La Compagnie Nouvelle Eloïse

La ligne artistique de la Nouvelle Eloïse s’inscrit dans la richesse d’un théâtre contemporain porteur de passerelle entre le public et son quotidien. Le texte a une place centrale dans les projets de la compagnie. En 2003, Bruno Ladet monte "Le Premier" d'Israël Horovitz, qui connaîtra un beau succès public et qui apportera à la compagnie une reconnaissance professionnelle accrue. Pendant 4 ans, la pièce sera jouée près de 160 fois, notamment, au Théâtre des Halles à Avignon, sur le réseau des scènes nationales ainsi qu’à l’étranger. Depuis lors, la compagnie a travaillé sur une dizaine de créations telles que : "Oléanna" de David Mamet et "Qui a peur de Virginia Woolf ?" mises en scène par Bruno Dairou mais aussi des textes de Laurent Gaudé "Cendres sur les mains" et "Onysos le furieux" sur lequel Bruno Ladet a travaillé entre 2006 et 2009 et qui sont encore jouées aujourd'hui ou encore une pièce d'Edward Bond "Les Enfants". La compagnie travaille aussi sur des propositions de théâtre en appartement, amenant une réflexion et une approche différente du public. Aujourd'hui, ce sont deux créations de cette forme spécifique qui ont vu le jour : "Comment se dire adieu?" crée en septembre 2011 lors du festival Cergy Soit! et "Mer" de Tino Caspanello (saison hors les murs du Théâtre du Hublot). La formation et en particulier les interventions en milieu scolaire, sont essentielles à la démarche de la Nouvelle Eloïse. Les acteurs de la compagnie sont des artistes pédagogues dont certains sont diplômés d’état, et tous ont une forte expérience pédagogique. Ils interviennent entre autre dans des collèges et des lycées de Cergy-Pontoise.