JinksKunst

Jinks Kunst est né à Vevey en Suisse en 1976. C'est en Janvier 1990, qu'il est interpellé par le visuel de Mode2 dans le magazine de skate NoWay, puis par la pochette de l’album «Chromatique» du groupe Suisse Sens Unik signée par Lazoo du collectif M.A.C. C’est à ce moment-là qu’il commence à prendre le crayon pour esquisser des lettrages graffiti. Depuis 2010, Jinks participe à des expositions et évènements en France et à l’étranger (Suisse / Italie / Angleterre, Etats Unis…). Ses œuvres sont présentes dans plusieurs collections privées et visibles dans les livres « Vitry ville street art » et « Epsylon Point, ma gueule par mes potes ». Cet artiste multidisciplinaire détourne aussi habilement des panneaux de signalisation grâce à des autocollants qu’il découpe manuellement. Un monde où les dos d’âne se transforment en skate parc et les sens interdits en crucifix modernes. Jinks porte également la casquette de plasticien. Avec des Lego, il réalisa le portrait de Nelson Mandela (1,40m x 1,50m). Pour les 20 ans de la disparition de Serge Gainsbourg, il assembla plus de 20 000 filtres. Pour les 30 ans de Tetris, Jinks s’improvise organisateur d’expo, en créant Tetromino, une exposition itinérante de Hyères à Tournais (Belgique) en passant par Quimper, Paris… En collaboration avec l’association Humanit’art il participe et invite des artistes à repeindre des cellules dans l’ancienne prison de Nantes pour le projet « Pimp My Clink ». En Janvier 2015, Jinks participe à la décoration du Bidonville de Sidi Moumen à Casablanca avec l’association "Street Art Sans Frontières". L’objectif est de créer du lien social en fédérant les habitants autour d’un projet participatif.