Mademoiselle Jiji

Jiji débute ses études de la musique avec le piano puis le violoncelle au conservatoire. A l'âge de 20 ans, elle s'inscrit aux cours de chant de Marc Thomas et se lance donc dans la "voix" du jazz. Plus tard, elle rejoindra la classe de Sara Lazarus. Très vite elle monte sa première formation, un quartet, avec Hugo Lippi (guitare), Fabien Marcoz (Contrebasse) et Mourad Benhammou (batterie). C'est à leurs cotés qu'elle se fera remarquer et qu'elle accédera aux scènes mythiques qui ont fait le jazz parisien (Duc des Lombards,Petit Opportun,Franc Pinot,Sunset...). Elle sera aussi la chanteuse de Jazz des soirées privées du Festival du Cinéma Américain de Deauville en 2001. En 2003, elle est sélectionnée parmi une dizaine de chanteuse pour représenter le Jazz vocal en France lors d'une soirée au New Morning, où elle fera l'unanimité, sous le parrainage de Tania Maria. Elle se tournera enfin vers ce qui s'avérait être sa passion première : la musique Brésilienne.Elle crée un duo avec le guitariste brésilien Carlos Werneck avec qui elle tournera pendant près de trois années et côtoie de nombreux musiciens de cette même culture avec qui elle partage la scène tel que Raul Mascarenhas (saxophoniste de Gilberto Gil)... Mais c'est avec le guitariste Sandro Zerafa qu'elle décide de "jeter l'ancre" et de travailler sur un projet qui donnera naissance à l'enregistrement d'un disque fin 2009 entièrement dédié à un artiste brésilien : Chico Buarque (avec qui elle enregistre un duo destiné au prochain album). Cette collaboration avec Sandro Zerafa se fera aussi avec Frederic Couderc (Flûtes et clarinette), Gerson Saeki (Basse), David Georgelet (Batterie) et Julinho Gonçalves (Percussions) avec qui elle continue de fouler les scènes de Paris et d'ailleurs (Sunside, Reservoir, Péniche 6/8, La Ferme à Jazz, Le Vintage etc...) Elegance, sensibilité, simplicité sont les maîtres de mots de ce projet dans lequel Jiji y met toute son âme avec le souci omniprésent de respecter les auteurs et les compositeurs "élus" dans leurs messages d'origine, leur histoire et leur authenticité. C'est un Brésil poète, amoureux, sensuel, aux couleurs de cet ineffable "saudade" qu'elle nous invite à découvrir mais c'est aussi un Brésil heureux, un Brésil qui groove, un Brésil flamboyant...