Emmanuelle Rivière

Du Grand guignol à la tragédie grecque, en passant par le théâtre engagé, et le spectacle musical, Emmanuelle aime traverser tous les répertoires. Elle a travaillé plusieurs fois sous la direction d’Alfredo Arias mais aussi d’Antonio Diaz Florian, Lucien Marchal, Rodrigo Garcia, Patrick Simon, mais aussi aux côtés de Séverine Lathuillière, avec qui elle a traduit et adapté « Patty Diphusa », un spectacle (où se mêlent théâtre et cinéma) tiré de chroniques de Pedro Almodóvar (son mentor) dans lequel elle campe une Star du porno explosive. Ex-chanteuse du groupe latino « Mátame » elle fonde ensuite le groupe de Rock-électro « Betis ». Dans le travail d’adaptation et de traduction (Je t’aime, tu es parfait change ! Orenoque, Femmes au bord de la crise de nerfs..), elle découvre le plaisir de l’écriture. Jusque-là interprète, elle devient l’auteur de ses chansons et co-écrit dans la foulée son premier texte de théâtre: « Jusqu’à ce que l’@mour nous sépare » qu’elle a aussi adapté pour le Cinéma. Au cinéma et à la télévision Emmanuelle a travaillé avec, Eric Valette, Nick Quinn, Hiner Saleem, Paulo Silva, Gilles Bardaji, Françoise Charpiat, Joyce Buñuel, Christian Faure, Rachida Brakni, Fred Cavayé. De 2010 à 2014 elle joue à Paris et en tournée, dans «Je t’aime, tu es parfait, Change » la comédie musicale New yorkaise qu’elle a co-adaptée. Dans la foulée elle participe à la création de la Comédie dramatique « Rock’n love », mise en scène par l’auteure elle-même, Caroline Duffau, qui va dès lors, l’accompagner dans l’aventure de son Seule en scène, déjà en gestation. Avec « Chuuuuut ! », Emmanuelle se paye le luxe suprême : la liberté ! Elle va dire ce qu’elle veut, comme elle le veut. Seule contrainte : ne pas dépasser 1h et ça, c’est pas gagné!