Les morilles du Brabant

Des morilles c'est bon oui, mais Les morilles du Brabant, c'est encore meilleur

Project visual Les morilles du Brabant
Failed
3
Backers
05/16/2020
End date
€212
Out of €11,000
2 %
Zero
waste
Organic
Local
Development

Les morilles du Brabant

 

  • Les morilles ! : euh  ….  Je ne connais pas !
  • Aaah …les morilles : fabuleux, délicieux, un plaisir culinaire hors norme, j’en mangerais tout le temps !  

A ceux qui connaissent les morilles, voici un projet à soutenir. En ligne avec les espérances des spécialistes de ce champignon.

A ceux qui ne les connaissent pas ou pas bien, qu’ils arrêtent le temps,… le temps d’une morille. Ils ne regretteront pas d’avoir soutenu un chouette projet et fait une découverte.

La morille : un champignon qui est un régal pour les plats cuisinés mais qui l’est aussi …pour les yeux!

 

Sous peu, nous vous proposerons des morilles fraîches ou séchées :

« Des morilles oui, mais des morilles belges, c’est nettement mieux ! »

 

Oui, c’est une production belge que nous désirons continuer à développer. Nous avons commencé l’année dernière et votre aide pour la prochaine étape déterminera si l’on peut continuer dans les mois à venir.

 

Cela avait déjà commencé :

La phase I / 2019-2020 du projet de la « culture contrôlée des morilles » se termine. C’est effectivement en MARS-AVRIL que poussent les morilles dans les bois et nous sommes donc  dans sa fin de cycle.

 

Développement  :

Il existe actuellement un historique scientifique assez complet qui permet de cultiver de la morille en serre fermée. La chine et les USA en ont été les précurseurs. Malheureusement, il s'agit de production hyper contrôlée et dans des sols qui n'avaient plus le biotope complet des forêts.

L'exercice économique est, sur base de ces expériences, de faire les mêmes développements mais en milieu naturel/semi naturel. Travailler des sols permettant aux champignons de garder les parfums de l'humus des forêts. Le challenge étant de garder malgré tout le cap sur des productions suffisantes afin de pouvoir amortir les investissements.

 

 

On avance  :

Pour la phase II du projet, l’unité de production de nous souhaiterions avoir est une implantation avancée de l’unité de production de morilles sous contrôle, donc sous tente aérée.

La  production sera toujours un mixte entre des techniques modernes de production et le maintien d’un maximum de variables naturelles (100% bio) qui laissent à la morille ses caractéristiques gustatives sauvages.

 

L’intérêt économique :

Le projet économique  est intéressant car la balance des imports de morilles d’autre pays ( 90%) pourraient être compensées à terme par de la production propre européenne.
Les conditions climatiques s’y prêtent dans de nombreux endroits pour la production.
Les avantages nombreux : circuit court, main d’oeuvre locale, éco circulaire, enthousiasme des locaux ( fête de la morille )

 

Soyons cependant réaliste ;

C’est un projet qui nécessite une période d’apprentissage de 3 ans avant d’arriver à un rythme de production suffisant. LENTEMENT MAIS SUREMENT … NOUS Y ARRIVONS


C’est du belge…. C’est cela l’important:

En plus de celle de la balance import /export, un autre paramètre explique le choix de ce projet. A savoir, un engouement pour les produits du terroir et particulièrement celui des produits belges.

C’est en vendant nos truffes dans les restaurants que cette opportunité s’est présentée. Un test auprès de 30 restaurateurs a confirmé que 26 suivraient la morille (fraîche ou sèche) de production belge plutôt que de la morille import.

 

 

Allocation of funds

Objectifs 

Lors de la phase I: 

  • On a appris
  • On a convaincu des partenaires sur du long terme (ex : apport prioritaire en copeaux de fresne-coupe de tête – coupe fine)
  • zones tests avec les pommes concluants 30m²
  • partenariats avec les morilles du Lac en Savoie très positif.
  • qu’un rapprochement avec les producteurs qui tentent le même projet serait positif

Maintenant nous sommes focus sur la phase II avec comme objectif d’atteindre les 8kg/m², ce qui serait une belle réussite Pour information : ( phase I/présence de mycellium et phase de fructification )

La chine produisant du 25-30kg /m² mais de mauvaise qualité), ainsi qu’un plan financier plus solide surtout au niveau de la production

 

 

Choose your reward

Make a donation

Give what I want