El Colectivo

Paris, France

C’était un soir de mai, l’année 2004, durant le vernissage d’une première exposition, « Autour de Cortázar », au Café El Sur boulevard Saint Germain, que l’appellation « El Colectivo » surgit. Ce nom est typiquement argentin, il désigne, entre autres choses, le « bus », c’est-à-dire un moyen de transport très populaire que l’on trouve dans les rues argentines, le jour et la nuit. Leurs particularités : les chauffeurs décorent leur sorte de « bureau» -leur cabine- avec des photos, des objets personnels qui les identifient. Ces expositions se sont succédées, deux fois par an au même lieu, d’autres hommages à d’autres personnalités Argentines avec les expositions : « Dans la nébuleuse de Borges » et « Gardel », des thématiques plus larges, « Carne /Chair », « Mythologies Argentines », « Muestra de Verano », « Baisers d’Artistes », « Cinq ans du Café El Sur ». Puis, le groupe a commencé à exposer à la Maison de l’Argentine, où divers événements ont réuni les colectiveros : deux expositions « Reflets » pour fêter les 80 ans de la Maison de l’Argentine (2008), une carte blanche à chaque artiste pour inviter son comparse, « América Latine » (2010) avec la participation des invités latino-américains, « IdéntitéS » (2011) avec des artistes du monde... Aussi, « El Colectivo » partit en Argentine au Museo del Tigre (2008-2009), fit un tour à l’Ambassade Argentine à Paris avec « L’Être Argentin » (2014) et revenu à la Casa Argentina présenter ses œuvres pour « Le XXI Siècle » (2011), continua à rouler avec son « Colectivo Fiction » (2012) , «10 ANS » (2014) « Música, maestros ! » (2015), « Hoy : Paisaje » (2016), « Cosas de la mente » (2017), remplis d’aventures. D’autres fêtes, d’autres rencontres, d’autres coups à boire autour de nos créations, avec nos compagnons artistes, nos amis, notre publique, des nouvelles amitiés.