Street-Film

Street-Film c'est un festival de courts-métrages sur les arts urbains 50 % hip-hop / 50 % cinéma / 100% gratuit! Soutenez-nous!

Project visual Street-Film
Failed
1
Contribution
05/15/2018
End date
€10
Out of €200
5 %

Street-Film

<p><strong>STREET-FILM LE 29 AVRIL 2018 AU POINT &Eacute;PH&Eacute;M&Egrave;RE (PARIS)</strong></p><p>&nbsp;</p><p>Street-Film est un concours de courts-m&eacute;trages sur les arts urbains lanc&eacute; par deux &eacute;tudiantes &agrave; Paris 3. L&rsquo;id&eacute;e est de rapprocher deux univers artistiques a priori &eacute;loign&eacute;s en invitant leurs artistes et leurs publics respectifs &agrave; se rencontrer et &agrave; partager leurs savoir-faire et leur sensibilit&eacute;.<br /><br />Le 29 avril prochain, aura lieu la journ&eacute;e de cl&ocirc;ture de notre concours. Venez participer &agrave; notre &eacute;v&eacute;nement 50 % hip-hop - 50 % cin&eacute;ma au Point &Eacute;ph&eacute;m&egrave;re !</p><p>&nbsp;</p><p><iframe src="https://cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2FOCD0sJ0xQdk%3Ffeature%3Doembed&amp;url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DOCD0sJ0xQdk&amp;image=https%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2FOCD0sJ0xQdk%2Fhqdefault.jpg&amp;key=8b7d8dd6504d41af9a77662672aabc2a&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=youtube" width="500" height="281" scrolling="no" frameborder="0" allowfullscreen=""></iframe></p><p>&nbsp;</p><p><strong>NAISSANCE DU PROJET</strong></p><p>L&rsquo;id&eacute;e de ce projet part de plusieurs constats sur le d&eacute;veloppement institutionnel respectif des arts urbains et du cin&eacute;ma.</p><p>&nbsp;</p><p>On d&eacute;signe par &laquo; arts urbains &raquo; un ensemble de disciplines assez h&eacute;t&eacute;roclite. Ces formes artistiques restent r&eacute;centes et sont associ&eacute;es &agrave; une certaine philosophie de vie.</p><p>&nbsp;</p><p>On parle d&rsquo;ailleurs aussi de &laquo; cultures urbaines &raquo;. Les arts urbains s&rsquo;inscrivent souvent dans un courant de contre-culture, en opposition &agrave; la culture officielle et institutionnalis&eacute;e. Par exemple, le rap fran&ccedil;ais, qui se d&eacute;veloppe &agrave; partir des ann&eacute;es 80, est &agrave; ses d&eacute;buts porteurs de certaines revendications socio-politiques. Le graffiti, qui se pratique sur des murs publics, na&icirc;t dans l&rsquo;ill&eacute;galit&eacute;, dans les ann&eacute;es 60, puisqu&rsquo;il est consid&eacute;r&eacute; par la loi comme du vandalisme, etc.</p><p><br />Dans une enqu&ecirc;te de l&rsquo;INA, r&eacute;alis&eacute;e en 1990 sur les d&eacute;buts du groupe 93 NTM, un jeune graffeur d&eacute;crit avec fiert&eacute; sa pratique comme &laquo; un jeu avec la police, avec la soci&eacute;t&eacute; &raquo;. Un autre d&eacute;plore le manque de reconnaissance de son travail artistique : &nbsp; &nbsp; &nbsp; &laquo; Nous sommes des artistes de rue, on peint des murs superbes et tout le monde pisse dessus ou les efface. Qu&rsquo;est ce que c&rsquo;est que &ccedil;a ? On n&rsquo;est pas respect&eacute;.&raquo;. Ces interrogations refl&egrave;tent l&rsquo;ambivalence de ces disciplines.</p><p>&nbsp;</p><p>Comment concilier la qu&ecirc;te d&rsquo;une plus grande reconnaissance sociale de ces pratiques urbaines avec leur caract&egrave;re subversif et provocateur assum&eacute; ? Comment b&eacute;n&eacute;ficier d&rsquo;un minimum de reconnaissance sociale et institutionnelle, tout en restant critique vis &agrave; vis de ces institutions ?</p><p><br />A contrario, le cin&eacute;ma b&eacute;n&eacute;ficie d&rsquo;une r&eacute;elle reconnaissance institutionnelle. Celui qu&rsquo;on nomme depuis le d&eacute;but du XX&egrave;me si&egrave;cle le &laquo; septi&egrave;me art &raquo; (expression employ&eacute;e pour la premi&egrave;re fois par le critique franco-italien Ricciotto Canudo en 1911) ne semble plus avoir &agrave; prouver sa l&eacute;gitimit&eacute; en tant que forme et pratique artistique. Nombreux sont les festivals de cin&eacute;ma, les aides, les subventions, les formations professionnelles qui lui sont d&eacute;di&eacute;es. En parall&egrave;le, le cin&eacute;ma est devenu une industrie puissante et le nombre de film produits chaque ann&eacute;e ne cesse de cro&icirc;tre.</p><p><br />L&rsquo;acc&egrave;s aux films s&rsquo;est fortement d&eacute;mocratis&eacute; notamment gr&acirc;ce aux nouveaux m&eacute;dias num&eacute;riques qui permettent &agrave; tous de visionner des films &agrave;<br />bas co&ucirc;ts, voire gratuitement. Mais cette d&eacute;mocratisation est ambivalente. Il y a une forte diff&eacute;renciation de l&rsquo;offre cin&eacute;matographique. D&rsquo;une part, certains films expriment une r&eacute;elle volont&eacute; d&rsquo;innovation artistique mais ne semblent accessibles qu&rsquo;&agrave; un public connaisseur, voire expert. Comment d&eacute;passer cette dichotomie ? Comment produire un cin&eacute;ma innovant et exigeant, mais qui reste accessible au public ?<br />Comment d&eacute;passer cette dichotomie ? Comment produire un cin&eacute;ma innovant et exigeant, mais qui reste accessible au public ?</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Ce sont autant de questions auquel notre festival tente de r&eacute;pondre en invitant des artistes et des publics d&#39;univers sociaux, &eacute;conomiques, culturels, g&eacute;ographiques, id&eacute;ologiques diff&eacute;rents &agrave; se rencontrer et &agrave; partager leur savoir-faire et leur sensibilit&eacute;.</strong></p><p>&nbsp;</p><p><strong>NOTRE JURY</strong></p><p>Nos courts-m&eacute;trages ont &eacute;t&eacute;s visionn&eacute;s et s&eacute;lectionn&eacute;s par un jury professionnel compos&eacute; de:</p><p>&nbsp;</p><p>-Fran&ccedil;ois Gautret, pr&eacute;sident de l&#39;Urban Films Festival, festival international de films sur les arts urbains et directeur de Rstyle</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/510733/29790256_656316864538785_166482639019048960_n-1524896522.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>- Marion, fondatrice et cor&eacute;dactrice de Streetzouz, webzine mettant en lumi&egrave;re les femmes dans les cultures urbaines</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/510735/Sans_titre__3_-1524896670.png" /></p><p>&nbsp;</p><p>- Fanny: cor&eacute;dactrice de Streetzouz et membre de l&#39;association One, Two, Three... Rap&nbsp;qui promeut l&#39;apprentissage de l&#39;anglais et l&#39;empowerment de la jeunesse via la culture urbaine et le Hip Hop am&eacute;ricain.</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/510734/Sans_titre__4_-1524896595.png" /></p><p>&nbsp;</p><p>- Rapha&euml;l Stora, danseur hip-hop et r&eacute;alisateur <em>Des Promesses du sol</em>, webs&eacute;rie diffus&eacute;e sur arte, regroupant des archives sur le hip-hop parisien des ann&eacute;es 2000<img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/510736/Sans_titre-1524896906.png" /></p><p>&nbsp;</p><p>- Marc Lustigman, Producteur dans la soci&eacute;t&eacute; de production Darjeeling Production, tourn&eacute;e vers les cultures urbaines et alternatives</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/510737/Sans_titre__1_-1524896965.png" /></p><p>&nbsp;</p><p><strong>NOTRE S&Eacute;LECTION DE COURTS-M&Eacute;TRAGES</strong></p><p>Auguste Panel - Parkour d&rsquo;apprentissage, 2018&nbsp;<br />Corto Lassus&ndash; Ouverture, 2017<br />Florent Gou&euml;lou &ndash; F&eacute;lix, 2017<br />Justin Labattu &ndash; Sur le Pav&eacute;, le skate, 2016<br />Luca Fiore - &Eacute;l&eacute;vation, 2016<br />Ma&euml;la Poisson &ndash; Stung, 2018<br />Maxime Javelot - Sunny Day, 2018<br />Robin Deriaud - Paris est noire, 2017<br />Val&eacute;rie Potonni&eacute;e - Rulez, 2016</p><p>&nbsp;</p><p><strong>NOS PRIX</strong></p><p><strong>1er prix</strong>: Suivi professionnel pour la r&eacute;alisation d&#39;un futur court-m&eacute;trage par la soci&eacute;t&eacute; Darjeeling Production. Invitation et projection aux s&eacute;ances de Talents en courts au Jamel Comedy Club.</p><p><strong>2e prix</strong>:&nbsp;Invitation et projection aux s&eacute;ances de Talents en courts au Jamel Comedy Club.</p><p><strong>3e prix</strong>:&nbsp;Invitation aux s&eacute;ances de Talents en courts au Jamel Comedy Club.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>JOURNEE DE CLOTURE 29 AVRIL 2018 AU POINT EPHEMERE</strong></p><p>&nbsp;</p><p><strong>Notre programme g&eacute;n&eacute;ral</strong></p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/510738/31297827_665462323624239_6507796848479043584_o-1524897158.jpg" /></p><p>- Battle hip-hop all style Girls only organis&eacute; par le dj Sonikem et son collectif Trainig-Day Hiphop &amp; Dance</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/510741/30762860_10155683658963687_7579586455224188928_o__1_-1524897458.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>- <strong>Atelier th&eacute;&acirc;tre et initiation &agrave; la r&eacute;alisation avec mat&eacute;riel cin&eacute;matographique professionnel</strong><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/510739/nnn-1524897265.PNG" /></p><p>&nbsp;</p><p>-<strong> Atelier d&#39;initiation au hip-hop en anglais</strong></p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/510740/Sans_titre__8_-1524897297.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>-... <strong>mais aussi des ateliers de danse, un attelier graff, un battle de rap, une djset !!!</strong></p><p>&nbsp;</p><p>avons mis tout notre c&oelig;ur &agrave; l&#39;ouvrage pour r&eacute;aliser un &eacute;v&eacute;nement transdisciplinaire et humain dans lequel public et artistes pourront se rencontrer et partager un moment de convivialit&eacute; :)</p>

Allocation of funds

<p>Nous ne sommes que deux organisatrices sur ce festival et n&#39;avons pas pu mener une campagne de crowdfunding plus t&ocirc;t. C&#39;est pourquoi nous lan&ccedil;ons une campagne dont l&#39;&eacute;ch&eacute;ance tombe apr&egrave;s notre &eacute;v&eacute;nement. La campagne servira avant tout&nbsp;&agrave; amortir les frais que nous avons avanc&eacute; et qui s&#39;&eacute;l&egrave;vent environs &agrave; 100 &euro; :impressions d&#39;affiches et de flyers, achat de mat&eacute;riel technique et artistique pour les intervenants b&eacute;n&eacute;voles (bombes &agrave; graffer pour l&#39;atelier graffiti, b&acirc;che de danse pour l&#39;atelier danse etc)...&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>Par ailleurs, la plupart de nos intervenants sont b&eacute;n&eacute;voles et si nous en avons la possibilit&eacute; nous aimerions les d&eacute;dommager un minimum pour leur investissement. La moiti&eacute; de notre cagnotte Kisskissbankbank servirait &agrave; cette fin sans la couvrir bien &eacute;videmment (nous avons 11 intervenants b&eacute;n&eacute;voles). Nous mettrons &eacute;galement en place le jour de l&#39;&eacute;v&eacute;nement une &quot;caisse de solidarit&eacute;&quot; sans obligation de don, pour participer &agrave; cette r&eacute;mun&eacute;ration des intervenants. L&#39;&eacute;v&eacute;nement est gratuit mais si chacune des 500 personnes int&eacute;ress&eacute;es mettaient 1&euro; ce serait plus que suffisant !!</p><p>&nbsp;</p><p>Cela reste encore incertain, c&#39;est pourquoi on compte aussi sur votre soutien &agrave; vous les Kisskissbankbankers. On vous tient au courant de nos r&eacute;coltes de ce dimanche. C&#39;est un projet qui nous tient r&eacute;ellement &agrave; coeur alors n&#39;h&eacute;sitez pas &agrave; nous soutenir!</p><p>MERCI D&#39;AVANCE :)</p>

Choose your reward

Notre immense gratitude

€1

On vous remercie infiniment!

Remerciements publics

€5

On vous remercie personnellement d'avoir participé à notre financement sur notre page Facebook.

Make a donation

Give what I want