K.rine Burckel Photographie

Née un jeudi de septembre 1972, elle découvre le théâtre et le jeu d'acteur dans l’atelier de son Lycée belfortain dirigé par Marcel Guignard et Jean-Louis Bourreau (Théâtre du Pillier). Bien décidée à faire de cette passion une authentique philosophie de vie, elle part à Paris et intègre la formation de l’acteur « Ange Magnetic Théâtre » où elle rencontre celui qu’elle considère comme son maître, Antoine Campo. Depuis 1999, elle interprète des rôles variés tels que Christine dans Mademoiselle Julie de August Strindberg, Madame dans Les Bonnes de Jean Genêt, Petra dans Les Larmes Amères de Petra von Kant de RW Fassbinder, Aricie dans Phèdre de Jean Racine. En Parallèle elle participe à des stages pour développer son jeu : Peut-on faire théâtre de tout, La tragédie, Le Théâtre corporel. A 30 ans, elle fait une formation de conteuse avec Marie-Pierre Caburet, Françoise Barret et Eve Ledig à Belfort et participe au festival "L'heure du conte" en 2006. Elle crée sa propre compagnie cette même année « Le Murmure de l’An Vie » et écrit un conte « Qui vouivra verra » qu’elle interprète une année durant, accompagnée d’une harpiste, principalement dans l’Est de la France. Enfin, elle revient à Paris en 2007 et alors que le théâtre est mis un peu de côté, une nouvelle passion s'immisce dans sa vie : la photographie et plus spécifiquement le nu artistique dont elle dit : "Les émotions dénudées, une mémoire du corps qui n’est plus attachée à la vie que par un regard d’amour, un regard qui ne voit pas mais qui ressent.". En 2010, elle revient au théâtre avec Agathe Schumacher qui la dirige dans Electre de Sophocle pour le rôle de Clytemnestre. En 2013, elle retrouve Antoine Campo qui lui propose alors un travail binôme Campo et Burckel autour du théâtre et la photographie avec diverses projets dont "Le Petit Cirque du Point du Jour" qui sera exposé en Juin 2014. La mise en scène devient pour elle une évidence et elle prend très à coeur son rôle de capitaine de navire avec la pièce Elvire qui voit le jour devant le public du Théâtre Darius Milhaud à Paris 19, le 5 février 2014

No project yet

Discover projects