Le Jardin d'ô

Olivia, 31 ans. A 30 ans, j'ai changé de voie! Adieu musées et programmations culturelles, retour sur les bancs de l'école, en coloc étudiante pour une année de formation agricole spécialisée dans la culture des plantes aromatiques! Puis en mai 2014, j'ai créé Le Jardin d'Ô, certifié agriculture biologique. Je me suis installée via la Chambre d'Agriculture de Vaucluse et reçu une subvention à l'installation sans laquelle je n'aurai pas pu acquérir le matériel nécessaire à mon travail. Lorsque l'on n'est pas issu du monde agricole, l'installation n'est pas forcément simple. Yann a acquis des terres, ce qui a largement facilité la question de la recherche de foncier cultivable. Et pourquoi les plantes? Une idée venue comme ça, un beau jour, inspirée par des intérêts existants pour la nature, la culture et le jardinage et par ma rencontre avec Yann, apiculteur, puis par le partage de son mode de vie et de son métier et enfin une envie de travailler debout, de bouger, d'être maître et responsable de son temps, de son activité, et de créer de jolies et bonnes choses. Ce retour vers des valeurs-travail plus concrètes m'a menée vers la culture des plantes aromatiques qui offre de multiples facettes : la diversité des espèces et des variétés cultivées, la beauté des plantes et le respect de ce qu'elles sont, la cueillette sauvage, la découverte des vertus des plantes depuis si longtemps employées, l'éveil des sens, du corps et de l'esprit, l'attention portée à la nature, la graine, le semis, la bouture, la plantation, l'épanouissement, la récolte, l'effeuillage, le séchage et l'ensachage, autant d'étapes diverses qui offrent chacune plaisir dans le labeur. Effeuillez donc 2 caisses de menthe fraîche, tige par tige! Les plantes sèches ont quelque chose de magique, comme un trésor endormi qui n'attend que nous pour réveiller ses saveurs! Et là, tout le travail est récompensé! Cette première année de production a été satisfaisante : j'ai produis 30 kilos de plantes, fleurs et légumes secs et j'ai à ce jour vendu presque tout mon stock. C'est un début prometteur! Cette année, je tente de doubler ce premier résultat, pour constituer un stock bien plus important et j'agrandis la surface cultivable en espérant pouvoir, à terme, vivre pleinement de mon travail. Le projet de séchoir solaire adapté et efficace est nécessaire à la réussite de mon travail : on peut planter et récolter les plus belles plantes qui soient, de mauvaises conditions de séchage viendront anéantir toute l'énergie mobilisée dans la production. Je souhaite le meilleur pour mes plantes car c'est de cette qualité que viendront la satisfaction du consommateur et la mienne! Espérons la réussite de ce projet de travail et de vie, car l'un et l'autre sont totalement encastrés maintenant et j'y suis pleinement investie. Si vous passez par le Vaucluse, faites un tour au jardin, je vous recevrai avec plaisir! Pour l'instant, je n'ai pas de site Internet mais si vous souhaitez connaître mes produits, je vous envoie sur simple demande par mail à l'adresse lejardindo@hotmail.com mes plaquettes de présentation. A bientôt et merci ! Olivia **