Heimat Films

La phrase que l’on entend souvent : j’ai toujours voulu faire du cinéma. « Faire » est bien le mot. Ne passer que très brièvement par la case école, et puis faire. Apprendre en réalisation, apprendre en production, mais apprendre dans le vif. Un bruit blanc est mon premier véritable film. Je l’ai imaginé il y a longtemps. J’ai eu plus tard envie de le faire. Le faire avec qui j’ai envie de le faire et sans qu’on ne me dise comment le faire. Le faire sans qu’on m’empêche de le faire.