Isabelle Gieling

Voilà que 30 ans sont passés, déjà: comme un escalier, j'ai abordé les marches une à une dans le milieu de la créativité sans me poser de question et sans vraiment savoir vers quel but. Aujourd'hui, à travers ce projet, je saisis le sens de chacune de ces étapes! Vivre pleinement ses passions, jour par jour, pour qu'un matin, toutes ces passions rassemblées permettent de raconter une histoire aux autres, et par delà, communiquer nos messages (sérieux et moins sérieux) en divertissant. Une Vie de Danse et de Musique: -------------------------------------- Depuis mes 4 ans, j'ai enfilé les chaussons roses sur le parquet, puis les pointes trop dures pour mes orteils, puis la toile du trampoline trop statique, puis le praticable de gym trop acrobatique pour moi, puis enfin, la glace, mon lieu préféré... où le matin très tôt avant l'école, la brume n'était pas encore descendue sur la piste et que je pouvais la fendre comme en volant, un mp3 sur les oreilles. (Et un énorme disque-man coincé dans mon collant, car à l'époque le "I-POD" ça n'existait pas.) Et donc, comme les programmes de glace exigeaient de la musique, les oreilles remplies de Soundtrack de film, et de musique classique, j'appuyais maladroitement sur le REC rouge de ma chaîne HIFI pour avoir une cassette de 2,40 min. La patinoires et les Galas ----------------------------- Mes doigts se sont alors promenés sur une guitare, sur une flûte, puis un piano... mais Point assez d'une vie pour tout faire, donc piste la glace fût mon déjeuner, mon dîner, mon souper, mes we, mes pensées, mes rêves. Les Gala de fin d'année, la grande aventure, les décors qui pour un jour Fabuleux transformaient notre lieu d'entraînement (lieu de tous les rires et larme, chutes, accrochages et victoire pour un saut réussi...) en une fiction: "Les misérables", "Aladin", "Roméo & Juliette", "Dracula"... Mes chefs d'Orchestre: -------------------------- Mais aussi les souvenirs de tous ces "chefs d'orchestre" et entraîneurs: Michèle De Conninck en classique (et le bouquet de fleurs que nous lui offrions en fin de spectacle, les cheveux remplis de laque et les lèvres rouges vif), Pierre Baudoin sur la glace (qui un jour, dans un vestiaire me dit: "viens au club, petite, on commence lundi!"), Marie Janelle, qui nous emmènera au Canada pour y découvrir le patin de son pays et ses philosophies respectueuses bien à elle, que je n'ai jamais oubliées. Je n'ai pas oublié toutes ces petites filles qui courent dans les couloir, avec leur costume décousu ou leur chignons à refaire, les hauts-parleurs qui grince "EN SCèNE, MAINTENANT!", ni la peur au ventre quand la musique commence. Un jour tout s'est arrêté, car on nous dit qu'être grand, c'est travailler, c'est gagner de l'argent. Et je n'avais pas compris. L'Atelier Purpl'in: -------------------- Advienne que pourra, j'ai alors pratiqué quelques années comme étalagiste, mais ai fini par pousser le "décor" pour le réaliser entièrement, en ouvrant mon atelier de Meuble et décors en Carton: "Purpl'in". (SIte: www.wix.com/purplin/isabellegieling) (Facebook: Purpl'in) Sans jamais arrêter d'inventer, de faire de la musique, de chanter, d'où est né le groupe "Sweet Rodeo". (Facebook: Sweet Rodeo) Mais toujours cette question en fond...pour Quoi? Vers quoi? Vivre Maintenant ------------------- La réponse s'est présentée, toute évidente: tous mes amis et mon entourage vit depuis toujours dans sa passion, pour des raisons plus ou moins diverses: survivre, vivre, s'éclater, performer, atteindre un sommet (et puis quoi derrière?): l'histoire était sous mes yeux. L'art, c'est vivre, être ensemble, partager, sous plusieurs langages. C'est être là maintenant, pas hier, pas demain pour une médaille. C'est Maintenant + Maintenant de chaque jour qui fait qu'aujourd'hui je suis un bébé qui a appris à marcher, et qui fait que chaque heure d'entraînement et de création m'a donner envie, non pas d’Etre metteur en scène, mais d'ORCHESTRER toutes nos histoires. Elles existent déjà, nous n'avons plus qu'à les Conter. L'aventure compte + que le But final ------------------------------------------ Car ce dont je me souviens le plus de cette enfance, ce n'est pas chaque spectacle. C'est le "Avant", c'est l'aventure jusque là: se lever à 6h pour pratiquer et réussir sa pirouette en cachette, sauter dans le jardin avec des poids aux chevilles pour bondir plus haut après, enregistrer tous les Galas pour se faire vibrer, rentrer tard le soir à l'internat, les patins sur l'épaules et manger l'assiette prête à mon attention (merci petite cuisinière si attentionnée) dans une salle immense remplie de 200 chaises, jouer dans les couloirs de l'école à la "comédie musicale" avec Kévin Troussart (membre du spectacle) et avoir une retenue pour "Traîne dans les couloirs avant le début des cours"... Voilà. Une biographie, pour moi, ce n'est pas énumérer tout ce qui a été réussi: c'est regarder cet escalier qu'on a franchi, et réaliser que sur la marche où nous sommes, on peut s'éclater encore plus grâce à tous ces petits pas exécutés plus tôt.