest comments

Default-5
Très belle initiative ! Marie Donaint
Default-1
Longue vie au festival Histoire à venir ! Bien à vous tous Jonathan Barbier
Default-1
Est-Il possible de virer la reconnaissance éternelle sur un compte en Suisse ?