franniefrane

Le 8 Février 1988, Françoise Ellong naît dans la ville de douala au Cameroun. Dès lors qu'elle apprend à écrire, son sens de l'imagination se révèle peu à peu à sa famille. A 11 ans, elle arrive dans la petite ville de Brunoy en France où elle vit avec son oncle. C'est dans ce nouveau chez elle, qu'elle écrit sa première histoire et surprend son entourage de mains liées, bras arrachés et de monstres dans les placards ou sous le lit. A partir de 2003, elle participe au concours du Jeune Ecrivain Francophone. Les critiques et conseils du jury lui ont apporté plus de maturité et lui ont ouvert une porte vers un domaine qu’elle n’avait pas encore abordé : le scénario. En effet, ses capacités à imager et à faire ressentir l’ambiance de ses histoires à ses lecteurs a été remarqué par ce jury du Prix du Jeune Ecrivain Francophone qui la redirige alors vers le scénario. Trois ans plus tard, tout en poursuivant ses études en Information et Communication, l’année 2006 devient celle de ses premiers pas en tant que scénariste mais également réalisatrice. Elle réalise alors « LES COLOCS », un moyen métrage expérimental qu’elle qualifie souvent de coup d’essais. En 2007, son premier court-métrage de Genre « DADE », voit le jour, tourné dans la Ferme du Vieux Château à Vanlay dans l’Aube. Le projet a été une collaboration basée sous le signe de la confiance, entre la société de production HDCI Productions et Françoise Ellong. La jeune réalisatrice sortira alors de cette expérience plus déterminée que jamais à nourrir et à enrichir sa passion pour le Cinéma. Cependant, elle n’arrête pas pour autant son premier désir d’écriture et décide de transformer sa nouvelle « Journal Intime d’un Meurtrier » en roman, qui sera édité l’année suivante.   L’aventure cinématographique continue en 2008, avec la réalisation de « MISERIA », son second court-métrage de Genre produit par le jeune producteur Faress Zakariya, qui soutiendra jusqu’aujourd’hui tous ces projets. Françoise parlera beaucoup de ce film, comme étant une expérience éprouvante mais également une belle leçon de vie pour tenir bon et ne jamais abandonner. En effet, le tournage se déroulera dans des conditions extrêmes, mais entourée d’une équipe solide et d’acteurs professionnels et patients, elle ira jusqu’au bout et sortira son film la même année. « MISERIA » fera le tour des soirées de projections parisiennes, pour être ensuite diffusée de temps en temps sur Télé Bocal. Les soirées « Disturbs » d’Eddy Duvinage, accordera au film le Prix de la Technique durant les « Disturbs Awards » et La Nuit du Court-métrage de Douala prime le film "Meilleur Son". C’est également en 2008, que Françoise se met à l’écriture de son premier scénario de long-métrage « THE NORTH WING », une version scénarisée de son roman, qui se concentre sur la base de l’histoire pour en créer une version nouvelle.   En 2009, Françoise Ellong réalise « BIG WOMAN DON’T CRY », court-métrage dont le thème central est la dévotion des femmes de boxeurs. Un film qu’elle réalisera entourée de personnes passionnées, qui ont répondu à cet appel subit mais déterminé à le faire exister. Le film recevra un bel accueil sur la toile de la part des internautes, tandis que Françoise obtient sa Licence Infocom avec mention. 2010 marquera l’année de tous les risques pour Françoise Ellong, qui s’apprête à réaliser son court-métrage « NEK »(cf photographies) qui a pour thème : Nazisme, Extermination, Repentir. La réalisation de ce film sera une véritable épreuve pour la jeune réalisatrice, qui dans ce film, mêle fiction et événement historique. « NEK » est tourné en Juin et est projeté pour la première fois à Paris en Septembre de la même année. Le bilan deux ans plus tard est de 6 prix (Ours de Bronze en Autriche, Grand Prix, Meilleure Image , Meilleur Son à Douala, Best Fiction à Yaoundé, Mention Honorifique concours de scénarios en France) à travers le monde, et plusieurs projections dont la plus récente en Belgique en Mars 2012. L’année suivante, la jeune réalisatrice commence son Master en Cinematography and Postproduction à l’Université de Greenwich à Londres qu’elle obtient avec mention, tout en préparant parallèlement son premier court-métrage de type science fiction intitulé « NOW And THEM » écrit et produit par la comédienne américaine Kathryn Hudson, coproduit par Faress Zakariya..   Françoise fait alors face à sa première commande en tant que réalisatrice, une opportunité qu’elle prendra très à cœur. Le film est tourné en Juin 2011 et est actuellement en phase finale de postproduction.   Durant son année universitaire, Françoise Ellong réalisera deux courts-métrages dont « AT CLOSE RANGE », tourné en pellicule, sélectionné et projeté pour la première fois à la British Film Institute, Londres. Depuis 2008, Françoise est retournée tous les ans au Cameroun, profitant de ces voyages pour rencontrer les amoureux et passionnés de cinéma de son pays natal. En 2011, elle réalise le clip d’un artiste hip-hop camerounais à douala qui sera diffusé durant des semaines sur la chaine de télévision très populaire Trace TV.